Projets de parcs éoliens de Gros-Morne et de Montagne Sèche - LE RAPPORT DU BAPE EST MAINTENANT PUBLIC



    QUEBEC, le 9 févr. /CNW Telbec/ - A la demande de la ministre du
Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, le
Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) rend public
aujourd'hui son rapport d'enquête et d'audience publique sur les Projets de
parcs éoliens de Gros-Morne et de Montagne Sèche par Cartier énergie éolienne
inc. Ce mandat d'enquête et d'audience publique a débuté le 15 septembre
dernier. La commission d'enquête, chargée de l'examen du projet, était
présidée par Pierre Fortin, assisté par les commissaires Lucie Bigué et John
Haemmerli.
    A l'issue de son analyse des projets de parcs éoliens de Gros-Morne et de
Montagne Sèche, la commission conclut que les deux projets, susceptibles de
générer des retombées économiques substantielles à l'échelle locale et
régionale, pourraient être autorisés mais que certaines bonifications
devraient y être apportées pour qu'ils se réalisent dans une perspective de
développement durable. Ces améliorations visent l'insertion harmonieuse des
projets dans les collectivités et dans le milieu naturel, notamment pour
assurer le respect des usages existants, des espèces et des écosystèmes en
place.
    La commission propose notamment au promoteur d'étudier la possibilité de
déplacer un certain nombre d'éoliennes afin d'atténuer les répercussions
possibles à deux pourvoiries situées près des parcs éoliens, soit le Camp de
la Haute Madeleine et la pourvoirie Beauséjour, de même qu'aux villégiateurs
résidant à l'intérieur ou en bordure de ces parcs. Selon la commission,
l'apparition d'éoliennes dans le paysage naturel des pourvoiries pourrait
nuire à leur attrait. De plus, en raison de la quiétude des lieux de
villégiature et parce qu'il est différent des bruits qui prévalent à ces
endroits, le bruit des éoliennes pourrait être audible pour les villégiateurs
résidant à l'intérieur ou en bordure des parcs éoliens et entraîner une gêne
significative.
    En ce qui a trait à la faune ailée, l'importance des répercussions est
difficile à évaluer compte tenu du peu de connaissances disponibles, en
particulier sur les chiroptères (chauve-souris). La commission est cependant
d'avis que dans l'éventualité où des éoliennes s'avéraient problématiques pour
le maintien ou le rétablissement des populations d'oiseaux de proie à statut
précaire ou des chiroptères, toutes les mesures devraient être prises pour en
atténuer les répercussions, incluant l'interruption du fonctionnement des
éoliennes en période critique.
    Quant à l'installation du parc éolien de Gros-Morne à proximité immédiate
de la réserve écologique de Manche-d'Epée, la commission demande au promoteur
d'examiner la possibilité d'optimiser la localisation des éoliennes et des
chemins d'accès en bordure de ses limites, à prendre des mesures pour prévenir
les répercussions potentielles, à effectuer un suivi de ces mesures avec le
ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs et à
s'engager à compenser ou à procéder à une restauration adéquate et rapide
advenant l'éventualité d'un incident.
    Par ailleurs, la commission considère que tous les projets de parcs
éoliens soumis à la procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur
l'environnement devraient inclure une marge de manoeuvre suffisante pour
intégrer toute contrainte qui apparaîtrait en cours d'élaboration.
    Finalement, pour le futur, la commission estime que les MRC susceptibles
d'accueillir des projets éoliens devraient établir un cadre d'aménagement
relatif à l'implantation d'éoliennes fondé sur une démarche de réflexion
concertée permettant de dégager une vision régionale de protection, de gestion
et de mise en valeur des paysages. En outre, les MRC, les municipalités et les
promoteurs devraient mettre en place, dès qu'un intérêt est manifesté pour un
territoire donné, un comité de concertation pour favoriser une insertion
harmonieuse des projets de parcs éoliens.

    Rappelons qu'au cours de la première partie de l'audience publique, la
commission d'enquête a tenu six séances publiques à Madeleine-Centre et à
Cloridorme. En deuxième partie, deux séances publiques ont permis à la
commission d'enquête de recevoir 21 mémoires et d'entendre 20 présentations
verbales de la part des personnes, des groupes, des organismes et des
municipalités intéressés par ce projet.

    LA DISPONIBILITE DU RAPPORT

    Le rapport d'enquête et d'audience publique sur les Projets de parcs
éoliens de Gros-Morne et de Montagne Sèche par Cartier énergie éolienne inc.
est maintenant disponible. Vous pouvez le consulter dans les centres de
documentation du BAPE, dans les centres de consultation ouverts dans le milieu
visé de même que dans le site Web du BAPE à l'adresse www.bape.gouv.qc.ca.
Vous pouvez également en faire la demande au bureau du BAPE, soit en
communiquant par courriel à l'adresse communication@bape.gouv.qc.ca, soit en
composant le 418 643-7447 ou, sans frais, le 1 800 463-4732.
    -%SU: ENV
    -%RE: 63




Renseignements :

Renseignements: Louise Bourdages, Conseiller en communication, (418)
643-7447, 1 800 463-4732 poste 532, eolien-gros-morne@bape.gouv.qc.ca,
eolien-montagne-seche@bape.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.