Projet Train de l'Est: lien Mascouche-Terrebonne-Repentigny - LE RAPPORT DU BAPE EST MAINTENANT PUBLIC



    QUEBEC, le 8 mai /CNW Telbec/ - A la demande de la ministre du
Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, le
Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) rend public
aujourd'hui son rapport d'enquête et d'audience publique sur le Projet Train
de l'Est : lien Mascouche-Terrebonne-Repentigny par l'Agence métropolitaine de
transport. Ce mandat d'enquête et d'audience publique a débuté le 9 décembre
2008. La commission d'enquête, chargée de l'examen du projet, était présidée
par Qussai Samak, secondé par le commissaire, Jean-François Longpré.
    Au terme de son mandat, la commission d'enquête constate le déficit
qu'accuse la couronne Nord-Est de la région métropolitaine de Montréal en
matière d'infrastructures et de services de transport collectif. Qui plus est,
il s'agit d'une région affichant un taux de croissance démographique plus
grand que la moyenne pour l'ensemble du Québec. A cet égard, la commission
endosse le consensus existant à l'échelle régionale selon lequel
l'introduction d'un service de train de banlieue est une nécessité. Par
ailleurs, la commission a pu constater le vif intérêt de la Ville de
L'Assomption afin qu'elle puisse bénéficier d'un tel service en même temps que
la mise en service du tronçon Mascouche-Repentigny.
    La commission conclut que le caractère optimal de la solution retenue par
l'Agence pour pallier les carences constatées en matière de transport
collectif dans la couronne Nord-Est de Montréal n'a pas été démontré. A cet
égard, la commission est d'avis que les options de desserte de la couronne
Nord-Est devraient être réexaminées en tenant compte d'une information
actualisée sur les bassins potentiels d'utilisateurs à long terme autour de la
Ville de L'Assomption de même que dans les environs des gares éventuelles à
Laval.
    Selon les conclusions de la commission, le projet augmenterait les
émissions de gaz carbonique attribuables au secteur des transports au Québec.
Le projet augmenterait également la charge polluante de ce secteur eu égard
aux émissions d'oxydes d'azote et de matières particulaires de 2,5 (micro)m et
moins. Dans le contexte énergétique québécois, une électrification intégrale
du Train de l'Est, de préférence dès sa mise en service, aurait l'effet
d'assurer au projet un bilan global positif en ce qui a trait aux émissions
atmosphériques, y compris celle du gaz carbonique.
    Par ailleurs, le tracé proposé traverserait le site de la société General
Dynamics, fabricant et fournisseur de munitions, dont les activités sont
régies par le ministère des Ressources naturelles du Canada en vertu de la Loi
sur les explosifs. A cet égard, le tracé devrait être réexaminé afin d'assurer
la sécurité des usagers du Train de l'Est conformément aux dispositions de la
loi, et d'éviter à cette société de se voir éventuellement imposer des limites
opérationnelles qui pourraient avoir pour effet de remettre en question sa
capacité de production actuelle, avec les conséquences qui en découleraient.
    De plus, le lieu retenu pour la gare terminale de Mascouche jouxte une
entreprise de stockage et de vente de propane liquide. A la lumière des
analyses et d'une contre-expertise portées à son attention par un participant
à l'audience, la commission est d'avis qu'il faut s'assurer que la gare
projetée et le public destiné à s'y trouver seront à l'abri des conséquences
d'accidents de type boiling liquid expanding vapour explosion, (BLEVE), dont
la possibilité n'est pas à exclure pour ce type d'entreprise. Pour ce faire,
il faudrait que la gare projetée soit davantage éloignée du site de la
compagnie et, en plus, il faudrait appliquer une mesure pouvant retarder la
survenue de ce type d'accident au cours d'un incendie.
    Rappelons qu'au cours de la première partie de l'audience publique, la
commission d'enquête a tenu trois séances publiques à Repentigny. En deuxième
partie, deux séances publiques ont permis à la commission de recevoir 37
mémoires et d'entendre une présentation verbale de la part des personnes, des
groupes, des organismes et des municipalités intéressés par ce projet.

    La disponibilité du rapport

    Le rapport d'enquête et d'audience publique sur le Projet Train de l'Est
: lien Mascouche-Terrebonne-Repentigny est maintenant disponible. Vous pouvez
le consulter dans les centres de documentation du BAPE, dans les centres de
consultation ouverts dans le milieu visé de même que dans le site Web du BAPE
à l'adresse www.bape.gouv.qc.ca. Vous pouvez également en faire la demande au
bureau du BAPE, soit en communiquant par courriel à l'adresse
communication@bape.gouv.qc.ca, soit en composant le 418 643-7447 ou, sans
frais, le 1 800 463-4732.
    -%SU: TRN
    -%RE: 66,40




Renseignements :

Renseignements: Julie Olivier, Conseillère en communication, (418)
643-7447 poste 539, 1-800-463-4732, julie.olivier@bape.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.