/R E P R I S E -- Enfants soldats - Que fait la justice !/



    MONTREAL, le 5 mai /CNW Telbec/ - Alors que la Cour fédérale a ordonné au
gouvernement de Stephen Harper de rapatrier Omar Khadr, un enfant soldat
canadien détenu à Guantanamo depuis sept ans, Amnistie internationale Canada
francophone lance une vaste campagne sur les enfants soldats, jeudi 7 mai, par
une opération de camelot militant (www.amnistie.ca/content/view/12884/252/) à
Montréal et dans plusieurs autres villes du Québec.
    "Le recrutement des enfants pour en faire des soldats est inconcevable.
Pourtant cette situation perdure même s'il existe maintenant des outils
importants pour protéger les enfants du recrutement forcé et pour que justice
soit faite", rappelle Béatrice Vaugrante, directrice générale d'AICF, "Avec
cette campagne, nous mettons l'accent sur la trop grande immunité de ceux qui
recrutent encore aujourd'hui, sur au moins trois continents, des enfants
soldats. L'impunité nourrit la violence, ne laissons pas notre indifférence
l'abreuver en plus."
    Grâce à la complicité de Lyne Lefebvre et André Marois, qui une fois de
plus ont mis bénévolement leur talent créatif au service d'Amnistie
internationale, le matériel de campagne percutant fait ressortir le caractère
criminel du recrutement des enfants. Affichage sauvage, tabloid SOS crime,
publisac, distribution de cartes postales d'action La guerre n'est pas un jeu,
pages dédiées sur amnistie.ca/enfants-soldats/, bandeaux web, Amnistie
internationale offre au grand public des propositions concrètes d'action et
l'invite à inscrire sur son site WEB des cris du coeur dénonçant ce crime de
guerre.
    Il y aurait plus de 250 000 filles et garçons impliqués dans les conflits
armés. D'une part, la misère, la vengeance ou la violence poussent des enfants
à s'enrôler volontairement. D'autre part, il y a trop peu de procès ayant mis
en cause les responsables, ceux qui recrutent et utilisent des enfants comme
soldats. L'automne dernier, Amnistie publiait un rapport sur la République
démocratique du Congo qui établissait que pour deux enfants soldats
démobilisés, cinq étaient recrutés !

    Chanson, théâtre, cinéma

    Des partenaires de plusieurs disciplines artistiques appuient la
campagne. L'artiste émergent Olivier Novembre a offert sa chanson intitulée
L'Enfant-soldat comme thème pour la nouvelle campagne. Cette chanson sera
bientôt mise en vente en ligne et tous les profits seront versés à
l'organisme. La chanson sera disponible sous peu sur www.deca3.com.
    Le Théâtre d'aujourd'hui a présenté du 31 mars au 25 avril "Le bruit des
os qui craquent" une pièce de Suzanne Lebeau. "Cette pièce est poignante, mais
combien révélatrice du traumatisme vécu par ces enfants devenus soldats et qui
cherchent à s'en sortir. Merci à Suzanne Lebeau et au Théâtre d'avoir proposé
aux spectateurs d'agir.", souligne Béatrice Vaugrante qui se réjouit des
autres partenariats - Festival des films sur les droits de la personne de
Montréal, Vues d'Afrique - qui grâce aux films "Kassim the dream" et "Johnny
Mad Dog"ont permis de sensibiliser le public à la réalité des enfants soldats.
    Ces complicités artistiques ont permis la distribution de dizaines de
milliers de cartes adressées au secrétaire général des Nations Unies et
demandant que plus d'efforts soient déployés par les forces de paix pour
mettre fin à l'impunité des recruteurs.
    Le 17 juin, au Lionceau à Montréal, le secrétaire général d'Amnistie
internationale Canada anglophone, Alex Neve de retour d'une mission au Tchad
présentera son témoignage. Nous annoncerons à cette occasion le nombre de
cartes postales signées que nous enverrons à New-York, au secrétaire général
Ban Ki Moon.
    "Plusieurs organisations non-gouvernementales travaillent à faire
connaître la situation des enfants soldats, et nous saluons l'apport précieux
du BIDE (Bureau international des droits des enfants) dans l'élaboration de
cette campagne" conclue Béatrice Vaugrante. "Nous espérons qu'avec
l'implication des milliers de sympathisants d'Amnistie, nous ferons en sorte
que plus personne ne pourra forcer un petit garçon de 8 ans, ou une jeune
fille de 12 ans à devenir une machine à tuer. Nous lançons un appel urgent,
l'ONU saura que cela nous révolte et qu'il doit agir.."
    Pour tous les détails de cette campagne : amnistie.ca/enfants

    Pour suivre et connaître les emplacements des activités lors de la
journée du camelot militant
    http://www.amnistie.ca/content/view/12884/252/

    La chanson d'Olivier Novembre intitulée L'Enfant-soldat, disponible en
deux versions, sera mise en vente en ligne au coût de 0,99$ ou 1.79$ pour les
deux versions et tous les profits seront versés à AICF. La chanson sera
disponible bientôt sur www.deca3.com. Vous pouvez en écouter un extrait sur le
site d'AI au www.amnistie.ca ou celui de l'artiste au www.oliviernovembre.com




Renseignements :

Renseignements: Anne Sainte-Marie, Responsable des communications,
Amnistie internationale Canada francophone, (514) 766-9766 poste 230, Cell:
(514) 268-4983, aste-marie@amnistie.ca

Profil de l'entreprise

Amnistie internationale

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.