/R E P R I S E -- Un budget qui manque de courage politique/



    MONTREAL, le 14 mars /CNW Telbec/ - Sous le couvert de "prudence et
sécurité", le budget provincial pratique plutôt la fuite en avant, en
reportant à plus tard ce qu'il devrait avoir le courage de faire maintenant.
Au lieu de prendre ses responsabilités et d'occuper les champs fiscaux laissés
libres par Ottawa, on préfère se plaindre de manquer d'argent et "réduire la
taille de l'Etat".
    En augmentant d'un pour cent la TVQ, le gouvernement Charest aurait pu
aller chercher 1,3 milliards $ en revenus, ce qu'il a refusé de faire. Le
ralentissement économique prévu aurait pourtant demandé une vision plus lucide
de la situation budgétaire du Québec.
    "C'est un manque de courage évident de la part du gouvernement Charest,"
déplore Romain Lortille Bruel, président de Force Jeunesse. "On reprend les
mauvaises habitudes du passé d'augmenter les dépenses, sans s'occuper des
revenus."
    En n'allant pas chercher plus de revenus alors qu'il en a la possibilité,
le gouvernement s'ampute lui-même de la capacité à remplir ses responsabilités
dans le futur. "C'est la pérennité des programmes sociaux qui est en jeu et
l'avenir du modèle québécois qui est menacé," affirme M. Lortille Bruel.

    Rien de nouveau pour les jeunes du Québec

    Bien que Force Jeunesse se réjouisse de l'investissement annoncé dans le
Fonds des générations, on ne peut s'empêcher de remarquer les hausses majeures
des budgets dans les domaines de la santé, de la famille et des aînés. Par
contre, les budgets reliés à la relève en emploi ne connaissent qu'une
augmentation couvrant les coûts de système. Dans un contexte de ralentissement
économique, ce manque d'investissement dans la jeunesse dénote un sérieux
manque de vision.
    "Ce budget balaie du revers de la main à la fois le rapport Castonguay,
le manifeste des lucides, et celui des solidaires... Bref, le Québec reste en
attente d'un engagement réaliste envers l'équité intergénérationnelle de la
part du gouvernement," déclare M. Lortille Bruel.
    En n'allant pas chercher les revenus dont il a besoin, et en ne ciblant
pas ses investissements sur la relève à long terme, le gouvernement met en
péril la santé des finances publiques québécoises. "Le gouvernement devrait
faire preuve de courage, et agir avant d'y être forcé."




Renseignements :

Renseignements: Romain Lortille Bruel, Président, Force Jeunesse, (514)
808-9775, www.forcejeunesse.qc.ca

Profil de l'entreprise

Force Jeunesse

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS AU BUDGET DU QUEBEC 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.