Québec solidaire à la Commission Bouchard-Taylor - Le Québec que nous voulons: égalitaire, laic, ouvert, francophone et souverain



    MONTREAL, le 12 déc. /CNW Telbec/ - "Le Québec que nous voulons ne
sacrifiera jamais le droit des femmes à l'égalité au nom de la liberté
religieuse, adoptera une politique de laicité interculturelle, fera de la
langue française une priorité et sera pleinement souverain" a plaidé la
co-porte-parole de Québec solidaire Françoise David devant la Commission
Bouchard-Taylor ce matin. "Sur les accommodements raisonnables, nous devons
éviter de tomber dans le piège des solutions simples du type "tout accepter ou
tout refuser". Nous ne pouvons ni accepter toutes les demandes déraisonnables
au nom du pluralisme, ni refuser la diversité sur la base d'une vision étroite
de la laicité. Dans les deux cas, l'intolérance guette et des ghettos peuvent
se construire" a poursuivi Mme David.
    "Nous proposons que le Québec adopte une politique de laicité
interculturelle qui permettrait de combiner la neutralité des institutions sur
le plan des croyances avec la liberté pour l'individu participant à ces
institutions d'exprimer ses propres convictions. Il faudra mettre en place un
programme de formation pour les administrateurs d'organismes publics et
parapublics quant aux principes et aux modalités d'application de la politique
de laicité interculturelle. Par ailleurs, nous devons augmenter la
représentativité des personnes issues des communautés culturelles dans toutes
les sphères de la société, notamment dans les médias" a pour sa part fait
valoir Ruba Ghazal, porte-parole du parti en matière de diversité et
d'inclusion.

    - Egalité femmes-hommes

    Nous insistons sur le fait que le droit des femmes à l'égalité ne puisse
jamais être négociable au nom de la liberté religieuse. Québec solidaire
considère qu'il faut accepter les accommodements raisonnables, y compris de
nature religieuse, dans la mesure où ils n'imposent pas de contraintes
excessives qui seraient alors contraires aux valeurs d'égalité entre les
sexes, conformément à la Charte des droits et libertés du Québec.

    - Laicité interculturelle

    La laicité interculturelle telle que nous la concevons comprend 3 axes.
Premièrement, elle établit la laicité des lieux et des institutions. Les
institutions publiques ne doivent pas arborer de signes qui font référence à
une religion en particulier. Deuxièmement, elle permet d'accepter la diversité
des citoyens qui fréquentent ces lieux en leur permettant d'afficher leurs
convictions religieuses, avec certaines limites imposées par le respect des
convictions des autres personnes et des lois et règlements n'ayant pas d'effet
discriminatoire. Troisièmement, la laicité interculturelle permet d'établir
des balises destinées à ceux et celles qui travaillent dans les institutions
publiques. Tout d'abord, ils doivent se soumettre aux normes de la santé et la
sécurité du travail et aucune tenue vestimentaire ne doit les empêcher
d'exercer leurs fonctions. Ensuite, interdiction leur est faite de tout
prosélytisme. Finalement, tout agent public ou collaborateur du service public
doit avoir un devoir de neutralité et de réserve durant l'exercice de ses
fonctions.

    - Le français et l'accès à l'emploi : une priorité

    A la lumière des dernières statistiques sur l'état du français au Québec,
il nous apparaît évident que le défi de l'intégration des immigrantes et des
immigrants à la majorité francophone au Québec n'a pas encore été relevé
totalement avec succès. Il faut donc imaginer une politique linguistique
vigoureuse qui fera réellement du français la langue de travail en abaissant
de 50 à 25 employés le seuil à partir duquel s'applique le chapitre de la
Charte de la langue française portant sur la langue de travail. Nous devons
également augmenter l'offre de cours de français en milieu urbain et adopter
des normes particulières pour l'ouverture de cours de français en région.
Sachons également que l'intégration passe aussi par l'emploi. Nous devons par
conséquent accélérer l'équivalence des diplômes, éliminer la discrimination à
l'embauche et ouvrir davantage les portes de la fonction publique aux
immigrants.

    - Un Québec souverain

    "Québec solidaire considère que nous ne devons pas attendre l'accession
du Québec à la souveraineté pour agir. Cela dit, la souveraineté du Québec
faciliterait la mise en application des politiques que nous proposons. Elle
aurait pour effet immédiat de mettre fin à toute ambiguité quant au modèle
d'intégration que nous voulons appliquer ainsi que sur le caractère
francophone de notre société. Plus encore, l'élaboration d'un projet social et
d'une démarche démocratique rassembleuse d'accession à la souveraineté
permettrait à toute la population de participer, peu importe ses origines, au
développement d'une vision commune sur l'avenir de notre collectivité" a
conclu Mme David.

    Le mémoire de QS est disponible via notre site internet :
www.quebecsolidaire.net




Renseignements :

Renseignements: Francis Boucher, responsable aux communications, (514)
710-0466


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.