Proposition de la FMOQ - L'OIIQ considère important d'améliorer l'accès aux services de médecine de famille



    MONTREAL, le 8 oct. /CNW Telbec/ - L'Ordre des infirmières et infirmiers
du Québec (OIIQ) appuie l'énoncé de principes en faveur de la création d'une
politique nationale sur la médecine familiale annoncée plus tôt, aujourd'hui,
par la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ),
particulièrement sa recommandation visant la détermination d'un ratio d'une
infirmière pour un médecin dans les groupes de médecine de famille (GMF).
    "Rappelons que plus d'un million et demi de personnes n'ont pas de
médecin de famille au Québec. Comme la FMOQ, l'OIIQ trouve urgent que le
gouvernement mette en place une politique rigoureuse pour favoriser
l'accessibilité aux services", a affirmé Mme Gyslaine Desrosiers, présidente
de l'OIIQ. "Dans le contexte du vieillissement de la population, tous les
experts s'entendent sur la nécessité de réorganiser les services de première
ligne et d'intensifier la collaboration médecin-infirmière", a-t-elle
poursuivi.
    Les infirmières ont l'expérience et l'expertise nécessaires pour faire le
suivi des patients de plus en plus atteints de maladies chroniques telles que
le diabète et les maladies cardiopulmonaires, et l'efficacité de leur
contribution a été prouvée tant dans les CLSC que dans les GMF. La proposition
de la FMOQ atteste d'ailleurs de la nécessité de cette contribution et du
besoin d'augmenter le nombre d'infirmières.
    Avec la "Loi 90", les infirmières ont hérité d'une législation qui
élargit et précise leur champ d'exercice. Ainsi, elles se voient confier un
rôle majeur au regard de l'évaluation, de la surveillance clinique et du suivi
infirmier des clientèles, par exemple initier des mesures diagnostiques et
thérapeutiques et ajuster des médicaments. L'expérience démontre clairement
que les GMF et les cliniques privées ont amené des changements de pratique
notables et que la collaboration médecin-infirmière a non seulement amélioré
la continuité des soins chez les patients, puisque cette dernière se charge du
suivi, mais a grandement amélioré le bien-être des patients dans la prise en
charge de leur maladie.
    "L'investissement dans les GMF apparaît maintenant incontournable et il
est urgent d'agir", a conclu Mme Desrosiers.

    L'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec est un ordre
professionnel régi par la Loi sur les infirmières et les infirmiers (L.R.Q.,
c. I-8) et par le Code des professions (L.R.Q., c. C-26). Sa principale
fonction est d'assurer la protection du public par la surveillance de
l'exercice de la profession infirmière. L'OIIQ a également pour mandat de
promouvoir une pratique infirmière de qualité et de contribuer au maintien des
compétences des infirmières.




Renseignements :

Renseignements: Lise Provost, B.Sc., M.Ed., Attachée de presse et
conseillère aux affaires externes, Ordre des infirmières et infirmiers du
Québec, (514) 935-2505, poste 225, Cellulaire: (514) 895-1987; Source: Ordre
des infirmières et infirmiers du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.