Québec solidaire : seul parti qui veut lutter contre la pauvreté



    MONTREAL, le 11 mars /CNW Telbec/ - Québec solidaire a présenté ses
engagements en matière d'aide sociale et de logement à l'occasion d'une soupe
populaire servie directement sur la rue Masson, en plein coeur du quartier
montréalais de Rosemont. La formation politique de gauche propose la hausse
des prestations d'aide sociale dans le but d'arriver à couvrir l'ensemble des
besoins essentiels et la construction d'au moins 4000 logements sociaux par
années (8000 avec l'aide du gouvernement fédéral).
    "Québec solidaire est le seul parti à prendre au sérieux la Loi sur la
pauvretéé et l'exclusion sociale pourtant votée à l'unanimité à l'Assemblée
nationale. Québec solidaire est le seul parti à s'engager à l'appliquer et à
la renforcer sans délai, ainsi qu'à proposer des mesures très concrètes en ce
sens" lance Françoise David, porte-parole nationale de Québec solidaire.
    Dès son arrivée au pouvoir, Québec solidaire augmenterait immédiatement
l'ensemble des prestations au montant présentement reçu par les personnes
ayant des contraintes sévères ou permanentes à l'emploi, soit 828 $ par mois.
Par ailleurs, les pensions alimentaires ne seraient plus soustraites des
prestations d'aide sociale. Selon Québec solidaire, les 800 millions $ de
déboursés supplémentaires entraînés par ces mesures auraient des retombées
économiques immédiates, principalement dans l'économie de proximité.
    "Comment une personne peut-elle se loger, se nourrir, se vêtir et
subvenir à tous ses autres besoins essentiels avec un montant aussi ridicule
que 548 $ par mois? Le recours aux banques alimentaires, aux soupes
populaires, c'est la réalité que vivent chaque mois 158 000 personnes, dont
68 000 enfants au Québec et ça, ça s'explique surtout par la faiblesse des
prestations d'aide sociale, de même que par le coût croissant du logement"
précise François Saillant, candidat de Québec solidaire dans Rosemont.
    Québec solidaire propose "l'adoption des mesures nécessaires,
législatives ou autres, pour combattre les problèmes de logement et
d'itinérance". Une de ces mesures serait le financement de 4000 nouveaux
logements sociaux par année. Cet objectif grimperait à 8000, en cas de
participation fédérale. Le Québec dispose déjà de 187 millions $ de fonds
fédéraux placés en fiducie depuis le dernier budget Flaherty et qui pourraient
être utilisés à cette fin. Les logements devraient être réalisés
écologiquement, entre autres au plan de l'efficacité énergétique. La mesure
coûterait 300 millions $ par année, mais aurait des retombées économiques
beaucoup plus importantes dans les domaines de la construction, de l'industrie
manufacturière et de l'économie sociale.




Renseignements :

Renseignements: Catherine Beaupré-Laforest, (514) 376-4430 (François
Saillant); Simon Tremblay-Pepin, Responsable aux relations médias, Québec
solidaire, (514) 984-9366 (Françoise David); Nika Deslauriers, Responsable aux
relations médias, Québec solidaire, (514) 710-6452 (Amir Khadir)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.