/R E P R I S E -- Grève des procureurs - Le gouvernement Charest fait le choix d'une Couronne affaiblie/

MONTRÉAL, le 14 févr. /CNW Telbec/ - Depuis maintenant 6 jours, les procureurs de la Couronne sont sur le trottoir afin de dénoncer leurs conditions de travail et l'état critique dans lequel se retrouve le système judiciaire au Québec. Devant ces revendications, le ministre Fournier, la ministre Courchesne et le premier ministre Charest ont tous reconnu l'existence d'un écart salarial important avec les autres provinces et la nécessité de le combler. Ils ont fait plusieurs déclarations en ce sens aux différents médias ainsi qu'à l'Assemblée Nationale. Par ailleurs, le gouvernement a annoncé aujourd'hui par la voix de ses négociateurs que toutes les demandes des procureurs étaient refusées et que toutes les offres sur la table étaient retirées. Pourtant, l'Association des procureurs aux poursuites criminelles et pénales avait clairement fait savoir au gouvernement qu'elle était prête à étaler le rattrapage salarial sur plusieurs années et avait offert des solutions raisonnables et concrètes pour éviter que cette situation intenable ne perdure.

La volte-face du gouvernement s'apparente à une tentative d'intimidation pour que les procureurs rentrent au bercail sous la menace d'une loi spéciale. Elle démontre clairement que le gouvernement n'a jamais eu l'intention de négocier, contrairement à ce que les ministres ont affirmé.

"Il est maintenant clair que les déclarations apaisantes de la présidente du Conseil du trésor, du ministre de la Justice et même du premier ministre, n'avaient pour but que de gagner du temps. Ils ont menti non seulement aux procureurs, mais à la population du Québec, déjà prise en otage par un système judiciaire au bord de la rupture", a déclaré Me Christian Leblanc, président de l'Association des procureurs aux poursuites criminelles et pénales (APPCP).

Devant ce constat, l'APPCP déplore que le gouvernement Charest ait choisi de maintenir ula Couronne dans un état de faiblesse alors que les allégations de corruption et de collusion se multiplient.

De nombreux appuis

En fin de semaine, les procureurs ont obtenu plusieurs appuis importants dans leur lutte dont notamment celui du Regroupement provincial des maisons de femmes victimes de violence conjugale, de l'organisme Plaidoyer-Victime, de nombreux corps policiers municipaux (dont Montréal, Québec, Lévy) ainsi que de la Fraternité des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ). L'économiste Mme Dominique Vachon, de l'Institut économique de Montréal, a rappelé pour sa part l'importance de revoir à la hausse le salaire des procureurs de manière à permettre l'embauche et la rétention de procureurs compétents et indépendants.

"Il est indécent qu'au moment où la Justice est le parent pauvre de notre démocratie, le gouvernement néglige de prendre ses responsabilités. Alors qu'il va engloutir 200 millions de fonds publics pour construire un amphithéâtre, M. Charest refuse d'investir 14 millions$ par année pour mettre la Couronne à niveau et régler la situation critique qui mine la confiance du public envers le système judiciaire", conclut Me Leblanc.

L'APPCP tiendra un point de presse mardi le 15 février à Montréal. Les détails seront communiqués ultérieurement par voie de convocation.

SOURCE ASSOCIATION DES PROCUREURS AUX POURSUITES CRIMINELLES ET PENALES

Renseignements :

Marie-José Bégin (514) 994-0802

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES PROCUREURS AUX POURSUITES CRIMINELLES ET PENALES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.