QUATRE-VINGT-DIX POUR CENT DES CANADIENS SOUTIENNENT LES RÉGIMES DE PENSION AGRÉÉS COLLECTIFS

Plus de la moitié d'entre eux pensent qu'ils les aideraient à épargner davantage pour la retraite

TORONTO, le 22 févr. /CNW/ - Dans un récent sondage mené par Research House pour le compte de l'Association canadienne des compagnies d'assurances de personnes (ACCAP), les travailleurs canadiens ont massivement déclaré qu'ils souhaitaient un programme qui rendrait plus facile aux employeurs d'offrir un régime de retraite.

Le sondage révèle que 90 p. cent des Canadiens appuient la proposition du gouvernement fédéral visant à rendre les régimes de retraite plus facilement accessibles aux employeurs, ceci grâce aux régimes de pension agréés collectifs (RPAC) gérés par des institutions financières réglementées. Les RPAC ont fait beaucoup parler d'eux ces derniers mois, après que le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, ait annoncé l'assentiment des gouvernements provinciaux pour ce qui est d'aller de l'avant avec ces régimes agréés collectifs, en vue d'améliorer le système de pension du pays.

L'un des principaux objectifs des RPAC est d'encourager davantage à l'épargne-retraite, et le sondage montre que ce serait le cas : plus de la moitié des travailleurs canadiens (55 p. cent) ont indiqué qu'ils économiseraient plus en prévision de la retraite si l'option RPAC existait (60 p. cent pour les ménages avec des enfants de moins de 17 ans).

« La volonté des ministres des Finances d'améliorer les programmes d'épargne des employeurs est extrêmement populaire auprès des Canadiens de tous les coins du pays, a déclaré Frank Swedlove, président de l'ACCAP. Il est rare de voir une initiative d'intérêt public qui reçoive comme celle-ci l'approbation quasi unanime de la population. »

Les RPAC permettent aux employeurs d'offrir à leur personnel, plus facilement et à moindre coût, un programme d'épargne-retraite. Ils éliminent les tâches administratives, et seront particulièrement attrayants pour les petits et moyens employeurs. En soulageant l'employeur de presque tous les coûts de gestion et obligations de conformité, exception faite des retenues salariales, on permet à un plus grand nombre de sociétés et d'employés et aux travailleurs autonomes d'y participer.

Les partisans des RPAC sont surtout des employés du privé (92 p. cent). Les Albertains sont les plus grands supporters, à 94 p. cent. Les Ontariens et les Canadiens des provinces de l'Atlantique se sont quant à eux prononcés à 91 p. cent pour, et les Québécois à 86 p. cent, un pourcentage également élevé.

Les Canadiens reconnaissent la valeur du RPC au sein du système global d'épargne-retraite (59 p. cent sont en faveur d'un rôle joué par le gouvernement). Mais ils veulent aussi avoir des choix et prendre des décisions en matière de placements, et ils estiment que le secteur privé leur offre de tels choix. Seulement 13 p. cent des Canadiens ont dit vouloir s'en remettre uniquement à un régime public pour leur épargne-retraite.

« Le Canada possède l'un des meilleurs programmes d'épargne-retraite au monde, selon le Melbourne Mercer Global Pension Index. Il est efficace parce qu'il repose sur un bon équilibre entre les rôles des secteurs public et privé, qu'il offre des choix aux Canadiens et qu'il permet de gérer les coûts. L'occasion se présente l'améliorer encore, au profit de tous les Canadiens », a ajouté M. Swedlove.

Salariés du privé
Les salariés canadiens plus jeunes sont toujours à la traîne par rapport aux salariés plus âgés pour ce qui est d'économiser pour la retraite : 54 p. cent des 18-29 ans du secteur privé déclarent ne pas économiser du tout pour la retraite à l'heure actuelle; les 30-49 ans et 50-64 ans mentionnent, respectivement, économiser dans des proportions de 75 et de 78 p. cent. Ceux qui épargnent le plus sont les Manitobains et les Saskatchewanais, à 87 p. cent. Les Québécois et les Britanno-colombiens arrivent en dernier avec 63 et 66 p. cent respectivement.

À propos de l'ACCAP
L'industrie canadienne des assurances de personnes administre plus de 70 p. 100 des régimes de retraite des petites et moyennes entreprises du Canada, ainsi que la vaste majorité des REER collectifs. Les sociétés membres de l'ACCAP gèrent au delà de 45 000 régimes de retraite d'employeurs, REER collectifs et autres programmes d'épargne, pour plus de 4,9 millions de Canadiens et avec un actif dépassant les 105 milliards de dollars.

L'industrie canadienne des assurances de personnes commercialise une vaste gamme de produits, dont l'assurance vie, les rentes (REER, FERR, régimes de retraite) et l'assurance maladie complémentaire, qui contribuent à la sécurité financière de quelque 26 millions d'assurés au Canada. Établie en 1894, l'ACCAP est une association à adhésion libre représentant des sociétés qui détiennent 99 p. 100 des affaires d'assurances vie et maladie en vigueur au Canada.

Recherche : Sondage national en ligne auprès de 1 000 salariés canadiens, mené par Research House du 8 au 13 février 2011.

SOURCE Association canadienne des compagnies d'assurances de personnes inc.

Renseignements :

Contact médias : Wendy Hope, vice-présidente, Relations extérieures
416-777-2221 ou 613-230-0031


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.