Québec solidaire : réelle alternative pour les travailleuses et les travailleurs



    MONTREAL, le 16 mars /CNW Telbec/ - Accompagnée de trois candidats de
Québec solidaire issus du milieu syndical, Françoise David, porte-parole
nationale, a tenu à réafirmer la volonté de la formation de mettre en oeuvre
des politiques favorables aux travailleurs et travailleuses syndiqués du
Québec.
    "Bien que nous vivions dans un pays riche, de plus en plus de
travailleuses et de travailleurs voient leurs conditions de travail se
détériorer. Les gouvernements précédents ont mis en place des lois
anti-syndicales qui allaient à l'encontre du droit des travailleuses et des
travailleurs de lutter collectivement pour améliorer leurs conditions de
travail. Aujourd'hui Québec solidaire est le seul parti qui se bat pour que
les droits des syndiquéEs soient protégés." affirme Françoise David.
    "Les syndiqués se retrouvent dans une position où il ne peuvent plus
négocier avec leur employeur. Ce rapport de force est particulièrement
défavorable dans le secteur public. De nombreux professeurEs et infirmierEs
voient leur travail déprécié et vivent une réelle démotivation." lance
Flavie Trudel, candidate dans Joliette.
    "La multiplication des contrats de sous-traitance est souvent synonyme
d'une dégradation des conditions de travail. Au lieu d'attaquer les syndicats
de front, le patronat et le gouvernement visent à effriter les acquis des
travailleurs, pour affaiblir leurs organisations. Québec solidaire est, ici
encore, le seul parti à faire des propositions clairs pour éviter que des
entreprises fassent appel à la sous-traitance." André Frappier, candidat dans
Crémazie.
    Québec solidaire a également rappelé sont engagement à hausser le salaire
minimum. "Un travail précaire c'est une vie précaire. Dans St-Henri-St-Anne,
40 % des gens vivent avec un salaire qui les maintient sous le seuil de
pauvreté. On ne parle pas de travailleurs dans les usines, mais de
travailleurs qui gagnent le salaire minimum dans les services de type McDonald
ou Walmart. Cette précarité dans laquelle ils sont maintenus est intolérable.
C'est la raison pour laquelle Québec solidaire souhaite hausser le salaire
minimum à dix dollars de l'heure." Arthur Sandborn, candidat de Québec
solidaire dans St-Henri-St-Anne.




Renseignements :

Renseignements: Simon Tremblay-Pepin, Responsable aux relations médias,
Québec solidaire, (514) 984-9366 (Françoise David); Nika Deslauriers-Paquette,
Responsable aux relations médias, Québec solidaire, (514) 710-6452 (Amir
Khadir)

Profil de l'entreprise

Québec solidaire

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.