/R E P R I S E -- La Carte Electorale : les régions périphériques payent pour l'immobilisme du gouvernement libéral face aux changements du système électoral/



    MONTREAL, le 11 mars /CNW Telbec/ - L'association pour la revendication
des droits démocratiques (ARDD) déplore l'immobilisme du gouvernement libéral
qui ne respecte pas sa promesse électorale et qui, en date de 2003, devait
modifier le système électoral pour y instaurer des éléments de
proportionnalité. La lourde conséquence de ne pas avoir un changement du mode
du scrutin tel que promis est la perte de sièges pour les régions
périphériques au profit des régions métropolitaines et leurs banlieues. Il est
prévu que la Commission de la Représentation Electorale (CRE) déposera un
rapport préliminaire cette semaine pour la refonte de la carte électorale du
Québec. Le gouvernement libéral a préféré cette voie, avec ses conséquences
connues bien à l'avance, au lieu de déposer un projet de loi instaurant les
modalités du nouveau mode du scrutin selon le modèle suggéré par le comité
citoyen de la Commission Spéciale sur la Loi Electorale (CSLE) et étudié de
manière détaillée par le Directeur Général des Elections du Québec. Le rapport
fut rendu public le 21 décembre, 2007 par le Ministre Pelletier.
    Selon le président de l'ARDD, Brian Gibb, "si le gouvernement libéral
avait respecté sa promesse électorale de 2003, la commission de la
représentation électorale serait en mesure de recouper la carte électorale
sans réduire la représentation ni le poids politique des régions périphériques
de façon aussi draconienne. En adoptant le nouveau mode du scrutin, la
réduction des sièges territoriaux serait dispersée à travers tout le Québec et
il y aurait une compensation effectuée pour tous les électeurs au moyen d'un
deuxième vote sur le bulletin. En effet, en optant pour le statut quo, le
gouvernement a choisi de forcer la commission de la représentation électorale
à faire la quadrature du cercle afin de continuer la mainmise sur la
représentation électorale par les partis politiques traditionnels."
    Dans son rapport, Si la tendance se maintien, publié le 16 septembre
2007, disponible sur le site www.ardd.qc.ca, l'ARDD montre clairement que
cette tendance d'enlever des sièges des régions périphériques au profit des
régions en croissance démographique continuera selon les données fournies par
l'institut des statistiques du Québec. A l'avis du vice-président, Patrick
Daoust, "le gouvernement libéral a l'obligation morale de mettre ses intérêts
propres de côté pour s'assurer que tous les québécois et québécoises soient
représentés de manière effective. Le gouvernement doit donc procéder le plus
rapidement possible aux changements du mode du scrutin proposé par le comité
de citoyens de la CSLE et validé dans le récent rapport du DGE".
    Un recours intenté par des membres de l'ARDD demandant l'invalidation du
mode du scrutin en vigueur passera devant les tribunaux au début décembre.




Renseignements :

Renseignements: Brian Gibb, (613) 292-9275; Patrick Daoust, (514)
659-7786 (sauf entre 12h00-19h00 merc 13)

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION POUR LA REVENDICATION DES DROITS DEMOCRATIQUES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.