QUARANTE-NEUF PERSONNALITES NOMMEES OU PROMUES DANS L'ORDRE NATIONAL DU QUEBEC



    QUEBEC, le 3 juin /CNW Telbec/ - Le premier ministre du Québec,
Jean Charest, est heureux d'annoncer que 49 personnes viennent d'être admises
à l'un des trois grades de l'Ordre national du Québec, la plus prestigieuse
distinction honorifique de l'Etat québécois :

    Grands officiers : MM. Leonard Cohen et Alban D'Amours;

    Officiers : Mmes Francine Décary, Anne Claire Poirier et Michèle
Stanton-Jean ainsi que MM. André Bachand, Gérald-A. Beaudoin, Michel G.
Bergeron, Pierre Bruneau, André Caillé, Robert Charlebois, Clément Duhaime,
Louis Fortier, Pavel Hamet, Pierre Lassonde, Gilles Marcotte, Rémi Marcoux,
Mohamad Sawan et Ashok K. Vijh;

    Chevaliers : Mmes Silvia Araya, Georgette Beaudry, Françoise Bertrand,
Marisa Ferretti Barth, Sheila Fischman, Sheila Goldbloom, Gisèle Gravel,
Gloria Jeliu, Aida Kamar et Elena Venditelli Faita, ainsi que MM. Antoine
Ayoub, Gilles Bissonnette, Emile Bouchard, Raymond Brousseau, Louis Caron,
Jacques Castonguay, François Chartier, René Derouin, Jacques Duchesneau,
Pierre Fréchette, Edgar Fruitier, Henri Grondin, Nicolas Mateesco Matte,
Paul-Arthur Mckenzie, Michel Pouliot, Normand Séguin, Peter Simons, E. Noel
Spinelli, Richard Tremblay et Yanick Villedieu.

    Les récipiendaires se verront remettre leur décoration des mains du
premier ministre à l'occasion d'une cérémonie solennelle qui se déroulera à
l'hôtel du Parlement, le 18 juin 2008.
    Rappelons que, chaque automne, un appel public de candidatures est lancé
dans les grands quotidiens et les médias régionaux. Les dossiers sont évalués
par le Conseil de l'Ordre national du Québec. Ce comité comporte neuf
personnes venant des différentes régions du Québec, déjà admises dans l'Ordre
et élues par l'ensemble des membres de l'Ordre. C'est le Conseil des ministres
qui, par décret gouvernemental, officialise les candidatures retenues.

    Notes biographiques jointes

    
           LES RECIPIENDAIRES DE L'ORDRE NATIONAL DU QUEBEC DE 2008
    

    GRAND OFFICIERS

    Leonard COHEN

    Leonard Cohen a grandi à Westmount. Très tôt, il s'est passionné pour les
écritures littéraire et musicale. Bien que son oeuvre l'ait mené aux quatre
coins de la planète, il a toujours maintenu un pied-à-terre dans le quartier
portugais de Montréal. Sa poésie et ses chansons ont influencé nombre
d'auteurs-compositeurs-interprètes. On compte à l'heure actuelle plus de 1200
reprises de ses chansons, dont beaucoup ont été interprétées, et parfois
traduites dans d'autres langues, par des artistes connus. M. Cohen a toujours
célébré ses racines juives et montréalaises, affichant un respect sans détours
pour la spécificité culturelle et linguistique du Québec. En 2007, il a publié
Book of Longing, recueil de poèmes repris en français sous le titre Livre du
désir constant.

    Alban D'AMOURS

    Dans tous les secteurs (public, privé, coopératif et universitaire) où il
est passé, Alban D'Amours a mérité des éloges pour son approche humaine,
inventive et performante. Il s'est toujours efforcé de mettre la personne et
les collectivités au premier plan : ce fut indéniablement le cas dans
l'Administration publique québécoise et chez Desjardins où, comme président et
chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins jusqu'en avril 2008,
il a contribué à développer un modèle coopératif d'affaires capable de
conjuguer avoirs et êtres. Sa croisade en faveur d'une société québécoise plus
instruite, plus coopérative et plus productive ne laisse personne indifférent
tant il martèle son message sur toutes les tribunes qui s'offrent à lui.


    OFFICIERS

    André BACHAND

    Au cours de ses 35 années de carrière à l'Université de Montréal, André
Bachand a lancé en 1966 le Fonds de développement de l'UdeM dont les recettes
proviennent exclusivement des dons d'entreprises et de particuliers. La chose
n'était pas aisée à une époque où la culture philanthropique était à
inculquer, mais il aura réussi malgré l'ampleur du défi. Ardent défenseur de
la vie universitaire de langue française, il fut l'un des fondateurs de
l'AUPELF, l'Association des universités entièrement ou partiellement de langue
française. Collectionneur de longue date et promoteur de la gravure
québécoise, M. Bachand continue de jouer un rôle actif au sein du milieu
culturel.

    Gérald-A. BEAUDOIN

    Gérald-A. Beaudoin est l'un des pionniers du droit constitutionnel ici et
dans le reste du monde. Dans l'exercice de ses fonctions, tant comme sénateur
que comme juriste ou professeur de droit, il s'est appliqué à promouvoir
l'identité francophone. Sa carrière, longue de près d'un demi-siècle, a fait
de lui le promoteur d'une véritable culture citoyenne des droits et libertés
au sein des nombreuses instances nationales et internationales auxquelles il a
participé. Ses interventions ont eu un impact considérable sur l'évolution
constitutionnelle du Canada et la collaboration du pouvoir fédéral avec les
provinces, plus particulièrement le Québec. Plusieurs Etats le consultent
régulièrement sur des questions de gouvernance et de démocratie.

    Michel G. BERGERON

    Infectiologue réputé, Michel G. Bergeron est professeur-chercheur de
microbiologie. On lui doit la création du Centre de recherche en infectiologie
de l'Université Laval où il dirige une équipe de quelque 250 personnes. Bien
des travaux qui y ont été menés ont acquis une renommée internationale. Des
tests de diagnostic ultrarapide, à base d'ADN, y ont notamment été développés
et mis au point pour la détection des microbes responsables des maladies
infectieuses. Pour commercialiser ces innovations, M. Bergeron a créé en 1995
l'entreprise Infectio Diagnostic inc. (IDI), fusionnée en 2004 avec GeneOhm
Sciences, société elle-même acquise en 2006 par Becton, Dickinson & Co., qui
en a fait une division sous le nom de BD Diagnostic GeneOhm. Aujourd'hui,
l'entreprise fournit plus de 260 emplois à du personnel hautement qualifié de
la région de Québec, et une usine pour la production mondiale des tests
ouvrira ses portes dans la capitale au cours de juin 2008.

    Pierre BRUNEAU

    Le 19 octobre 1976, Pierre Bruneau présentait son premier bulletin de
nouvelles à Télé-Métropole. Quelque 30 ans plus tard, il est sans doute le
chef d'antenne le plus respecté et le plus apprécié du Québec. Rassurant et
proche des gens, il privilégie le traitement humain de l'information en
cherchant toujours à mesurer l'impact d'une nouvelle sur la vie des gens. Il
se démarque aussi par sa grande ouverture d'esprit envers les communautés
culturelles, son appui à la relève journalistique et son soutien indéfectible,
depuis 30 ans, à la cause des enfants atteints de cancer. Il est d'ailleurs
l'un des principaux artisans de la construction du Centre de cancérologie
Charles-Bruneau du CHU Sainte-Justine.

    André CAILLE

    Dans le secteur énergétique, André Caillé a grandement fait rayonner le
savoir-faire du Québec au Canada et à l'étranger. Il a surtout contribué à
l'essor d'Hydro-Québec et à sa bonne gestion. Il a été président-directeur
général d'Hydro-Québec (1996-2004) et de Gaz Métropolitain (1987-1996); il a
aussi été président du Conseil mondial de l'énergie (2004-2007). Au fil des
ans, il a réussi, toujours dans le domaine de l'énergie, à faire naître des
liens entre des organismes et des entreprises répartis dans plus de 90 pays,
notamment entre Gaz Métropolitain et Hydro-Québec.

    Robert CHARLEBOIS

    Auteur-compositeur, guitariste, pianiste, interprète, acteur et
romancier, Robert Charlebois est à lui seul un phénomène aux multiples
talents. Mais c'est d'abord et avant tout une figure incontournable de la
chanson québécoise avec quelque 40 ans de carrière et plus de 25 albums. Ses
triomphes successifs en France et au Québec, ses expérimentations musicales
nombreuses et ses chansons devenues monuments lui ont valu une résonance
extraordinaire, faisant écho à la culture québécoise et l'amplifiant. Original
et unique, M. Charlebois est sans doute la première véritable pop star du
Québec.

    Francine DECARY

    Scientifique reconnue internationalement par ses pairs et habile
gestionnaire, Francine Décary est hématologue de formation. Elle est à la tête
d'Héma-Québec depuis sa création en 1998. Elle a réussi, en quelques années, à
placer Héma-Québec parmi les fabricants de produits sanguins les plus
sécuritaires et les plus fiables au monde. A telle enseigne que l'organisme
attire aujourd'hui des spécialistes du monde entier intéressés à voir de près
son modèle d'affaires alliant culture scientifique et culture
entrepreneuriale. Au cours des dernières années, Héma-Québec est aussi devenue
fournisseur de tissus humains et de cellules souches. La participation de
Mme Décary à de nombreux comités internationaux témoigne de son savoir-faire
et de son engagement envers la collectivité.

    Clément DUHAIME

    Clément Duhaime est l'un des rares diplomates de carrière que compte le
Québec. Aujourd'hui numéro deux de la Francophonie, il a su faire progresser
cet espace multiculturel en usant au mieux de sa position stratégique, non
seulement dans les coulisses, mais aussi sur le terrain. Depuis une vingtaine
d'années, il est l'une des figures de proue du paysage diplomatique
francophone. Il a joué, en sa qualité de délégué général du Québec à Paris, un
rôle de tout premier plan dans l'élargissement et l'harmonisation des
relations qu'entretient le Québec avec la France et les autres Etats
francophones. On ne compte plus les actions structurantes qui découlent de ses
initiatives : par exemple, tout dernièrement, l'ambitieuse réforme de
l'Organisation internationale de la Francophonie née sous l'impulsion de S. E.
Abdou Diouf.

    Louis FORTIER

    Louis Fortier est professeur-chercheur d'océanographie au Département de
biologie marine de l'Université Laval. Il est responsable scientifique du
brise-glace de recherche Amundsen et directeur scientifique du Réseau de
centres d'excellence ArcticNet voué à l'étude de l'Arctique canadien côtier en
mutation. Il a contribué de façon colossale à la compréhension intuitive et
analytique du réchauffement planétaire en décloisonnant sciences naturelles,
sciences de la santé et sciences sociales. Au cours des dernières années, il
s'est beaucoup investi, ici et à l'étranger, dans la sensibilisation du grand
public et des politiques à l'impact des changements climatiques sur
l'hémisphère Nord. En partie grâce à lui, le pays a repris son leadership dans
l'Arctique.

    Pavel HAMET

    Originaire de la République tchèque, Pavel Hamet est un chercheur médical
de renommée mondiale qui a fait des percées importantes à l'échelle
internationale tout particulièrement en ce qui concerne l'hypertension et le
diabète. Le Dr Hamet s'est toujours appliqué à rapprocher le plus possible la
recherche médicale fondamentale des malades et à accélérer le processus qui
conduit de la découverte au traitement. Il a su réunir une masse critique de
spécialistes, catalyser les travaux de recherche théorique et clinique, et
assurer un transfert optimal des résultats scientifiques sur le terrain en
créant des réseaux et en faisant naître des entreprises biopharmaceutiques,
ici même, au Québec.

    Pierre LASSONDE

    Homme d'affaires talentueux, Pierre Lassonde est l'un des plus estimés
experts canadiens du secteur minier, notamment des métaux précieux. Il est
actuellement à la tête d'une importante société d'investissements et de
redevances (Franco-Nevada) spécialisée dans l'industrie extractive. Malgré une
carrière internationale, il n'a jamais oublié le Québec. M. Lassonde est un
philanthrope bien connu oeuvrant dans les domaines de l'éducation (il a fait
un don substantiel pour la construction des pavillons Pierre-Lassonde et
Claudette-MacKay-Lassonde de l'Ecole polytechnique de Montréal), de la
culture, de la santé et des services sociaux. Il sait voir loin et épauler les
entreprises d'ici. Il a ainsi été le premier à investir dans les Laboratoires
AEterna, aujourd'hui deuxième société de biotechnologie médicale du Québec, et
il leur a ouvert la voie à d'importantes sources de financement.

    Gilles MARCOTTE

    De ses débuts dans le journalisme littéraire, fin des années 1940, à
aujourd'hui, Gilles Marcotte a été à la fois un témoin privilégié et un acteur
marquant de la vie littéraire québécoise. Comme chroniqueur, critique,
romancier, nouvelliste, essayiste et professeur de littérature, il s'est
distingué par une oeuvre remarquable, rédigée dans un style admirable de
précision et d'élégance, et il s'est imposé comme un grand interprète des
littératures québécoise et française. L'Anthologie de la littérature
québécoise dont il a dirigé la rédaction est une somme utilisée partout où
l'on étudie la littérature et la culture québécoises. Avec ses quatre volumes
qui totalisent près de 2000 pages, elle constitue un legs colossal.

    Rémi MARCOUX

    Plus de 30 ans d'innovation et de leadership dans le secteur de l'édition
et de l'impression jalonnent la carrière de Rémi Marcoux, cofondateur de
Transcontinental. Le succès de l'entreprise, qui compte aujourd'hui plus de
15 000 salariés, se décline comme suit : premier imprimeur du Canada et
sixième d'Amérique du Nord, premier éditeur au pays de magazines destinés aux
consommateurs et d'ouvrages pédagogiques de langue française, deuxième éditeur
de journaux locaux et régionaux du Canada, ainsi que fournisseur de numérique
en pleine croissance. Transcontinental consacre 1 % de ses profits à des
causes humanitaires et sociales tout en favorisant l'aide aux projets auxquels
participe son personnel. M. Marcoux a occupé, jusqu'en 2004, le poste de
président et chef de la direction de Transcontinental, dont il agit, depuis, à
titre de président exécutif du conseil.

    Anne Claire POIRIER

    La cinéaste Anne Claire Poirier a été du nombre des tout premiers
récipiendaires de l'Ordre national du Québec. Ses films sont si profonds et
ancrés au coeur de l'humain qu'ils se répercutent encore de nos jours sur la
société, tant certaines injustices et comportements mis à nu par Mme Poirier
sont d'actualité. L'ONF a donc publié, dans la collection Mémoire, l'intégrale
de son oeuvre (1963-1996). Ses productions cinématographiques, comme ses
interventions dans de multiples forums, ont acquis à la cinéaste et à la femme
engagée un large auditoire.

    Mohamad SAWAN

    Libanais d'origine, Mohamad Sawan consacre beaucoup de temps à assurer la
cohabitation harmonieuse des communautés en oeuvrant notamment au Centre
islamique libanais de Montréal. C'est aussi une sommité canadienne du génie
biomédical. En 1991, il a rejoint l'Ecole polytechnique de Montréal,
établissement universitaire où il est actuellement professeur titulaire de
microélectronique, directeur du Regroupement stratégique en microsystèmes du
Québec (ReSMiQ), directeur du Laboratoire de neurotechnologies Polystim et
titulaire d'une chaire de recherche du Canada. Ses découvertes et inventions
ont mené au dépôt de nombreux brevets industriels. Ses travaux, toujours
féconds, portent sur la mise au point d'appareils médicaux et de prothèses
miniatures visant à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d'une
déficience visuelle, auditive ou physique.

    Michèle STANTON-JEAN

    Grande intellectuelle mais praticienne efficace, Michèle Stanton-Jean
s'est démarquée par le parcours diversifié qu'elle a accompli pour le
mieux-être collectif et démocratique dans différents domaines : l'émancipation
de la femme, l'éducation des adultes, la santé et l'éthique biomédicale. Si,
aujourd'hui, les femmes ont leur juste place dans les manuels d'histoire,
c'est en partie en raison de ses écrits et de son action. Au sein du Comité
international de bioéthique de l'UNESCO, dont elle a été vice-présidente puis
présidente, Mme Stanton-Jean a travaillé avec énergie et compétence à forger
la Déclaration universelle sur la bioéthique et les droits de l'homme qui fut
adoptée en 2005 par les 192 pays membres de l'UNESCO. En 2006, elle était élue
présidente de la Commission canadienne pour l'UNESCO.

    Ashok K. VIJH

    En 1987, Ashok K.Vijh était admis au titre de chevalier dans l'Ordre
national du Québec. Depuis, il n'a cessé de s'afficher de plus en plus
largement comme une personne de coeur et de réflexion. Très ouvert sur le
monde, il est en constant rapprochement avec les autres, tant ses confrères et
consoeurs scientifiques que ses concitoyens de toute origine. Il aime à
s'exprimer de manière citoyenne sur divers sujets de science et de société.
Grâce à sa présence active, de longue date, au sein de la Société royale du
Canada, M. Vijh joue un rôle incontesté à la fois de leader et d'ambassadeur
en matière de diffusion des connaissances et de promotion de la recherche.
Beaucoup le considèrent aujourd'hui comme un très grand scientifique de notre
époque. C'est l'un des principaux artisans de l'électrochimie contemporaine,
aussi bien sur le plan de la théorie que celui des applications. Encore
aujourd'hui chercheur à l'Institut de recherche d'Hydro-Québec, il y cumule
des avancées technologiques remarquables.


    CHEVALIERS

    Silvia ARAYA

    Silvia Araya était, dans son pays d'origine, le Chili, une artiste
peintre de grande renommée. Elle a été députée et présidente de la commission
de l'éducation du Congrès national du Chili sous le règne du président
Salvador Allende. Après le coup d'Etat de 1973, elle est venue s'établir dans
la région de Québec pour y vivre avec sa famille. Elle s'est vite intégrée à
la collectivité, ne tardant pas à fonder l'Académie de beaux-arts Silvia
Araya, où elle aura enseigné 25 ans durant. Mme Araya s'est grandement engagée
dans la vie culturelle de Québec. Elle participe aujourd'hui à la vie de
plusieurs organismes : le groupe Esperanza, la Société d'étude et de
conférences ainsi que le Regroupement artistique des communautés culturelles
et ethniques de Québec, dont il a été la présidente pendant plus de 15 ans.

    Antoine AYOUB

    Né à Alep, en Syrie, Antoine Ayoub est une sommité du domaine de
l'énergie et de la gouvernance stratégique. Il a enseigné à l'Université
d'Alep de 1962 à 1968, puis à l'Université Laval de 1969 à 2002. Il a
conseillé les Nations Unies, les gouvernements du Québec et du Canada, ainsi
que différents gouvernements et diverses sociétés de par le monde en matière
d'économie pétrolière et de relations internationales. Il a créé, en 1973, le
GREEN (Groupe de recherche en économie de l'énergie, des ressources naturelles
et de l'environnement). Il a aussi fondé les Colloques internationaux
d'économie pétrolière, qui se tiennent à Québec tous les deux ans depuis 1973.
En 1999, il cofondait MONDER, réseau de centres de recherche du Nord et du Sud
qui s'intéresse à la mondialisation, à l'énergie et à l'environnement, et dont
il est l'actuel codirecteur. Plusieurs fois distingué à l'international, il a
été nommé, en 2004, professeur émérite de l'Université Laval.

    Georgette BEAUDRY

    A la fin des années 1960, Georgette Beaudry fait son entrée dans la vie
religieuse. De 1986 à 1992, après 25 ans passés dans le monde de
l'enseignement, elle est supérieure provinciale des Filles de Jésus de la
"province de Trois-Rivières"; pendant son mandat, elle aura contribué à
réorienter les activités de la communauté religieuse vers la pastorale et
l'intervention sociale. En 1992, elle met sur pied la maison Coup de pouce,
espace de vie et de socialisation pour les enfants et les adultes, au coeur
même du secteur le plus défavorisé de Trois-Rivières : le quartier
Adélard-Dugré. Pendant plus d'une décennie, elle y aura réalisé un travail de
pionnière, allant jusqu'à y implanter une bibliothèque et un service de
pédiatrie sociale. Depuis 2005, elle est à la tête de la vaste "province du
Canada" des Filles de Jésus.

    Françoise BERTRAND

    Source d'inspiration pour le monde des affaires et des communications,
Françoise Bertrand a passé plus 30 années dans d'importants postes de
direction. Pionnière à bien des égards, elle est la première femme à avoir
dirigé le CRTC, la Société de radio-télévision du Québec, (aujourd'hui
Télé-Québec) ainsi que la Fédération des chambres de commerce du Québec dont
elle est PDG depuis 2003. Mme Bertrand est aussi une visionnaire et une femme
d'action. Sous sa gouverne, la Société de radio-télévision du Québec a vu sa
mission et sa programmation réorientées en fonction des réalités de la société
québécoise, le CRTC est devenu l'un des premiers organismes de réglementation
au monde à préciser sa position à l'égard d'Internet, et la Fédération des
chambres de commerce du Québec s'est dotée d'une vision et d'une stratégie
propres à rassembler les acteurs socioéconomiques autour d'enjeux porteurs
pour la prospérité du Québec.

    Gilles BISSONNETTE

    Gilles Bissonnette est un producteur agricole réputé qui a travaillé à
faire progresser l'agriculture, surtout dans sa région natale,
Vaudreuil-Soulanges. Citoyen à part entière, il a toujours eu à coeur le
mieux-être de sa collectivité, et ce, sur presque tous les plans. Il a
participé de près à la vie politique de Saint-Polycarpe, paroisse où il fut
conseiller municipal (1971-1975) et maire (1975-1987). Il demeure un acteur de
première importance dans la vie socioéconomique de sa municipalité et des
localités environnantes par sa présence active dans divers organismes et
comités. Constamment à la recherche du bien commun, M. Bissonnette est un
modèle de bénévolat tant sur le plan professionnel que communautaire.

    Emile BOUCHARD

    Emile "Butch" Bouchard s'est démarqué sur le plan humain tant durant sa
carrière de hockeyeur qu'après celle-ci. Il fut non seulement l'un des
meilleurs défenseurs nord-américains et un capitaine exemplaire, mais aussi un
vrai modèle de courage et de respect pour ses coéquipiers et ses adversaires.
Toujours mesuré et digne sur la patinoire, il fut une source d'inspiration
pour le Québec francophone de l'époque, alors en quête d'affirmation. Après
15 années passées (1941-1956) chez les Canadiens de Montréal, M. Bouchard a
continué de se mêler activement à la vie de ses compatriotes et à leur rendre
service soit en exerçant des fonctions publiques, soit en s'investissant dans
des activités de quartier.

    Raymond BROUSSEAU

    Raymond Brousseau a été l'un des premiers Québécois à prendre conscience
de la qualité et de l'importance de l'art inuit canadien. Dès 1956, il a
manifesté pour cet art une passion dévorante qui l'a conduit à collectionner
de façon ininterrompue sculptures et dessins originaux. Devenu galeriste en
1974, il fut l'un des grands promoteurs de la culture des Inuits. En
présentant l'art de ce peuple ici et à l'étranger, il l'a aidé à se faire
connaître dans le monde, à se valoriser et à mieux vivre. A Québec, il a créé
en 1998 le Musée inuit Brousseau, qui a révélé l'art inuit à partir de la
préhistoire jusqu'à notre époque. En 2005, le musée ferme ses portes, et la
collection de 2635 oeuvres originales est remise au Musée national des
beaux-arts du Québec, où une salle d'exposition permanente lui est désormais
consacrée.

    Louis CARON

    Louis Caron est avant tout romancier; son dernier roman, Tête heureuse,
remonte à 2005. Avec la publication de neuf romans historiques et d'un roman
contemporain, il a redonné à ses compatriotes le goût de se réapproprier leurs
racines. Il est, tant par son engagement social que par la profondeur de son
oeuvre littéraire, un modèle inspirant. C'est un ambassadeur de la québécité,
notamment en Europe francophone et aux Etats-Unis. Il a favorisé le
rayonnement du Québec à l'étranger en étant l'un des premiers auteurs
québécois à voir l'une de ses oeuvres (Les fils de la liberté) adaptée à la
télévision française, au début des années 1980. Il a ainsi ouvert la voie à
ses confrères et consoeurs.

    Jacques CASTONGUAY

    Successivement professeur de psychologie appliquée, directeur de
département, doyen et recteur au Collège militaire royal de Saint-Jean,
Jacques Castonguay a contribué à la renommée de cet établissement, à son
statut d'université et à sa renaissance, en 2008. Auteur de 25 ouvrages, il
s'est grandement distingué par ses recherches portant sur le patrimoine
québécois et l'histoire militaire, en particulier celles qui concernent le
Royal 22e Régiment, les Voltigeurs de Québec, le Régiment de la Chaudière, le
5e Régiment d'artillerie légère du Canada, le fort Saint-Jean et la base des
Forces canadiennes de Montréal. Encore actif, il a publié en 2007 trois titres
: Québec, ville militaire, 1608-2008 (en collaboration), La saga de la
navigation à Québec et sur le Saint-Laurent ainsi que Seigneurs et
seigneuresses à l'époque des Aubert de Gaspé.

    François CHARTIER

    Sommelier de métier, François Chartier est le seul Canadien à avoir
remporté le célèbre Grand Prix Sopexa international, qui couronne le meilleur
sommelier au monde en vins et spiritueux de France. Il a contribué à la
reconnaissance de la sommellerie et à l'essor des autres professions
gastronomiques au Québec de diverses manières : ses succès à l'échelle
provinciale, nationale et mondiale; les conférences, les séminaires et les
événements qu'il a animés aux quatre coins de la province; ses livres à
succès; ainsi que ses chroniques, dans la presse écrite, à la radio, à la
télévision et sur Internet. Après 20 ans de spécialisation et d'innovation
dans l'harmonie des vins et des mets, il a aussi fait naître une nouvelle
discipline, la "sommellerie moléculaire", qui trouve écho tant ici qu'en
Europe. Bref, grâce à lui surtout, la sommellerie a gagné ses lettres de
noblesse au Québec.

    René DEROUIN

    Artiste émérite, René Derouin oeuvre en arts visuels depuis plus de
50 ans, parcourant et scrutant les territoires des Amériques, du nord au sud.
En quête de ses racines, il creuse ainsi l'idée d'américanité à travers ses
gravures, ses sculptures et ses installations. En 1995, il lance les
symposiums internationaux d'art in situ de la Fondation Derouin. En 1998, le
Conseil des arts et des lettres du Québec lui remet la Bourse de carrière, et
le Glenbow Museum de Calgary lui consacre une rétrospective, présentée ensuite
au Musée des beaux-arts de Montréal. En 1999, M. Derouin reçoit le prix du
Québec Paul-Emile-Borduas pour l'ensemble de son oeuvre, et la médaille du
Palacio de Bellas Artes du Mexique pour son apport aux échanges culturels. En
2006, le gouvernement mexicain lui décerne l'Ordre de l'Aigle aztèque, la plus
haute distinction octroyée à un citoyen étranger.

    Jacques DUCHESNEAU

    Jacques Duchesneau est l'une des figures de proue de la sécurité publique
au Canada et à l'étranger. Il se distingue par ses idées novatrices, sa
droiture, sa détermination et son acharnement à réaliser des objectifs élevés.
Cofondateur du groupe d'élite Carcajou, il a combattu avec vigueur le crime
organisé. Durant 30 ans, de 1968 à 1998, il a fait carrière au Service de
police de la Communauté urbaine de Montréal, dont il a assumé la direction
pendant cinq ans. Il a contribué à moderniser ce service et à le rapprocher
des citoyens. De 2002 à 2008, il a été à la tête de l'Administration
canadienne de la sûreté du transport aérien, société de la Couronne dont
l'effectif actuel dépasse 5500 personnes. Ses initiatives partenariales ont
rehaussé la qualité de la sûreté aérienne partout dans le monde.

    Marisa FERRETTI BARTH

    Depuis 40 ans, Marisa Ferretti Barth se voue au mieux-être de ses
concitoyens, notamment les aînés de la communauté italo-québécoise et des
autres communautés ethnoculturelles de l'agglomération montréalaise. En
1973-1974, elle a fondé le CRAIC à l'intention des personnes âgées
italo-québécoises, afin d'améliorer leur qualité de vie et de briser leur
isolement. Elle n'a jamais cessé d'oeuvrer au sein de cet organisme qui,
aujourd'hui, chapeaute plus de 80 clubs de l'âge d'or et offre divers
services, dont certains s'adressent expressément aux plus démunis. Avec les
années, Mme Ferretti Barth a participé à la mise sur pied de divers organismes
pour différents groupes : Afghans, Chinois, Laotiens, Libano-Syriens,
Russes... Enfin, en 1997, de par son travail social et son engagement citoyen
exceptionnel, Mme Ferretti Barth a été nommée au Sénat du Canada.

    Sheila FISCHMAN

    Par l'ampleur de son oeuvre traductionnelle, Sheila Fischman occupe une
place unique au Québec. Elle fait écho à la littérature franco-québécoise par
les dizaines de romans et de nouvelles qu'elle a traduits en anglais. Elle a
su choisir des oeuvres marquantes et développer une relation de confiance
durable avec les éditeurs d'ici et de l'étranger. Elle possède à son actif les
traductions de plus d'une centaine de livres, sans compter des textes pour le
théâtre, le cinéma et la radio. Beaucoup ont pénétré avec succès le Canada
anglais, et plusieurs ont connu une très large diffusion à l'étranger.
Aujourd'hui encore, elle continue de faire connaître les auteurs
franco-québécois auprès du public anglophone.

    Pierre FRECHETTE

    Pierre Fréchette a consacré une bonne partie de sa carrière à
l'amélioration des soins destinés aux victimes de traumatismes ainsi qu'aux
malades vivant dans les régions éloignées du Québec. Il a contribué à sauver
des centaines de vies en permettant à des milliers de gens d'obtenir
rapidement les soins appropriés à leur état. Son expertise unique en
traumatologie et en transport médical aéroporté dépasse largement nos
frontières. Il a en effet participé de près à l'établissement du service EVAQ
(évacuation aéromédicale du Québec), à la réforme du système préhospitalier
d'urgence, à la création du Programme québécois de traumatologie ainsi qu'à
l'édification d'un réseau de traumatologie. Grâce au Dr Fréchette, le taux de
mortalité chez les blessés les plus graves a chuté grandement.

    Edgar FRUITIER

    Autodidacte érudit, mélomane passionné, communicateur émérite et comédien
aux registres multiples, Edgar Fruitier a incontestablement marqué le monde
québécois de la culture par ses nombreuses prestations tant au théâtre qu'à la
radio et à la télévision. Son verbe et son entrain, mariés à une parfaite
maîtrise de la langue française, ont contribué à donner aux Québécois le goût
d'explorer et d'approfondir la richesse de l'immense répertoire de la musique
classique. Tout au long de sa carrière, M. Fruitier a constitué une collection
de 53 000 oeuvres musicales classiques qu'il a léguée à la Phonothèque du
Québec en 2002. Edgar Fruitier a fait ses premières apparitions publiques en
1953, et sa carrière s'est poursuivie depuis lors sans relâche.

    Sheila GOLDBLOOM

    Educatrice de métier, Sheila Goldbloom a réformé l'enseignement du
service social et fait progresser le secteur associatif à maints égards. Au
cours des dernières décennies, elle a participé à la vie d'une multitude
d'organismes à caractère pédagogique, social, philanthropique et
gouvernemental, et ce, tant dans la communauté anglophone que la communauté
francophone. En 1999-2000, elle a contribué à mettre sur pied la Fondation du
Grand Montréal, organisme qui vient à l'appui des établissements de
bienfaisance dans divers domaines (arts et culture, éducation, environnement,
santé, services sociaux...). En 2007, le gouvernement du Québec l'a nommée
coprésidente d'une commission d'étude portant sur les conditions de vie des
aînés. Récemment, elle dénonçait publiquement l'âgisme et invitait les gens à
mettre en valeur la sagesse des personnes âgées.

    Gisèle GRAVEL

    Gisèle Gravel pratique le judo depuis plus de 40 ans. Au cours des dix
dernières années, elle a raflé de multiples médailles aux championnats
mondiaux des maîtres (30 ans et plus) ainsi qu'aux championnats panaméricains
et canadiens séniors (18 ans et plus). Elle a formé plus de 65 ceintures
noires, dont 30 sont des femmes. Sa volonté inébranlable l'a conduite à
établir plusieurs précédents au Québec : première femme entraîneur de judo,
première femme directrice technique d'une école de judo et l'une des premières
femmes membres de la commission des grades de Judo-Québec. Elle enseigne le
judo avec la même ardeur et la même disponibilité que celles qu'elle
s'applique à mettre au service de la collectivité. Plusieurs fois, elle a fait
montre d'initiatives communautaires : présidente et fondatrice du tout premier
symposium de peinture figurative du Québec, présidente du premier Salon
industriel et commercial de Baie-Comeau, présidente de campagne de financement
d'organismes tels que Centraide, etc.

    Henri GRONDIN

    Henri Grondin poursuit toujours une carrière d'avocat qui lui a valu les
plus hauts honneurs de sa profession. Il a contribué à mieux faire connaître
le Québec à l'étranger. De 1977 à 1992, il a rempli plusieurs fonctions à
l'Union internationale des avocats, jusqu'à occuper le poste de président. De
1989 à 1995, il a fait partie de la Commission permanente d'arbitrage de la
Cour internationale de La Haye. De 2004 à 2005, il a présidé la Conférence
internationale des barreaux regroupant les barreaux francophones d'Europe,
d'Afrique et d'Amérique. Il aura aussi donné un très grand service à l'Etat
québécois dans le dossier autochtone. Depuis tout près de dix ans, il joue en
effet un rôle central dans ce dossier hautement sensible. Et voici une
décennie qu'il tient les rênes du conseil d'administration du Musée de la
civilisation de Québec, après avoir été président de l'Orchestre symphonique
de Québec pendant plusieurs années.

    Gloria JELIU

    Clinicienne et chercheuse en développement de l'enfance, Gloria Jeliu
travaille au CHU Sainte-Justine depuis cinq décennies. Cette pédiatre
exceptionnelle est la grande défenderesse des enfants. Très tôt, elle a fait
découvrir aux professionnels de la santé, à ceux de l'enfance ainsi qu'aux
décisionnaires le domaine de la protection infantile et maternelle - à partir
de la prévention jusqu'à l'accompagnement mère-enfant, en passant par la
guidance parentale. Par sa vision, son enseignement hors pair, ses très
nombreux écrits et ses diverses actions menées auprès des autorités politiques
et juridiques, elle a marqué plusieurs générations d'intervenants qui ont à
coeur le mieux-être des jeunes et des tout-petits. La Dre Jeliu est aussi une
conférencière mondialement réputée.

    Aida KAMAR

    C'est en véritable Québécoise d'origine libanaise que, depuis plus de
18 ans, Aida Kamar mène une croisade au sein de la société québécoise et dans
les tribunes internationales pour l'existence d'une société francophone,
nourrie des apports des Québécois de toute origine. Par son discours
dynamisant et constructif, Mme Kamar est un modèle inspirant pour l'idéal
identitaire du Québec. Elle mise activement sur la diversité comme force de
développement et levier de cohésion sociale. Le projet collectif qu'elle
incarne et la vision d'avenir qu'elle édifie sont rassembleurs pour la
province. Depuis 2006, elle est PDG de Vision Diversité, organisme montréalais
à but non lucratif qu'elle a créé et dont elle se sert comme catalyseur et
moteur d'initiatives tant économiques que culturelles pour la métropole et le
reste du Québec.

    Nicolas Mateesco MATTE

    Natif de Roumanie, Nicolas Mateesco Matte s'est installé au Québec en
1950. C'est un grand spécialiste du droit aérien et spatial, renommé
mondialement pour l'avoir défini et fait progresser. Dans ce domaine, il a
fondé plusieurs entités d'étude et de recherche et publié de nombreux traités.
Ardent défenseur de la langue française, il fut membre désigné (1968-1972) de
la commission Gendron, qui a recommandé le français comme langue officielle du
Québec. De plus, il fut le premier à jeter les bases du droit aérospatial en
français. Professeur universitaire de droit, il a participé à la formation
d'illustres Québécois (les Trudeau, Lévesque, Bourassa). Gérant
d'investissements majeurs, il a contribué à la fondation et au développement
de la ville de Brossard, dont il est d'ailleurs le premier citoyen d'honneur;
un grand boulevard y porte aussi son nom.

    Paul-Arthur MCKENZIE

    Paul-Arthur Mckenzie est un humaniste exceptionnel qui a consacré sa vie
au mieux-être des siens : les Innous, peuple autochtone dont était issu le
prolifique duo Kashtin. Grand sage et personne-ressource très estimée, cet
aîné est une puissante source d'inspiration pour son peuple, s'étant toujours
efforcé par son action et ses gestes de lui transmettre une solide identité
culturelle et de lui insuffler ainsi une image de fierté. Pionnier de la
prévention des toxicomanies et de la lutte contre le suicide chez les jeunes,
il a su apprivoiser cette génération, dont il est devenu un modèle. Ancien
animateur de radio, il a fondé la société de communication
Atikamekw-Montagnais, qui comporte une quinzaine de radios communautaires. M.
Mckenzie est également un ambassadeur et un rassembleur qui a su faire valoir
les siens auprès des instances gouvernementales et des Québécois en général.

    Michel POULIOT

    Pendant la période 1950-1975, Michel Pouliot a contribué à l'essor de la
Gaspésie et des régions limitrophes par un atout de taille : une desserte
aérienne de qualité pour les travailleurs et le fret (marchandises, denrées,
courrier, etc.). Pionnier de l'aviation dans l'est du Canada, il a permis à
nombre de collectivités du golfe du Saint-Laurent d'avoir accès aux grands
centres, à des soins médicaux et paramédicaux ainsi qu'aux lieux de l'activité
économique (zones de coupe forestière, gisements miniers, chantiers
d'aménagement hydroélectrique, etc.) situés en zone isolée et inhabitée. Outre
sa compagnie aérienne, M. Pouliot a cofondé le premier chantier naval de
Gaspé, où il a construit des gaspésiennes, des cordiers et des chalutiers. Il
a aussi été membre fondateur de la Société historique de la Gaspésie.

    Normand SEGUIN

    Normand Séguin est historien. Cet intellectuel de premier ordre, animé
d'une grande rigueur et d'une authentique passion, a travaillé à mieux
comprendre la société québécoise à travers ses adaptations et ses
transformations. Les rapports qu'il a établis avec d'autres disciplines,
notamment la géographie et la sociologie, ont grandement inspiré sa démarche.
Homme d'équipe, il a cofondé le Centre interuniversitaire d'études
québécoises. Et l'Atlas historique du Québec, dont il est aussi le
cofondateur, est son oeuvre majeure. L'appareil conceptuel et les méthodes
d'enquête qu'il a élaborés avec l'appui de collaborateurs permettent, entre
autres choses, de poser un nouveau regard sur les collectivités régionales du
Québec.

    Peter SIMONS

    Peter Simons a fait croître la maison Simons de façon impressionnante et
prestigieuse, et ce, tant géographiquement que financièrement. Cette maison
domine à l'heure actuelle le marché québécois de la mode, et chacun de ses
établissements a reçu plusieurs distinctions internationales, notamment en
raison de la qualité de la confection et du style des vêtements. Le don de la
fontaine de Tourny qu'a fait M. Simons à la ville de Québec, sans compter les
quatre années de travail qu'il y a consacrées au préalable, constitue un geste
exemplaire qui témoigne de son attachement profond et indéfectible envers la
Vieille Capitale. Sa générosité, qui touche bien d'autres domaines, se veut
toutefois discrète, à son image.

    E. Noel SPINELLI

    Chef d'entreprise dynamique et généreux, E. Noel Spinelli joue un rôle de
premier plan dans la diffusion de la culture, pour l'essentiel dans le domaine
musical. Il a rendu la musique classique accessible à ses concitoyens. Grâce à
lui, de nombreux jeunes musiciens ont vu s'ouvrir devant eux une carrière
internationale. Il a, au fil des ans, cofondé les Concerts Lachine, le
Festival de musique de Lachine et l'Atelier d'art lyrique de Lachine. Il a
également fondé les Concerts Spinelli (qui remettent des bourses aux jeunes
musiciens), présidé le comité pour la restauration de l'orgue de l'église des
Saint-Anges de Lachine, ainsi que présidé et cofondé le Concours international
d'orgue du Canada destiné à favoriser la carrière de jeunes organistes à
l'échelle mondiale et à mettre en valeur la richesse de notre patrimoine bâti.
M. Spinelli est encore très actif, à titre d'administrateur, au sein de divers
organismes à vocation musicale.

    Richard TREMBLAY

    Richard Tremblay est policier à la Sûreté du Québec. Dès le début de sa
carrière, il a oeuvré auprès de la collectivité. En Estrie, il a participé à
la mise sur pied de divers organismes et programmes de prévention de
l'alcoolisme, du suicide, du taxage et de la violence conjugale. Son action,
par son ampleur et sa diversité, a contribué à la création de réseaux
d'intervenants en éducation sociale dans cette région. A une plus large
échelle géographique, il a fondé l'Association canadienne des dons d'organes,
qui assure, sur tout le territoire québécois, le transport d'organes humains
et d'équipes médicales vers les hôpitaux de la province grâce au travail
bénévole de près de 2000 policiers et policières. Depuis 25 ans, il s'assigne
pour mission de sensibiliser les gens au "don de vie" et à rendre hommage aux
donneurs, décédés ou vivants.

    Elena VENDITELLI FAITA

    Elena Venditelli Faita transmet avec générosité sa passion pour la
cuisine italienne et le bien-manger. Son école de cuisine montréalaise et ses
fréquentes apparitions à la télévision ont assurément contribué à enrichir
l'univers culinaire québécois. Ses connaissances sont toujours en évolution et
à contre-courant de la malbouffe. Son côté humaniste se dévoile lors
d'activités de bénévolat : cours de cuisine chez de jeunes autistes, dîner de
Noel pour les itinérants, collecte de fonds pour la Fondation
Jean-Monbourquette et financement d'autres causes sociales par des recettes
provenant de la vente d'objets ou de livres spéciaux à la quincaillerie
familiale (sise au milieu de la Petite Italie), où elle travaille depuis
toujours.

    Yanick VILLEDIEU

    Prendre le pouls du monde de la santé, examiner à la loupe les projets de
recherche, suivre à la trace les moindres méandres de la science, rendre
simples les notions les plus complexes, voilà le défi que relève avec succès
depuis nombre d'années Yanick Villedieu. En sa qualité de journaliste, il suit
l'actualité médicale et scientifique et en rend compte à la radio et à la
télévision de Radio-Canada, dans des magazines comme L'actualité ainsi qu'à
travers le livre. Aujourd'hui au summum d'une carrière remarquable, il est,
avec le regretté Fernand Séguin, dans le peloton de tête des grands
vulgarisateurs du Québec. Communicateur scientifique et conférencier, il
affiche une présence constante à la tribune des universités, des collèges et
des associations professionnelles. Il fait naître des vocations scientifiques
en donnant aux jeunes le goût de la découverte et de la recherche.
    -%SU: CLT,SOC,CPN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Suzanne Moffet, directrice, Secrétariat de l'Ordre
national du Québec, (418) 643-8895; Source: Hugo D'Amours, Attaché de presse,
(418) 643-5321

Profil de l'entreprise

CABINET DU PREMIER MINISTRE, RESPONSABLE DES DOSSIERS JEUNESSE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.