/R E P R I S E -- Préoccupations de l'Association des fabricants de panneaux de composites face au Livre vert/



    MONTREAL, le 27 mars /CNW Telbec/ - A la veille de la clôture des
consultations tenues par le gouvernement, l'Association des fabricants de
panneaux de composites (CPA) exprime plusieurs préoccupations face au Livre
vert et des orientations qui y sont proposées. Aujourd'hui, principalement en
raison de la demande globale en énergie, conjuguée avec le besoin de réduire
la consommation de l'énergie fossile, l'industrie du panneau de composites
fait actuellement face à la plus importante menace de son histoire : celle de
perdre son approvisionnement en matières ligneuses.
    "Plusieurs raisons sont à la base de la diminution des volumes de
matières ligneuses résiduelles (diminution des volumes disponibles de bois,
procédés plus efficaces chez les scieurs, etc.) et parmi toutes ces raisons,
celles qui frappent le plus fort notre industrie sont initiées par le
gouvernement. On retrouve notamment les politiques afférentes à la diminution
des gaz à effet de serre ainsi que les politiques favorisant la production de
bioénergie. Nous comprenons le besoin du gouvernement d'agir sur ces fronts,
mais nous ne pouvons passer sous silence les préjudices sérieux que ces
pratiques représentent sur la pérennité de notre industrie et celle de nos
régions", affirme M. Donald Bisson, vice-président, Affaires gouvernementales,
CPA.
    Au nombre des principales préoccupations de l'association face au Livre
vert, mentionnons : le maintien d'un niveau de concurrence face aux
producteurs d'énergie opérant à partir de biomasse; le possible déséquilibre
dans le support accordé à l'industrie de la bioénergie au détriment de
l'industrie du panneau de composites et la non-reconnaissance de la juste
valeur de l'industrie du panneau. L'industrie redoute aussi la mise en place
d'un contrôle régional accru qui pourrait compliquer indûment la conduite des
dossiers, surtout sur l'aspect des mouvements interrégionaux des résidus
provenant de la transformation du bois.
    Dans cette optique, la CPA réitère l'importance du rôle de l'industrie du
panneau et sa capacité à faire doubler la valeur ajoutée pour l'industrie
forestière au Québec.
    Au Québec, cette industrie se définit par trois piliers : Sacopan, Tafisa
Canada et Uniboard. Leurs installations, situées à La Baie, Lac Mégantic,
Laval, Mont-Laurier, Sayabec, Val-d'Or et Sacré-Coeur couvrent l'ensemble du
territoire et génèrent 1 500 emplois directs. Caractérisée par la haute
technologie, en plus d'être bénéfique pour l'environnement, elle est également
axée sur la valeur ajoutée et offre une gamme de produits universellement
utilisés, notamment meubles, armoires, planchers, ébénisterie, jouets,
instruments de musique, produits électroniques, automobile, etc.
    Sur une base de 38 états et provinces, le Québec possède la deuxième plus
importante capacité de production parmi les membres nord-américains de la CPA,
incluant le Mexique, pour un volume relatif de 14 % de l'ensemble de
l'Amérique du Nord. Ainsi le Québec, avec les équipements les plus modernes du
continent, se retrouve deuxième derrière l'Oregon. Le Québec est le territoire
où il se fait le plus de valeur ajoutée dans l'industrie du panneau de
composites à travers toutes les régions de l'Amérique du Nord.
    Le principal problème de l'industrie du panneau de composites n'est pas
associé au marché, mais bien à son approvisionnement en bois. Cela signifie
qu'au Québec, les matières ligneuses résiduelles, traditionnellement utilisées
par l'industrie du panneau de composites, sont maintenant dirigés de plus en
plus vers l'industrie de l'ensachage (litière), l'industrie de la granule de
bois ou tout simplement acheminés vers des centrales thermiques (bioénergie).
Ces utilisations créent peu ou pas de valeur ajoutée, tout comme elles ne
séquestrent pas le carbone. L'industrie du panneau de composites, quant à
elle, séquestre le carbone dans les panneaux pour leur durée de vie utile,
tandis que l'industrie de la bioénergie libère le carbone en brûlant la fibre
de bois.
    Toutefois, la plus grave entrave à une économie saine et forte, qui
serait générée par l'industrie de la bioénergie, touche le domaine de
l'emploi. Il est estimé que l'industrie de la transformation du bois génère  
54 heures-homme par tonne métrique annuelle (TMA) alors que l'industrie liée à
la bioénergie ne génère que 2 heures-homme par TMA. Cela revient à dire que
des emplois de qualité, liés à l'industrie du panneau, vont disparaître au
même rythme que l'industrie de la bioénergie s'accapare les volumes de fibres
propres à l'industrie du panneau. Il existe plusieurs façons d'optimiser à
partir de la récolte des matières ligneuses, l'utilisation de la fibre pour
fins d'approvisionnement de façon économique pour toutes les entreprises de
transformation forestière.
    "Notre industrie, se situe sur l'échelon le plus élevé de la chaîne de
valeur et pourtant n'a aucun contrôle sur son approvisionnement en fibre. Pour
que l'industrie du panneau survive, un système de la gestion de la fibre devra
être mis en place afin d'orienter la fibre vers les industries appropriées",
de conclure M. Donald Bisson.
    Demain, la CPA déposera un mémoire au gouvernement, faisant état des
l'ensemble de ses préoccupations et recommandations. L'Association souhaite
ardemment qu'il y ait concertation entre l'industrie et le gouvernement avant
de mettre de l'avant les orientations du Livre vert.

    A propos de l'Association des fabricants de panneaux de composites (CPA)

    L'Association des fabricants de panneaux de composites (CPA) est
l'association professionnelle nord-américaine représentant les intérêts des
manufacturiers canadiens, américains et mexicains des panneaux particules
(PB), panneaux de fibres de bois de densité moyenne (MDF) et de haute densité
(HDF). Au Québec, les installations associées sont situées à : Val-d'Or,
Mont-Laurier La Baie, Sayabec, Lac Mégantic et Sacré-Coeur.




Renseignements :

Renseignements: ou pour obtenir une entrevue avec un représentant de la
CPA, veuillez communiquer avec : Caroline Martel, conseillère principale,
(514) 845-2257, poste 244, caroline.martel@cohnwolfe.ca; Source : Association
des fabricants de panneaux de composites (www.pbmdf.com)

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES FABRICANTS DE PANNEAUX DE COMPOSITES (CPA)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.