/R E P R I S E/ - Accueil favorable de Greenpeace au Projet de SLR sur la Rive-Sud de Montréal - Greenpeace appelle toutefois à un plan de réduction du nombre de voitures sur nos routes



    MONTREAL, le 15 mars /CNW Telbec/ - Greenpeace accueille favorablement le
projet de train léger sur rail (SLR) entre la Rive-sud et Montréal, d'autant
plus que ce projet recueille l'appui d'une majorité d'élus municipaux, de
candidats du Parti libéral du Québec et du Parti québécois. Greenpeace réagit
ainsi à l'initiative des candidats du PQ de la Rive-Sud ainsi qu'à l'annonce
faite il y a quelques jours par la candidate libérale dans La Pinière, Fatima
Houda-Pépin, au sujet d'un projet de train léger sur rail dans cette région.
    Greenpeace souhaite toutefois préciser que l'objectif premier de la
politique des transports collectifs du gouvernement du Québec doit être de
réduire à tout prix le nombre de voitures sur les routes du Québec. "La
politique actuelle prévoit une augmentation de l'achalandage des transports
collectifs de 8 %, explique Steven Guilbeault, directeur de Greenpeace au
Québec. Or, si le nombre de voitures augmente de 10% comme ce fut le cas au
cours des cinq dernières années, la part des transports collectifs diminuera
encore", affirme Steven Guilbeault.

    Et le pont Champlain?

    De plus, avec un tel projet, Greenpeace s'interroge sur l'avenir de la
voie réservée du Pont Champlain? "Cette voie sera-t-elle toujours dédiée aux
transports collectifs ou servira-t-elle pour augmenter le nombre de voitures
sur le Pont?", s'interroge Steven Guilbeault." Le niveau d'investissement
actuel pour le transport en commun par les municipalités de la Rive-sud
sera-t-il maintenu lorsqu'un financement régional sera octroyé pour le SLR?"
Voilà autant de questions que le prochain gouvernement aura à résoudre si ce
projet va bon train.

    Tracé nord, tracé sud

    Greenpeace estime également que toute politique de transports collectifs
est vouée à l'échec si elle ne s'accompagne pas d'une redéfinition de
l'aménagement du territoire et d'une véritable politique de protection du
territoire. Ainsi donc, Greenpeace réitère fortement son appui la Coalition
pour la protection du territoire agricole qui milite entre autres pour que le
tracé de l'autoroute 30 (tracé sud) ne se fasse pas dans les plus beaux
territoires agricoles du Québec, mais plutôt sur le tracé nord, à
l'emplacement de l'actuelle route 132.




Renseignements :

Renseignements: Jocelyn Desjardins, Communications, Greenpeace, (514)
212-5749


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.