Qu'est-ce qui cloche au ministère de la Santé et des Services sociaux ? - Six ans déjà pour une révision de programme qui n'aboutit pas !



    MONTREAL, le 2 juin /CNW Telbec/ - Depuis 2002, le ministère de la Santé
et des Services sociaux tente sans succès de compléter l'interminable
processus de révision du programme des aides visuelles. Cette situation cause
un grave préjudice aux personnes aveugles et amblyopes qui sont ainsi privées
de l'accès aux plus récents outils technologiques de réadaptation en
déficience visuelle.
    C'est par l'entremise de ce programme que les centres de réadaptation en
déficience visuelle du Québec peuvent attribuer aux personnes handicapées
visuelles une gamme variée d'équipements, notamment des outils pour faciliter
les déplacements ou pour accéder à l'information écrite.
    Ce programme est appelé à être modifié ou révisé périodiquement. Lors
d'une révision, on tiendra compte, par exemple, des innovations
technologiques, des nouvelles tendances en réadaptation et de certains
impératifs administratifs. En 2002, le ministère de la Santé et des Services
sociaux (MSSS) a entamé la plus récente révision. Selon les recommandations
d'un comité consultatif d'experts mis sur pied par le Ministère, le nouveau
programme, une fois adopté, offrira aux usagers de meilleurs moyens de pallier
à la déficience visuelle :

    
    - accès aux plus récents outils issus des innovations technologiques;
    - mise à niveau des logiciels adaptés pour les retraités et les personnes
      qui ne sont pas aux études et à l'emploi;
    - intervention précoce auprès des personnes atteintes de conditions
      évolutives;
    - accès élargi aux aides à la vie quotidienne;
    - mécanique plus rapide et plus souple pour la mise à niveau ultérieure
      du programme.
    

    Cependant, des reports inexcusables à l'adoption du nouveau programme se
succèdent incessamment. Cette incapacité du Ministère d'aboutir, restreint
sérieusement l'autonomie des personnes aveugles et malvoyantes, tout en
représentant un obstacle important à l'emploi et à l'exercice des droits
civiques, sans oublier qu'elle prive plusieurs de nos membres d'outils
susceptibles d'améliorer significativement la sécurité de leurs déplacements.
    Le Regroupement des aveugles et amblyopes du Québec (RAAQ) a fait
connaître à maintes reprises au MSSS l'urgence de la situation mais ces
efforts sont demeurés vains.
    Que fait donc le ministère de la Santé et des Services sociaux depuis
2002 ? Qu'est-ce qui explique cette inaction ? Incompétence ? Mépris total des
besoins de la communauté handicapée visuelle ? Manque de volonté d'améliorer
concrètement nos conditions de vie ? Nous nous posons ces questions et nous
attendons.
    Il faut dire, cependant, que nous faisons plus qu'attendre l'adoption de
ce règlement ou tout autre. Tous les jours, nous relevons le défi d'une vie
avec des limitations visuelles. Nous travaillons, nous contribuons, nous nous
battons. Nous apprenons à mieux comprendre la cécité et la malvoyance, nous
développons et adoptons des techniques et nous utilisons tous les moyens à
notre portée pour mieux fonctionner. En d'autres mots, nous faisons notre
part, tout comme l'ont fait d'autres acteurs tels que les professionnels de la
réadaptation et les concepteurs de technologie adaptée.
    En cette Semaine québécoise des personnes handicapées, nous demandons au
Ministère de la Santé et des Services sociaux de faire sa part, de mettre fin
à cette impasse administrative et de répondre adéquatement et dans un délai
raisonnable aux attentes plus que légitimes des citoyens handicapés visuels.
    Le Regroupement des aveugles et amblyopes du Québec (RAAQ) est un
organisme qui regroupe 12 associations régionales de personnes handicapées
visuelles réparties à travers le Québec. Au cours de ses 30 années
d'existence, le RAAQ a eu pour mission de promouvoir les intérêts et défendre
les droits des personnes aveugles et amblyopes afin de favoriser leur
intégration à part entière dans tous les domaines de l'activité humaine.




Renseignements :

Renseignements: Florence Pardo, directrice générale, Regroupement des
aveugles et amblyopes du Québec (RAAQ), (514) 849-2018

Profil de l'entreprise

REGROUPEMENT DES AVEUGLES ET AMBLYOPES DU QUEBEC (RAAQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.