/R E P R I S E -- Décision du président Obama de fermer le camp de Guantanamo: Le gouvernement canadien doit emboîter le pas/



    QUEBEC, le 22 janv. /CNW Telbec/ - Avocats sans frontières Canada (ASF)
salue la décision du président des Etats-Unis Barak Obama qui a ordonné la
fermeture du camp de détention du Guantanamo Bay, devenu une insupportable
honte pour les Etats-Unis en raison des graves violations des droits humains
qu'on y commet.
    "Le Canada se retrouve maintenant fin seul dans le monde occidental avec
sa position sur Guantanamo et sur le rapatriement d'Omar Khadr", a déclaré Me
Pascal Paradis, directeur général d'ASF. Il y a longtemps que tous les autres
pays dont des ressortissants étaient captifs à Guantanamo ont demandé leur
rapatriement. Aujourd'hui, les Etats-Unis eux-mêmes désavouent l'ensemble du
système de commissions militaires et de détention de Guantanamo. Le Canada
doit lui aussi emboîter le pas et débuter immédiatement les négociations avec
le gouvernement des Etats-Unis pour rapatrier Omar Khadr".
    "Le principal motif invoqué pour justifier le refus d'agir du
gouvernement canadien était qu'un soi-disant processus judiciaire suivait son
cours aux Etats-Unis. Cette prétention, qu'aucun argument juridique valable ne
soutenait de toute façon, vient de s'écrouler comme un château de cartes, a
ajouté Me Paradis. Mais même avec la fermeture annoncée du camp de Guantanamo,
le statut d'Omar Khadr demeure incertain. Le Canada doit sans délai organiser
le rapatriement d'Omar Khadr pour que son dossier soit traité au Canada par
des instances compétentes, indépendantes et impartiales."
    Omar Khadr est un citoyen canadien qui a été capturé en 2002 par l'armée
des Etats-Unis au cours d'un combat en Afghanistan. Ayant alors 15 ans, il
était un enfant en vertu du droit international. Détenu à Guantanamo Bay
depuis plus de 6 ans, Omar Khadr a vraisemblablement été victime de
traitements abusifs violant les règles les plus fondamentales du droit
national et international, dont des allégations de torture. Privé du droit à
un procès équitable, il est soumis à Guantanamo à ce qui constitue une odieuse
parodie de justice.
    Le 30 septembre 2008, ASF a rallié la communauté juridique canadienne en
faveur d'une demande au gouvernement canadien d'entreprendre sans délai toutes
les démarches requises auprès des Etats-Unis afin de rapatrier Omar Khadr.
Malheureusement, le gouvernement a continué de faire la sourde oreille.




Renseignements :

Renseignements: Pascal Paradis, (418) 907-2607, (418) 953-3015
(cellulaire); Source: Avocats sans frontières Canada; www.asfcanada.ca

Profil de l'entreprise

Avocats sans frontières Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.