Prolongement du métro : La priorité à Montréal d'abord!

MONTRÉAL, le 9 févr. /CNW Telbec/ - « Le choix définitif des prochaines stations de métro doit être rendu public rapidement. Pour les prochaines phases de prolongement du métro, la priorité doit aller à Montréal d'abord. En premier lieu, la ligne bleue vers Anjou, ensuite le prolongement vers la station Bois-Franc dans l'arrondissement de Saint-Laurent », a soutenu la chef de l'Opposition officielle et chef de Vision Montréal, à l'occasion d'une conférence de presse au métro Jean-Talon, en compagnie de trois maires de Vision Montréal dans l'Est, Réal Ménard, de l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Chantal Rouleau, de l'arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles, et François Croteau, de l'arrondissement Rosemont - La Petite-Patrie, ainsi que de la porte-parole de Vision Montréal en matière de transport collectif, conseillère municipale de Villeray et vice-présidente du Conseil, Elsie Lefebvre.

« Un quotidien montréalais nous apprenait que la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) identifiait le prolongement du métro comme la « priorité incontournable » en matière de transport collectif dans la région métropolitaine pour les dix prochaines années, sans toutefois identifier de tracé prioritaire. Selon ce quotidien, que ce soit le prolongement de la ligne bleue vers Anjou, de la ligne jaune à Longueuil ou le raccordement de la ligne orange entre Côte-Vertu et Montmorency, toutes les avenues possibles se trouvent sur un même pied d'égalité », a déclaré Elsie Lefebvre.

« Le manque de leadership de Gérald Tremblay, à la fois maire de Montréal et président de la CMM, se révèle encore une fois flagrant », a enchaîné Louise Harel, ajoutant qu'il est évident que le choix du prochain segment du métro n'est pas encore clairement établi, si bien que les maires de Laval et Longueuil sentent le besoin de faire campagne pour que le choix de leur ville soit privilégié. Or, outre les usagers qui contribuent à hauteur de 46 %, les citoyens de l'île de Montréal y ont toujours contribué depuis 1968, pendant 43 ans, à même leurs taxes foncières ».

1. La ligne bleue vers Anjou
« La desserte du métro vers Anjou est souhaitée depuis plus de 30 ans déjà. Le prolongement de la ligne bleue représente un moteur de développement économique de première importance pour l'Est. Son prolongement permettra de relier les importants pôles d'emploi d'Anjou, de Saint-Léonard, de Montréal-Nord et de Rivière-des-Prairies, où sont déjà concentrés des milliers d'emplois. Ces secteurs recèlent d'ailleurs de nombreux espaces disponibles pour de futurs développements industriels », a fait valoir Chantal Rouleau.

« De surcroît, elle traversera certains des quartiers les plus densément peuplés de l'île de Montréal et de la région métropolitaine. En effet, plus de 710 000 personnes habitent dans les 7 arrondissements touchés directement par le tracé projeté. Voilà un investissement qui pourra garder les Montréalais à Montréal et réduire l'exode vers les banlieues, en offrant des avantages compétitifs et attrayants pour tous les citoyens de Montréal, en plus de réduire la congestion routière », a poursuivi Réal Ménard.

« La ligne bleue, qui dessert le cœur de la ville, demeure un équipement inachevé depuis 20 ans. Il est plus que temps d'effectuer un rattrapage historique et de donner son plein potentiel à cet équipement collectif », a affirmé François Croteau.

2. La ligne orange vers la station Bois-Franc
« Un autre investissement majeur essentiel à Montréal est le raccordement du métro vers la station de train de banlieue Bois-Franc. Ce prolongement ira rejoindre les résidants de l'arrondissement de Saint-Laurent et ceux de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, plus particulièrement dans le district de Bordeaux-Cartierville, une population qui totalise 215 000 habitants, en plus d'offrir une alternative aux usagers qui empruntent le train de banlieue de la ligne Deux-Montagnes et qui se dirigent dans les quartiers environnant la ligne orange qui longe le boulevard Décarie. La ligne Deux-Montagnes est celle qui a connu le plus fort achalandage en 2009, avec une moyenne quotidienne de 29 200 déplacements », a soutenu Louise Harel.

« Vouloir vraiment augmenter l'utilisation du transport en commun et réduire l'exode urbain exigent de favoriser l'accès et l'offre en transport collectif tant dans l'est de l'île que dans l'ouest. Le gouvernement du Québec doit impérativement annoncer que le choix des lignes bleue et orange est définitif et prioritaire », a conclu Louise Harel.

Lors du conseil de ville du 21 février prochain, l'équipe de Vision Montréal présentera une motion proposant que la Ville de Montréal réaffirme au gouvernement du Québec et aux instances métropolitaines que le prolongement de la ligne 5 du métro vers Anjou est prioritaire à tout autre prolongement.

Pour consulter les schémas des prolongements du métro souhaités, cliquez sur les liens suivants :

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements :

Marie-Hélène d'Entremont
Attachée de presse
Cabinet de la chef de l'Opposition officielle
Bureau : 514-872-2934
Cell. : 514-247-0446

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements sur cet organisme

COMMUNIQUES MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.