Projet Montréal dépose une motion pour le maintien du registre des armes à feu

MONTRÉAL, le 10 nov. 2011 /CNW Telbec/ - Marc-André Gadoury, conseiller d'Étienne-Desmarteau, et Josée Duplessis, conseillère de De Lorimier et leader de la 2e opposition à l'Hôtel de ville de Montréal, ont déposé une motion demandant au conseil de ville de Montréal d'appuyer formellement le gouvernement du Québec dans ses tentatives d'obtenir le transfert des données du registre des armes à feu pour le Québec et de créer un registre des armes à feu à l'échelle du Québec. « La tragédie du 6 décembre 1989 survenue à la Polytechnique où 14 femmes ont trouvé la mort par balle a été un élément déclencheur important pour la mise en place du registre des armes à feu canadien. Il est de notre devoir de le conserver », a déclaré Josée Duplessis.

Le conseil de ville a réclamé le maintien du registre des armes à feu dans une résolution adoptée à l'unanimité en mai 2006. Malgré tout, le gouvernement Harper, avec son projet de loi C-19, a annoncé son intention d'abolir le registre fédéral des armes à feu et a même commencé l'abolition du registre en ce qui a trait aux armes d'épaule. Pourtant, selon l'ombudsman fédéral pour les victimes d'actes criminels, Madame Sue O'Sullivan, 71 % des homicides conjugaux commis au cours des dix dernières années l'ont été au moyen d'un fusil de chasse ou d'une carabine. « Nous croyons qu'il est irresponsable de la part du gouvernement conservateur d'abolir le registre des armes à feu et en plus de détruire les données de ce registre alors qu'il est un outil incontournable pour le travail quotidien des policiers qui le consultent régulièrement avant leurs interventions afin d'assurer leur sécurité ainsi que celle des citoyens de Montréal », a, pour sa part, ajouté le conseiller du Mile End, Alex Norris.

Un outil indispensable pour les services policiers

La Fraternité des policiers et policières de Montréal a d'ailleurs envoyé une lettre au ministre de la Sécurité civile du Québec afin de réclamer la création d'un registre des armes à feu québécois. « Le registre des armes à feu est un acquis important pour les services policiers montréalais. C'est pourquoi nous demandons que le comité exécutif de Montréal fournisse au SPVM les moyens de maintenir l'outil d'intervention qui découlait de l'utilisation du registre des armes à feu afin de garantir la sécurité des policiers et de la population », a conclu Marc-André Gadoury.

La motion déposée vendredi dernier au greffe de la Ville est disponible au : http://www.projetmontreal.org/article/152

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements :

Joël Simard-Ménard
Directeur de cabinet de la 2e opposition
Téléphone : 514 872-1108
joel.simard-menard@ville.montreal.qc.ca

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.