Projet Montréal demande au Vérificateur général d'enquêter sur la Société du Havre

MONTRÉAL, le 2 mars /CNW Telbec/ - Le chef de la 2e opposition à l'Hôtel de ville et conseiller de Jeanne-Mance, Richard Bergeron, accompagné de Marc-André Gadoury, conseiller d'Étienne-Desmarteau et leader adjoint de la 2e opposition, dénoncent le fait que la Société du Havre soit soustraite de l'œil public en n'étant pas soumise à la Loi sur l'accès à l'information. « L'administration Tremblay multiplie les mandats externes, créant des fiefs qu'elle remet entre les mains de fidèles alliés. En agissant de la sorte, l'administration Tremblay retire d'importantes fonctions de l'administration municipale et, par le fait même, de l'observation des élus du Conseil de Ville », a affirmé Richard Bergeron.

Projet Montréal a fait parvenir une lettre au Vérificateur général de la Ville de Montréal, Jacques Bergeron, afin de lui demander d'enquêter sur la Société du Havre, puisque cette entité est soustraite de l'accès à l'information. « Les dernières années nous ont montré où cela peut nous conduire en termes de dérive éthique et de contournement des règles d'octroi de contrats. Le mandat de la Société du Havre aurait dû prendre fin avec la publication, en 2006, de son rapport final Le havre de Montréal - VISION 2025 », a rappelé Marc-André Gadoury.

Rappelons que la Société du Havre a touché, de 2004 à 2010, des revenus totalisant 13 529 437 $ dont 80% ont été assumés par la Ville de Montréal. La Société du Havre a essentiellement réalisé des études, pour un total de 10 millions $ d'honoraires professionnels versés, en plus de verser 2 millions $ en salaires à son personnel, lequel est logé dans de luxueux bureaux ayant coûté à ce jour 1 million $ aux contribuables montréalais.

Au dernier Conseil de Ville, l'administration Tremblay a confirmé que la Société du Havre agira à titre de maître d'œuvre du Projet Bonaventure. La Ville de Montréal lui a à cette fin assuré des revenus supplémentaires de 10,2 millions $ pour la période de 2011 à 2015. Projet Montréal a voté contre, parce que nous sommes d'avis que c'est à la Ville de Montréal, qui dispose de toute l'expertise requise, d'agir comme maître d'œuvre de la phase 1 du projet Bonaventure. Quant à la Société du Havre, elle doit tout simplement être démantelée, puisque qu'elle a terminé son mandat de réflexion sur l'avenir du grand havre de Montréal.

« Les événements des dernières semaines ne doivent pas paralyser la fonction de Vérificateur général. Projet Montréal continue de lui faire confiance et lui demande d'enquêter sur la Société du Havre. Manifestement, cette société s'est éloignée de son mandat », a conclu Richard Bergeron.

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements :

Catherine Maurice
Attachée de presse de la 2e opposition
514 872-3153
514 601-5542
catherine.maurice@ville.montreal.qc.ca

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.