PUBLICATION DE L'ANNUAIRE QUEBECOIS DES STATISTIQUES DU TRAVAIL - PORTRAIT DES CONDITIONS ET DE LA DYNAMIQUE DU TRAVAIL, EDITION 2007



    MONTREAL, le 11 déc. /CNW Telbec/ - L'Institut de la statistique du
Québec (ISQ) rend public aujourd'hui le deuxième numéro de l'Annuaire
québécois des statistiques du travail, édition 2007, portant sur les
principaux indicateurs des conditions et de la dynamique du travail. Ce
document aborde les thèmes de la rémunération, de la durée du travail, des
mouvements de main-d'oeuvre, des arrêts de travail ainsi que de la santé et de
la sécurité du travail. Les résultats sont présentés selon les
caractéristiques de l'employé, de l'emploi et du milieu de travail. Ce rapport
permet notamment d'observer, entre 1998 et 2006, une croissance de la
rémunération suffisante pour maintenir ou accroître le pouvoir d'achat de la
plupart des employés. Des différences importantes entre les groupes d'employés
quant aux heures travaillées et une hausse de l'âge moyen de prise de la
retraite sont également constatées.

    Croissance de la rémunération suffisante au maintien ou à l'accroissement
    du pouvoir d'achat de l'ensemble des employés...

    Entre 1998 et 2006, la croissance de la rémunération horaire (21,8 %) est
plus forte que l'inflation, si bien que les employés québécois dans leur
ensemble profitent d'un gain de pouvoir d'achat de 3,2 %. La diminution du
nombre d'heures de travail sur la période entraîne un gain un peu plus faible
sur une base hebdomadaire (2,1 %).

    ...mais certains groupes n'en profitent pas

    Les employés qui n'ont pas de diplôme d'études secondaires, ceux qui
occupent des postes de niveau élémentaire (tels caissiers et aides de soutien
aux métiers) et ceux qui travaillent depuis 20 ans et plus pour le même
employeur absorbent une perte de pouvoir d'achat sur la période.
    Toujours au cours de la période 1998-2006, le taux annuel pondéré du
salaire minimum n'augmente pas suffisamment pour maintenir le pouvoir d'achat
des employés rémunérés à ce taux; ces derniers subissent donc une perte de
pouvoir d'achat de 4,4 %. La perte est encore plus importante sur une base
hebdomadaire, soit 5,2 %.

    Différences importantes entre les groupes d'employés quant aux heures
    travaillées

    En 2006, la semaine de travail habituelle est de 34,7 heures pour
l'ensemble des employés québécois. En réalité, ils travaillent 3,4 heures de
moins chaque semaine que ce que prévoit leur horaire habituel, les heures
d'absence étant plus nombreuses que les heures supplémentaires.
    La semaine de travail habituelle des hommes est plus longue que celle des
femmes en 2006 (37,0 h contre 32,2 h). La différence est encore plus
importante lorsque les heures réelles sont considérées, les hommes effectuant
plus d'heures supplémentaires et s'absentant moins en raison d'obligations
personnelles ou familiales.
    Dans l'industrie des biens, 8 employés sur 10 travaillent selon un
horaire normal et moins de un sur 10, selon un horaire court (de une à
34 h/sem.). Dans l'industrie des services, 6 employés sur 10 présentent un
horaire normal et le tiers, un horaire court.
    Les syndiqués s'absentent deux fois plus que les non-syndiqués en raison
de maladie ou d'incapacité et une fois et demie plus pour les vacances et les
jours fériés. Ils ont ainsi une durée du travail réelle moindre que les
non-syndiqués, même si leur horaire de travail habituel prévoit une heure de
plus.

    Hausse de l'âge moyen de la prise de la retraite

    En 2006, l'âge moyen de la prise de la retraite des employés québécois
s'établit à 60,1 ans, en hausse de 1,7 an par rapport à 1998. Les hommes
prennent leur retraite plus tardivement que les femmes, mais l'écart
s'amenuise sur la période. De la même façon, les employés du secteur privé
prennent leur retraite à un âge plus avancé que ceux du secteur public, mais
l'écart entre les deux secteurs diminue au cours de la période.

    -------------------------------------------------------------------------

    L'Institut de la statistique du Québec produit et diffuse une information
statistique pertinente, fiable et actuelle sur l'évolution socioéconomique du
Québec et de la société québécoise. Il constitue le lieu privilégié de
production et de diffusion de l'information statistique officielle pour les
ministères et organismes du gouvernement, et il est responsable de toutes les
enquêtes d'intérêt général.

    Données sur Internet

    Cette publication peut être consultée sur le site Web de l'Institut de la
 statistique du Québec à l'adresse suivante : www.stat.gouv.qc.ca.

    
    Sources :    Sandra Gagnon, analyste en statistiques du travail
                 Tél. : (514) 876-4384, poste 6212
                 Institut de la statistique du Québec

                 Emilie Grenier, conseillère en communications
                 Tél. : (418) 691-2403, poste 3034 -
                 cellulaire : (418) 558-2000
                 Institut de la statistique du Québec

                 Centre d'information et de documentation (ISQ)
                 Tél. : (418) 691-2401
                 ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux
                 Etats-Unis)
    
    -%SU: LBR
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Sandra Gagnon, analyste en statistiques du travail,
Institut de la statistique du Québec, (514) 876-4384, poste 6212; Emilie
Grenier, conseillère en communications, Institut de la statistique du Québec,
(418) 691-2403, poste 3034,  cellulaire: (418) 558-2000; Centre d'information
et de documentation (ISQ), (418) 691-2401, 1 800 463-4090 (sans frais d'appel
au Canada et aux Etats-Unis)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.