Proposition d'un nouveau régime forestier - ENFIN, MAIS CELA NE DOIT PAS MASQUER LA CRISE FORESTIERE QUI SEVIT FORTEMENT ACTUELLEMENT



    QUEBEC, le 12 juin /CNW Telbec/ - "La proposition déposée aujourd'hui
pour un nouveau régime forestier prépare l'avenir, certes, mais ne doit pas
faire oublier le présent et le passé. La crise forestière actuelle atteint une
ampleur inégalée; les usines ferment, les travailleurs crient à l'aide.
Préparons l'avenir mais occupons-nous aussi du présent et le présent
actuellement, c'est de venir en aide aux travailleurs qui ne réussissent pas à
souffler un peu parce que les mesures du gouvernement libéral, et celles du
fédéral, sont insuffisantes et mal adaptées pour eux".
    C'est ce qu'a déclaré le député de Roberval et porte-parole de
l'opposition officielle en matière de mines et de forêts, Denis Trottier, au
dépôt du projet de loi 57 présenté aujourd'hui par le ministre Claude Béchard.
    Le député Trottier note que la proposition actuelle tranche avec les
intentions passées du gouvernement libéral. "Il était à peu près temps que le
ministre Béchard travaille avec eux pour obtenir un plus large consensus. Ce
qui est malheureux, c'est tout le temps perdu : si le ministre s'était assis
avec les partenaires dès le départ, le Québec forestier serait nettement plus
avancé", a indiqué Denis Trottier.
    Si le député de Roberval accueille avec ouverture les grandes
orientations, comme l'idée de séparer l'approvisionnement de l'aménagement, le
concept de forêt de proximité et la mise en marché du bois et la possibilité
de faire des expériences pilotes en région, il s'inquiète des ressources qui
seront affectées pour la mise en place du nouveau régime forestier. "L'argent
sera-t-il au rendez-vous?", se questionne M. Trottier. Il s'inquiète que dans
la proposition du nouveau régime forestier au chapitre de l'aménagement
intensif, la certification FSC pourrait ne pas être applicable, ce qui
rendrait difficile la vente de bois sur le marché international.
    "S'il faut saluer cette proposition qui devra traverser l'étape d'une
consultation, on peut aussi douter de la volonté du gouvernement de mener à
bien un tel projet, compte tenu des nombreuses annonces non respectées depuis
quelques années. D'ici là, qu'attend le gouvernement Charest pour lever le ton
face à Ottawa et défendre nos travailleurs forestiers pour qu'ils soient
traités sur le même pied que les travailleurs ontariens de l'automobile", a
conclu Denis Trottier.
    Le Parti Québécois poursuivra son action et sera à l'écoute des personnes
intéressées afin de recueillir leurs appréhensions et propositions pour
traverser la crise forestière qui sévit durement dans les régions du Québec et
pour bonifier le futur régime forestier.
    -%SU: TAX
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.