/R E P R I S E -- Commission parlementaire sur le projet d'assurance autonomie - L'APTS propose la mise en place de conditions gagnantes/

QUÉBEC, le 23 oct. 2013 /CNW Telbec/ - L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) salue à nouveau la volonté du ministre Hébert de s'engager résolument vers l'accroissement des services à domicile. Toutefois, s'appuyant sur une consultation de ses membres, qui sont nombreux à travailler auprès des personnes âgées, l'APTS rappelle la nécessité de réunir certaines « conditions gagnantes » pour accroître les chances de succès d'une réforme aussi ambitieuse. Ces conditions, qui ont trait autant à la « faisabilité professionnelle » du projet qu'à sa viabilité financière, constituent l'essentiel du message qu'a livré la présidente de l'APTS, Carolle Dubé, aux membres de la commission parlementaire chargée d'étudier le Livre blanc sur la création d'une assurance autonomie.

« Pour que le virage vers les services à domicile devienne réalité, plusieurs conditions doivent être remplies, affirme Carolle Dubé. L'une d'entre elles - et pas la moindre - est l'ajout de ressources humaines et financières à la hauteur des besoins. Déjà à l'heure actuelle, le personnel affecté aux services à domicile - intervenantes psychosociales, nutritionnistes, physiothérapeutes et ergothérapeutes, entre autres - est surchargé. Le citron ne peut plus être pressé davantage. Or la réforme propose de leur faire assumer le rôle central de gestionnaire de cas, ce qui aura pour effet d'accroître leurs responsabilités. Nous proposons au ministre Hébert de travailler de concert afin de trouver des solutions durables aux problèmes de main-d'œuvre du personnel professionnel dans le réseau de manière à assurer l'accès aux services pour la population. »

De plus, l'APTS réitère la nécessité de mettre au rencart les projets d'optimisation qui augmentent la pression, détériorent le climat de travail, réduisent l'autonomie professionnelle du personnel et en bout de course détériorent la qualité des services à la population.

Au nombre des autres conditions gagnantes figure l'arrêt des compressions budgétaires, qui nuisent à la bonne marche du réseau et aux services à la population. L'APTS propose en lieu et place d'injecter de l'argent neuf. Le financement à long terme des services à domicile devrait provenir d'une révision en profondeur de la fiscalité et des économies substantielles réalisées grâce à un contrôle accru du coût des médicaments et de la sous-traitance. « Au Québec, nous avons fait le choix de nous doter d'un système de santé dont l'accessibilité est universelle et gratuite parce que le droit à la santé est un droit fondamental, ajoute Carolle Dubé. Ce sont les besoins de la population qui devraient dicter les dépenses, et non les dépenses dicter les services. »

La porte doit également se refermer pour le secteur privé et ses promoteurs qui drainent les ressources, coûtent plus cher et multiplient les intervenants auprès des personnes en perte d'autonomie. Pour l'APTS, tout service direct à la personne devrait être offert par les intervenants qualifiés des CLSC et la prestation des services professionnels demeurer publique, sans exception.

Par ailleurs, Carolle Dubé a sensibilisé les parlementaires au rôle des gestionnaires de cas qui coordonnent les services aux personnes. « Avec la mise en place de l'assurance autonomie, leur rôle est appelé à s'élargir considérablement, ce qui suscite des inquiétudes chez nos membres, qui se demandent à juste titre comment ils pourront concilier l'analyse professionnelle des besoins et la prescription de services en conséquence, avec la responsabilité de l'enveloppe budgétaire qui suit le patient. Ils redoutent la lourdeur administrative associée à ce mode de gestion. Nos membres ne sont pas favorables à une évolution vers un rôle de courtiers de services et souhaitent préserver leur expertise clinique de même que leur autonomie professionnelle », de conclure Carolle Dubé.

Le mémoire complet est disponible sur le site Internet de l'APTS : www.aptsq.com

À propos de l'APTS

L'APTS est une organisation syndicale qui regroupe 30 000 personnes occupant des postes professionnels et techniques dans le réseau de la santé et des services sociaux, dont des technologistes médicales, des techniciennes en loisir, des archivistes médicales, des technologues en imagerie médicale, des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des orthophonistes, des audiologistes, des psychoéducateurs, des thérapeutes en réadaptation physique, des organisatrices communautaires, des travailleurs sociaux, des techniciennes en travail social, des psychologues, des diététistes-nutritionnistes, des intervenants en soins spirituels et des hygiénistes dentaires.

SOURCE : Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)

Renseignements :

Chantal Mantha, conseillère en communication
Téléphone : 514.236.9287 (cell.)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.