/R E P R I S E -- Hôpital de Lachine - SOS à l'autorité de l'Assemblée nationale/



    
                             Conférence de presse

     Date: Dimanche 9 mars 2008                 Endroit: Centre St Pierre
     Heure: 11H00                                        1212 rue Panet
                                                         Montréal
    

    MONTREAL, le 9 mars /CNW Telbec/ - L'Hôpital de Lachine, s'est classé 1er
à Montréal en matière d'accessibilité en soins santé, 5e au niveau national et
3e au plan national quant au temps d'attente dans le domaine chirurgical;
l'Hôpital a aussi obtenu la cote B- au Palmarès des Urgences, soit l'un des
meilleurs rendements sur l'Ile de Montréal.
    Remarquant son excellent rendement, plutôt que d'en faire un modèle
d'excellence, le 21 juillet 2006, l'Agence de la santé et des services sociaux
de Montréal procédait au détournement complet des ambulances à l'Hôpital de
Lachine.
    Conformément à l'article 21 de la Charte des droits et libertés de la
personne, 3200 personnes de l'Ouest de l'Ile de Montréal s'adressaient le
7 juin 2007 à l'Assemblée nationale par la voie d'une pétition pour le
redressement de griefs, à savoir:

    
    Maintenir la mission du Centre Hospitalier Lachine destinée à assurer la
    prestation sécuritaire de services de santé tels que:
    - services médicaux généraux et spécialisés de base,
    - services d'urgence avec ambulances 24 heures / 7 jours,
    - soins intensifs,
    - services chirurgicaux et d'hospitalisation;
    "Afin de ne pas mettre en danger la santé et la vie de la population";
    

    Le 7 juin 2007, en raison des pouvoirs et prérogatives qui sont conférés
à l'Assemblée nationale, conformément à l'article 21 de la charte des droits
et libertés, l'Assemblée nationale adoptait à l'unanimité la résolution qui
suit pour le redressement de ces griefs:

    "QUE l'Assemblée nationale demande au Ministre de la Santé et des
    Services Sociaux le retour des ambulances à l'Hôpital de Lachine, lorsque
    jugé approprié par les autorités médicales compétentes et souligne son
    statut unique dans l'Ouest-de-l'Ile de Montréal, en particulier pour les
    francophones, en y maintenant des services hospitaliers et spécialisés;"

    Le 13 juin 2007, le ministre de la Santé et des Services sociaux,
Monsieur Philippe Couillard, en commission des affaires sociales considérait
dans l'esprit de cette résolution, de redonner à l'Hôpital de Lachine une
autonomie tout en lui conférant un rôle d'enseignement universitaire en
médecine familiale vue sa vocation communautaire.
    Conformément à la résolution, le 30 octobre 2007, le ministre de la Santé
annonçait le retour des ambulances à l'Hôpital de Lachine et celui-ci se
concrétisait le 7 janvier 2008.
    Cependant, le 27 février 2008, le P.D.G. de l'Agence de la santé et des
services sociaux de Montréal, annonçait unilatéralement l'intégration totale
de l'Hôpital de Lachine au Centre Hospitalier de l'Université McGill (CUSM).
    Paradoxalement et contrairement à la résolution, l'Hôpital de Lachine à
qui l'Assemblée nationale a reconnu un statut unique en particulier pour les
francophones de l'Ouest de l'Ile de Montréal se retrouve devant une décision
d'être totalement intégré au CUSM lequel bénéficie d'un statut bilingue en
vertu de la Charte de la langue française.
    Ce projet d'intégration au CUSM place l'Hôpital de Lachine au sein de ce
centre universitaire sans lui donner l'autonomie administrative requise pour
assurer la pérennité de sa mission suivant la résolution du 7 juin 2007 quant
à la dispense de soins de santé hospitaliers et spécialisés, en particulier
pour les francophones de l'Ouest de l'Ile.
    Pour les médecins de l'Hôpital de Lachine, le projet d'intégrer le seul
hôpital francophone de l'Ouest de l'Ile de Montréal à un établissement
bilingue se heurte à l'esprit de la résolution adoptée à l'unanimité par
l'Assemblée nationale. Bien plus, ils soulignent qu'au Québec il n'y a pas
d'hôpital communautaire sans gouvernance locale.
    Ironiquement, la déclaration récente du 5 mars dernier de Mme St-Pierre,
ministre de la Culture et des Communications, responsable de la Charte de la
langue française, de faire de la langue française sur le territoire
montréalais une priorité pour le gouvernement n'est que de la poudre aux yeux
puisque son homologue de la santé s'acharne à fusionner un hôpital francophone
à une institution qui bénéficie d'un statut bilingue et ce pendant que le
Premier ministre joue à l'autruche.
    De toute évidence, dans un tel contexte l'autorité de l'Assemblée
nationale est mal menée.
    Les médecins de l'Hôpital de Lachine lancent un SOS à l'opposition
officielle ainsi qu'au deuxième parti d'opposition pour soutenir la résolution
du 7 juin 2007 et l'autorité de l'Assemblée nationale.
    Convaincus de leurs appuis, les médecins de l'Hôpital de Lachine se
présenteront sous peu à l'Assemblée nationale pour qu'ensemble ce gouvernement
minoritaire cesse de tergiverser et que l'Hôpital de Lachine puisse une fois
pour toute fonctionner avec l'autonomie nécessaire pour assurer la pérennité
de sa mission que lui a reconnue l'Assemblée nationale du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Dr Paul Saba, (514) 886-3447 et (514) 301-0001

Profil de l'entreprise

MEDECINS DE L'HOPITAL DE LACHINE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.