/R E P R I S E -- Compressions dans les budgets des services de garde - La CSQ et la FIPEQ invitent le gouvernement à se ressaisir/

MONTRÉAL, le 17 mars 2013 /CNW Telbec/ - « Le gouvernement du Parti québécois doit se ressaisir et ça presse. Le dogme de la poursuite du déficit zéro à tout prix ne doit pas lui servir de justification pour adopter des mesures injustes à l'égard de la population. Comment expliquer qu'un gouvernement minoritaire, qui se sentait trop faible à l'automne dernier pour augmenter les impôts des plus riches, se sente maintenant suffisamment fort pour s'en prendre aux assistés sociaux et aux services de garde ? »

La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, ne digère pas la dernière coupe surprise du gouvernement péquiste de 56,2 millions $ dans les services de garde subventionnés qui vient d'être rendue publique.

« Quand la ministre de la Famille Nicole Léger explique cette compression en disant devoir elle aussi contribuer à l'effort budgétaire, elle se comporte comme sa collègue Agnès Maltais avec ses coupes à l'aide sociale, c'est-à-dire qu'elle tente de justifier l'injustifiable », tranche Mme Chabot.

De sérieuses questions soulevées

La présidente de la CSQ déplore qu'un peu plus de six mois après son élection, le gouvernement Marois se comporte d'une façon bien différente de ce qui avait été promis.

« Je me souviens très bien avoir entendu Mme Marois lors d'un débat affirmer qu'elle désirait être élue pour pouvoir prendre soin des gens. Nous avions alors tous compris qu'elle faisait référence à la majorité de la population, c'est-à-dire la classe moyenne et les moins fortunés. Les dernières coupes surprises soulèvent de sérieuses questions », commente Louise Chabot.

Menace réelle sur la qualité des services

Pour sa part, la présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), Sylvie Tonnelier, doute également des propos rassurants de la ministre de la Famille qui laisse entendre qu'une coupe de dizaines de millions $ dans les services de garde éducatifs n'affectera pas les services.

« Il est évident que la qualité des services sera affectée et nous craignons également que cet effort budgétaire se traduise par des pertes d'emplois pour les travailleuses et les travailleurs », appréhende la présidente de la FIPEQ-CSQ.

Profil de la CSQ

La CSQ représente près de 200 000 membres, dont près de 130 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation au Québec et également la plus représentative dans le secteur de la petite enfance. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

SOURCE : CSQ

Renseignements :

Claude Girard
Conseiller aux communications, CSQ
Cellulaire : 514 237-4432
Courriel : girard.claude@csq.qc.net
Twitter : @csq_central


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.