Projet du Complexe hydroélectrique de la Romaine - LE PREMIER MINISTRE DONNE LE COUP D'ENVOI DU PLUS GRAND CHANTIER AU CANADA



    HAVRE-SAINT-PIERRE, QC, le 13 mai /CNW Telbec/ - Le premier ministre du
Québec, Jean Charest, en compagnie du ministre des Ressources naturelles et de
la Faune, Claude Béchard, du ministre responsable des Affaires autochtones,
Pierre Corbeil, du maire de Havre-Saint-Pierre et préfet de la MRC de
Minganie, Pierre Cormier, de chefs de Communautés Innus de la
Moyenne-Côte-Nord et de la Basse-Côte-Nord et du président-directeur général
d'Hydro-Québec, Thierry Vandal, a procédé aujourd'hui au lancement officiel
des travaux de construction du Complexe hydroélectrique de la Romaine, à
Havre-Saint-Pierre.
    "Aujourd'hui, nous lançons le plus grand chantier au Canada. Le projet de
la Romaine s'inscrit dans notre vision de développement hydroélectrique, une
énergie propre et renouvelable qui fait la fierté des Québécois. Cette
nouvelle production énergétique constitue un puissant levier de développement
économique pour le Québec en permettant de créer de l'emploi et de la
richesse, en plus de contribuer à la lutte contre les changements
climatiques", a déclaré le premier ministre.
    Le ministre Claude Béchard a fait valoir l'importance de ce projet pour
le Québec et ses régions : "Les travaux de construction, qui s'échelonneront
jusqu'en 2020, procureront de l'emploi aux travailleurs de la Côte-Nord dès
cet été. A la pointe des travaux, de 2012 à 2016, le projet permettra de créer
plus de 2 000 emplois par année. Le projet engendrera des retombées
économiques importantes en contrats et en achats de biens et de services liés
à la construction de quelque 3,5 milliards $ au Québec, dont environ 1,3
milliard $ pour la Côte-Nord."
    "Le projet hydroélectrique de la Romaine est un très bon projet. La
construction de quatre centrales hydroélectriques s'échelonnera jusqu'en 2020
et une première mise en service est prévue dès 2014. Une fois le projet
complété, le Québec disposera d'une puissance installée additionnelle de 1 550
MW et d'une quantité d'énergie supplémentaire de 8 TWh par année", a expliqué,
de son côté, monsieur Vandal.
    "Monsieur le Premier Ministre, vous nous donnez une belle occasion de
nous prouver à nous-mêmes que la nation innue est capable de grandes
réalisations. Qu'il y a de la place pour tout le monde dans le respect de ce
que nous sommes. Que nous sommes ensemble de véritables partenaires du
développement de la région et de tout le Québec. Et nous avons la volonté de
répondre à votre belle invitation avec force, intelligence et détermination",
a pour sa part mentionné le chef des Innus de Nutashkuan, François Bellefleur.
    "Le projet de la Romaine est un défi de taille que nous allons relever, a
assuré le maire de Havre-Saint-Pierre, Pierre Cormier. Nous attendons ce
projet depuis près de 50 ans. Avec le consensus régional qui s'est développé
autour de ce projet, nous ne pouvons que nous réjouir de ce qui nous arrive."
    Le projet de la Romaine est soutenu par les communautés locales et des
ententes de partenariat ont été signées avec la MRC de la Minganie et les
quatre communautés innues du territoire concernées. Dans un esprit de
développement durable, les ententes visent à permettre à la région hôte de
profiter à long terme de la réalisation du projet. Les ententes vont favoriser
le développement économique, culturel et social des communautés d'accueil. De
plus, elles favorisent l'implantation d'entreprises et la création d'un
maximum d'emplois par la mise en place de programmes de formation adaptés. Les
ententes prévoient la participation des communautés à la construction et au
suivi environnemental du projet.
    Rappelons qu'à la suite d'un processus d'évaluation environnemental
rigoureux et transparent, la Commission d'examen conjoint fédérale-provinciale
a recommandé la réalisation du projet du Complexe hydroélectrique de la
Romaine.
    "Le projet répond à trois objectifs de la Stratégie énergétique du Québec
qui sont de renforcer la sécurité des approvisionnements en énergie,
d'utiliser davantage l'énergie comme levier de développement économique et
d'accorder une plus grande place aux communautés locales et régionales et aux
nations autochtones. Ce projet témoigne qu'économie, environnement et
acceptabilité sociale peuvent cohabiter harmonieusement", a conclu le premier
ministre.

    
                             FICHE D'INFORMATION

                  LE COMPLEXE HYDROELECTRIQUE DE LA ROMAINE
                              Le projet en bref

    LE COMPLEXE HYDROELECTRIQUE DE LA ROMAINE

    Le complexe hydroélectrique de la Romaine, d'une puissance de 1550 MW,
sera situé sur la rivière Romaine, au nord de Havre-Saint-Pierre, sur la
Côte-Nord. Evalué à 6,5 milliards $, il comprendra quatre centrales alimentées
par des réservoirs, ainsi qu'une route permanente de 150 km. La production
annuelle moyenne prévue du complexe est de 8 TWh, soit l'équivalent de la
consommation de plus de 450 000 ménages, ce qui représente la consommation des
villes de Québec, Saguenay et Longueuil réunies.
    Ce projet, qui s'inscrit dans la Stratégie énergétique du gouvernement du
Québec, permettra à court terme de tirer parti des occasions d'affaires sur
les marchés extérieurs et éventuellement, de répondre aux besoins en énergie
du Québec. La réalisation du projet s'étalera de 2009 à 2020.

    LES RETOMBEES ECONOMIQUES ET SOCIALES

    La réalisation du complexe de la Romaine aura des retombées économiques
importantes. Les contrats et les achats de biens et de services liés à la
construction sont estimés à 3,5 milliards $ pour l'ensemble du Québec, dont
environ 1,3 milliard $ uniquement pour la Côte-Nord. Les chantiers
mobiliseront en moyenne près de 1000 travailleurs par année. A la pointe des
travaux, entre 2012 et 2016, 2 000 travailleurs seront mobilisés.

    LES MESURES DE PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT

    Le projet du complexe de la Romaine a fait l'objet d'une importante étude
d'impact sur l'environnement, où les composantes des milieux physiques,
biologiques et humaines ont été étudiées. Différentes mesures d'atténuation et
de compensation seront mises en place pour réduire au minimum l'empreinte
écologique du projet et pour permettre aux utilisateurs du territoire de
poursuivre leurs activités. Le projet fera également l'objet d'un imposant
programme de suivi environnemental jusqu'en 2040. Le coût des études, des
mesures d'atténuation et du suivi environnemental est estimé à plus de 200
millions $.
    Quelques exemples de mesures prévues :

    - programme de mise en valeur du saumon atlantique de 20 millions $ sur
      20 ans ;
    - débits réservés pour préserver l'habitat du poisson en aval des quatre
      aménagements ;
    - aménagement de frayères et ensemencement de lacs et tributaires ;
    - suivi télémétrique du caribou forestier ;
    - récupération du bois marchand dans les réservoirs et sur les aires des
      ouvrages ;
    - réaménagement des aires de travaux (reboisement et plantation) ;
    - aménagement de milieux humides et de bancs d'emprunt et déboisement de
      portions de berges sur le pourtour des réservoirs et aménagement de
      baies pour favoriser l'habitat riverain ;
    - aménagement de rampes de mise à l'eau sur les rives de chaque
      réservoir;
    - construction d'une passerelle pour la motoneige an aval de
      l'aménagement de la Romaine 1.

    LES PARTENARIATS AVEC LES COLLECTIVITES

    Le projet est réalisé en collaboration avec les communautés locales et
régionales concernées. Des ententes de partenariat ont été conclues avec la
MRC de Minganie et avec les quatre communautés innues: Ekuanitshit,
Nutashquan, Unamen Shipu et Pakua Shipi.
    L'entente signée avec la MRC de Minganie vise à soutenir la réalisation de
projets à caractère économique, récréotouristique, social et culturel sur son
territoire. Quant aux ententes signées avec les communautés innues, elles
visent à financer des projets de nature économique, communautaire et
culturelle ainsi qu'à favoriser la pratique des activités traditionnelles et
la formation professionnelle. De plus, ces communautés ont participé à la
réalisation des études sur le milieu et elles seront étroitement associées aux
étapes de construction et du suivi environnemental du projet.

    LES GRANDES ETAPES DU PROCESSUS D'AUTORISATION

    - Dépôt de l'étude d'impact sur l'environnement: hiver 2008
    - Audiences publiques relatives aux procédures d'évaluation
      environnementale fédérales et provinciales: automne 2008
    - Dépôt du rapport de la commission d'examen conjoint: février 2009
    - Obtention des autorisations et début des travaux de construction: mai
      2009

    ECHEANCIER DES MISES EN SERVICE

    - Mise en service prévue des centrales:
           - Romaine-2: 2014
           - Romaine-1: 2016
           - Romaine-3: 2017
           - Romaine-4: 2020
    




Renseignements :

Renseignements: Hugo D'Amours, Attaché de presse, Cabinet du premier
ministre, (418) 643-5321; Marie-Elaine Deveault, Attachée de presse,
Hydro-Québec, (514) 289-4307; Pascal D'Astous, Attaché de presse, Cabinet du
ministre des Ressources naturelles et de la Faune, (418) 643-7295; Gabie
Cormier, Municipalité de Havre-Saint-Pierre, (418) 538-2717; Conseil de bande
de la Première Nation de Nutashkuan, (418) 726-3529


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.