/R E P R I S E -- Réduction de l'accessibilité aux appareils de loterie vidéo dans les zones fragilisées - Réplique de Loto-Québec/



    MONTREAL, le 15 sept. /CNW Telbec/ - Répliquant à un article paru dans un
quotidien montréalais, Loto-Québec fait savoir que depuis le lancement de son
initiative de reconfiguration du réseau d'appareils de loterie vidéo (ALV), il
y a aujourd'hui 25 % moins de sites qui ont des ALV. Le compte est maintenant
de 2 747 sites comparativement à 3 663 en 2004, ce qui représente un sur
quatre de moins. A ce jour, l'objectif initial de réduction de sites est
atteint à 84 %. L'approche retenue par Loto-Québec est claire : elle repose
sur la diminution de l'accessibilité, comme le recommandait la seule étude(1)
réalisée sur le sujet. C'est pourquoi Loto-Québec a accordé la priorité à la
réduction du nombre de sites et à la concentration des appareils dans des
sites contrôlés.

    Réduire l'accessibilité dans des zones fragilisées
    --------------------------------------------------

    Contrairement à ce qu'évoque le texte paru ce matin, l'un des critères de
retrait retenus par Loto-Québec est lié au revenu moyen des ménages et touche
ainsi l'accessibilité des appareils dans les zones fragilisées. En effet,
Loto-Québec entend retirer tous les appareils des sites comptant de 1 à 4 ALV
dans les secteurs où le revenu moyen des ménages est inférieur à 50 000 $ et
où le ratio d'ALV est supérieur à la moyenne provinciale.
    Les appareils de loterie vidéo, il faut le rappeler, sont installés
seulement dans des établissements qui ont un permis d'alcool. La répartition
géographique des loteries vidéo ne relève pas d'un choix arbitraire de la part
de Loto-Québec, puisque c'est à la Régie des alcools, des courses et des jeux
que revient l'unique responsabilité d'accorder ce type de licence; par
ailleurs, depuis 2001, un moratoire fait en sorte qu'aucun nouveau permis de
loterie vidéo n'a été délivré.

    Des objectifs qui seront dépassés
    ---------------------------------

    En tenant compte de tous les programmes de retrait d'appareils de loterie
vidéo mis en oeuvre par Loto-Québec depuis 2004, la réduction globale du
nombre de sites ayant des ALV atteindra 34 % à terme, soit 3 % de plus que ce
qui avait été prévu initialement. De plus, sur l'ensemble des ALV retirés à
l'échelle du Québec, un total de 1 130 ALV sera mis hors réseau (c'est-à-dire
qu'ils ne seront pas redéployés) plutôt que 730.
    Il faut savoir également qu'en octobre 2005, dans le cadre d'un programme
de bonification de l'initiative initiale, Loto-Québec avait annoncé une autre
mesure, valide un an, visant le retrait volontaire des appareils dans
271 zones ciblées, pour les établissements abritant 5 ALV, ainsi qu'aux
propriétaires de sites multiples (10 ALV et plus), sur l'ensemble du
territoire québécois. Cette initiative a permis la fermeture de 131 sites
additionnels et le retrait de 634 appareils supplémentaires.

    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Rapport d'étude sur le format, la disposition et le mode de
    disponibilité des appareils de loterie vidéo
    (http://www.psy.ulaval.ca/%7Ejeux/docs/Rapport_CQEPTJ-RACJ.pdf)
    (Format PDF - Aide
    (http://lotoquebec.com/corporatif/nav/donnees-techniques) ),
    Centre québécois d'excellence pour la prévention et le traitement du jeu
    de l'Université Laval (2003).




Renseignements :

Renseignements: Marie-Claude Rivet, Directrice adjointe, relations de
presse, Loto-Québec, (514) 499-5079


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.