/R E P R I S E -- La construction en pleine effervescence en Outaouais - "Si les employeurs crient haut et fort qu'ils ont tant besoin de main-d'oeuvre, c'est quoi le problème à garantir 150 heures de travail?"/



    GATINEAU, QC, le 21 fév. /CNW Telbec/ - En facilitant l'obtention de
cartes de compétence aux travailleurs concernés par le projet-pilote de
l'entente Québec-Ontario sur la mobilité de la main-d'oeuvre, on facilite
aussi l'accès aux avantages de l'industrie de la construction québécoise: "Il
nous semble donc normal de veiller à ce que l'intégration de ces travailleurs
se fasse dans les règles", d'affirmer Yves Cloutier, président du Comité
d'action syndicale de la région de l'Outaouais. Il ajoute: "C'est d'ailleurs
dans l'intérêt de tous puisqu'en encadrant leur intégration, on s'assure d'une
main-d'oeuvre compétente et qualifiée qui ne sera pas uniquement de passage
dans l'industrie."

    La garantie de 150 heures
    -------------------------

    Pour qu'un travailleur puisse obtenir son certificat d'apprenti et entrer
dans l'industrie de la construction par la voie des bassins de main-d'oeuvre,
son futur employeur doit lui fournir une garantie d'embauche de 150 heures sur
trois mois. Si certains considèrent cette garantie comme une "embûche" et une
nuisance, la FTQ-Construction rappelle qu'il s'agit plutôt d'une assurance,
bien minime d'ailleurs considérant que cela représente un engagement de moins
de 15 heures par semaine.
    "Le calcul est pourtant bien logique... Si les employeurs crient haut et
fort qu'ils ont tant besoin de main-d'oeuvre, c'est quoi le problème à
garantir 150 heures de travail? Franchement, le discours ne tient pas la
route", décrie Yves Cloutier, qui connaît bien la situation de l'Outaouais.
"Pour la plupart des employeurs, cette garantie ne pose absolument pas de
problème. Elle n'est contraignante que pour ceux qui consomment des apprentis
de 1ère année outre mesure parce qu'ils coûtent moins cher. Ce sont d'ailleurs
les mêmes qui prônent la déréglementation de l'industrie", déplore-t-il.
    La FTQ-Construction a maintes fois dénoncé que le véritable fléau dans
l'industrie de la construction au Québec réside en son incapacité à retenir la
main-d'oeuvre. La région de l'Outaouais ne fait pas exception: "Je comprends
qu'il y ait un besoin de main-d'oeuvre, les activités sont croissantes dans la
région. Cependant, il nous semble que ce serait beaucoup plus profitable pour
tous de faire en sorte que les travailleurs qui intègrent l'industrie y
restent; qu'ils puissent gagner leur vie de leur métier", conclue M. Cloutier.
    La région de l'Outaouais est actuellement l'hôte d'un projet-pilote
supervisé par la Commission de la construction du Québec dans le cadre de
l'entente Québec-Ontario. "Le projet-pilote se déroule bien et nous sommes
satisfaits des résultats obtenus jusqu'à maintenant", d'affirmer Jocelyn
Dupuis, directeur général de la FTQ-Construction.

    Priorité aux travailleurs et aux travailleuses du Québec
    --------------------------------------------------------

    Ce projet avait pour objectif premier de pallier aux réalités de la
région de l'Outaouais, mitoyenne avec l'Ontario, "ce qui ne signifie pas pour
autant qu'il faille aussi ouvrir les bassins à outrance, abolir le régime de
mobilité de la main-d'oeuvre et sabrer dans le régime d'apprentissage!", de
rappeler M. Dupuis.
    Au Québec, l'industrie de la construction jouit d'un excellent régime de
formation professionnelle et de perfectionnement, plaçant du coup les
travailleurs québécois parmi les plus compétents et les plus productifs en
Amérique du Nord.

    La FTQ-Construction est la plus importante association syndicale de
l'industrie de la construction, représentant un peu plus de 44% des
travailleurs et des travailleuses de l'industrie, soit près de 67 000 membres.




Renseignements :

Renseignements: Yves Cloutier, (819) 778-7000; Maude Messier, (514)
213-0770; Source: FTQ-Construction; Plus de nouvelles au
www.ftqconstruction.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.