Promesse brisée depuis huit ans - Un rapport fédéral démontre que les fabricants de médicaments d'origine ne consacrent pas 10 % du produit de leurs ventes canadiennes en R et D tel que promis



    TORONTO, le 12 août /CNW Telbec/ - Pour la huitième année consécutive,
les fabricants de médicaments d'origine n'ont pas tenu leur promesse
d'investir au moins 10 % du produit de leurs ventes au Canada en recherche et
développement au pays, selon le rapport annuel du Conseil d'examen du prix des
médicaments brevetés (CEPMB) qui vient d'être publié.
    Le rapport du CEPMB révèle également qu'en 2008, les fabricants de
médicaments brevetés n'ont consacré que 1,2 pour cent de leurs ventes au
Canada à la recherche fondamentale qui pourrait mener à la découverte de
nouveaux médicaments.
    "Depuis 1987, le gouvernement fédéral a élargi les monopoles des
entreprises de médicaments d'origine au moins huit fois, en comptant les
modifications effectuées en 2006 et en 2008," a indiqué Jim Keon, président de
l'Association canadienne du médicament générique (ACMG). "Les contraintes du
régime canadien de propriété intellectuelle excèdent nos obligations
commerciales internationales, et pourtant ces monopoles prolongés n'ont pas
débouché sur les investissements promis aux Canadiens en 1987. Bien pire, les
fabricants de médicaments d'origine exercent toujours des pressions pour
étendre leurs monopoles, ce qui aura pour effet d'augmenter les coûts des
médicaments d'ordonnance des Canadiens."
    Un nouveau rapport publié aujourd'hui par l'ACMG présente les conclusions
du CEPMB ainsi que d'autres informations relatives au prix des médicaments au
Canada. La vérité sur les dépenses de R-D des fabricants de médicaments
d'origine au Canada est disponible sur le site de l'ACMG :
www.generiquescanadiens.ca.

    Voici quelques-unes des principales conclusions du rapport annuel du
CEPMB :
    
    - Les dépenses en R-D effectuées par les propriétaires de brevets
      pharmaceutiques représentent seulement 8,1 % de leurs ventes
      canadiennes, soit bien moins que le seuil de 10 % que l'industrie
      s'était engagée à respecter en 1987. Le ratio de dépenses en R-D par
      rapport aux ventes atteint désormais sont plus faible niveau en vingt
      ans, correspondant à celui de 2006 mais inférieur à celui de 1989.
    - Les fabricants de médicaments brevetés ont déclaré des dépenses de 200
      millions de dollars en recherche fondamentale en 2008, soit 1,2 % de
      leurs ventes au Canada, ce qui représente une diminution de 22,7 % par
      rapport à l'année précédente.
    - Sur les 70 nouvelles substances actives lancées au Canada entre 2001 et
      2008, seules 19 d'entre elles ont été qualifiées par le CEPMB de
      "percée" ou de "progrès substantiel" par rapport aux médicaments
      existants.
    - Les prix des médicaments brevetés au Canada se situent au troisième
      rang des prix les plus élevés au monde, presque au même niveau que ceux
      de l'Allemagne, juridiction se classant au deuxième rang.
    - Entre le 28 février 2008 et le 24 avril 2009, les fabricants de
      médicaments brevetés ont perçu des "revenus excessifs" d'environ 43
      millions de dollars pour 11 médicaments.
    




Renseignements :

Renseignements: Yves Dupré, Directeur exécutif - Québec, Association
canadienne du médicament générique (ACMG), (514) 286-6061, Cell.: (514)
887-1180

Profil de l'entreprise

Association canadienne du médicament générique

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.