Protéine riche en cystéine prévenant la perte de poids chez les patients atteints du cancer du poumon : un essai sur le terrain prometteur



    MONTREAL, le 17 janv. /CNW Telbec/ - Immunotec inc. (IMM à la Bourse de
croissance TSX) a annoncé aujourd'hui qu'elle a terminé avec succès un essai
clinique multicentrique, à répartition aléatoire et à double insu portant sur
la perte de poids (cachexie) chez les patients atteints du cancer du poumon.
L'essai clinique a été réalisé en collaboration avec divers centres cliniques
canadiens(*). D'après les conclusions de l'étude, les patients traités par l'IMN
1207 ont présenté une augmentation notable de leur poids corporel (Tozer et
al., Antioxidants & Redox Signaling (2008) 10:395-402). Immunotec a par
ailleurs annoncé la mise sur pied d'une étude de suivi pour confirmer ces
résultats favorables.
    L'importante perte de poids et de masse musculaire touchant les patients
atteints d'un cancer avancé est généralement liée au stress psychologique que
vivent ces patients, au fardeau financier qui pèse sur eux ainsi qu'à la
diminution de leur qualité de vie. Jusqu'à maintenant, aucune mesure
diététique reconnue n'a permis de prévenir cette perte de poids de façon
satisfaisante.
    La récente étude menée par Immunotec portait sur 66 patients atteints
d'un cancer du poumon de stade avancé, lesquels recevaient des traitements de
pointe en chimiothérapie ou en radiothérapie. Avant le traitement, les
patients avaient déjà présenté une perte de poids considérable et
involontaire. Au cours de la période de traitement, d'une durée de six mois,
les patients ont reçu de la caséine, supplément de protéines faible en
cystéine et largement utilisé en nutrition clinique ("placebo"), ou de l'IMN
1207, glutathion spécialement préparé visant à renforcer l'isolat protéique de
petit-lait riche en cystéine produit par Immunotec inc. Les résultats ont
démontré que les patients du groupe placebo ont continué à perdre du poids,
tandis que les patients traités par l'IMN 1207 ont présenté une augmentation
considérable de leur poids corporel. Incidemment, une augmentation des
paramètres relatifs à la force et à l'amélioration de la qualité de vie a
également été observée chez ces patients. Cette étude a démontré pour la
première fois que la perte de poids liée au cancer (cachexie) peut être
prévenue par l'administration de protéines provenant d'une seule source. Le  
Dr Gerald Batist, directeur du département d'oncologie de l'Université McGill,
a eu le commentaire suivant : "En tant que chercheur ayant participé aux
premières études mécanistes sur l'utilisation thérapeutique des protéines de
petit-lait, je suis ravi de constater que cette formulation spécifique a été
évaluée en milieu clinique. Les résultats obtenus à ce jour favoriseront la
tenue d'essais cliniques supplémentaires et de plus grande envergure". Wulf
Drvge, Ph.D., premier vice-président, Recherche et développement, Immunotec
inc., a souligné que les résultats de ce premier essai clinique devaient être
évalués avec un optimisme prudent. Un deuxième essai a été entrepris pour
étayer les résultats obtenus.
    Parmi les diverses questions soulevées par l'essai clinique figure
notamment la controverse liée à l'utilisation d'antioxydants dans le cadre
d'un traitement de chimiothérapie. Etant donné que la radiothérapie ainsi que
de nombreuses formes de chimiothérapie agissent en stimulant le stress
oxydatif et la formation de radicaux libres pour détruire les cellules
cancéreuses, des oncologues se sont dits préoccupés par la possibilité qu'un
traitement par des antioxydants "protège" le cancer des effets toxiques de la
radiothérapie ou de la chimiothérapie. Si c'était le cas, les antioxydants
pourraient même raccourcir l'espérance de vie des patients. Or, l'étude menée
par Immunotec a prouvé que ce scénario ne s'appliquait pas à l'IMN 1207. En se
basant sur des travaux menés précédemment à son laboratoire du National Cancer
Research Center (DKFZ) à Heidelberg, en Allemagne, M. Drvge avait bon espoir
qu'une supplémentation axée sur un important précurseur du glutathion, le
principal antioxydant cellulaire, contribuerait à améliorer l'état des
patients, vraisemblablement en atténuant les effets indésirables du traitement
sur les tissus sains. Les résultats de la nouvelle étude ont démontré la
véracité de cette hypothèse. Le glutathion diffère des autres antioxydants, y
compris des antioxydants les plus populaires comme les vitamines A, C et E,
lesquels sont couramment administrés comme suppléments nutritionnels. Le
glutathion participe en effet à la suppression des espèces réactives de
l'oxygène et d'autres composés potentiellement toxiques par le truchement de
processus biochimiques spéciaux. En outre, il peut atteindre une concentration
relativement élevée et profitable dans les cellules et les tissus, laquelle
est tributaire de la disponibilité de la cystéine, son précurseur
biosynthétique.

    L'IMN 1207

    L'IMN 1207 est une protéine riche en cystéine. Il s'agit de la
formulation de recherche clinique d'Immunocal(MD)/HMS 90(MD), protéine de
petit-lait non dénaturée administrée comme supplément diététique naturel,
produit mis au point par Immunotec et commercialisé à l'échelle mondiale par
l'entreprise depuis 12 ans. Immunocal(MD)/HMS 90(MD) est un précurseur du
glutathion, principal antioxydant cellulaire et élément jouant un rôle
important dans le maintien d'un système immunitaire vigoureux.

    Immunotec inc.

    Immunotec se consacre principalement à la mise au point et à la
commercialisation de produits de santé naturels, de suppléments diététiques,
de produits alimentaires, de vitamines et de produits de soins personnels,
dont beaucoup sont fabriqués en son nom par des tiers. Les produits
d'Immunotec sont distribués et vendus au Canada et aux Etats-Unis par
l'intermédiaire d'un système de marketing en réseau et, dans d'autres pays,
par le truchement d'ententes exclusives de distribution. L'investissement
d'Immunotec dans cette étude est un nouvel exemple probant de l'engagement
constant de l'entreprise dans la recherche et le développement.
www.immunotec.com.

    
    - (*) Hôpital général de Montréal (hôpital d'enseignement de l'Université
          McGill), Montréal, Québec, Canada
    - (*) Cross Cancer Institute, Alberta Cancer Board (affilié à
          l'Université de l'Alberta), Edmonton, Alberta, Canada
    - (*) Hôpital général juif (hôpital d'enseignement de l'Université
          McGill), Montréal, Québec, Canada
    - (*) Juravinski Cancer Centre (affilié à l'Université McMaster et au
          Hamilton Health Sciences), Hamilton, Ontario, Canada
    - (*) Allan Blair Cancer Centre (division de la Saskatchewan Cancer
          Foundation), Regina, Saskatchewan, Canada
    
    %SEDAR: 00011993EF c9559




Renseignements :

Renseignements: John H. Molson, Vice-président, Recherche et
développement, Immunotec inc., (450) 510-4450, Téléc. : (450) 424-9993,
jmolson@immunotec.com; Clare Malbon, Recherche et développement, (450)
424-9992, poste 2377

Profil de l'entreprise

IMMUNOTEC INC.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.