Projet de restauration du lac Les Trois Lacs à Tingwick, Wotton, Saint-Rémi-de-Tingwick et Asbestos - LE BAPE INFORME LA POPULATION LE 23 février A 19 h 30



    QUEBEC, le 5 févr. /CNW Telbec/ - Le Bureau d'audiences publiques sur
l'environnement (BAPE) tient une séance d'information sur le Projet de
restauration du lac les Trois Lacs à Tingwick, Wotton, Saint-Rémi-de-Tingwick
et Asbestos par la Régie intermunicipale de restauration et de prévention des
Trois-Lacs. Cette séance à laquelle participeront le promoteur et le ministère
du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs sera animée par une
représentante du BAPE et aura lieu le 23 février 2009, à compter de 19 h 30, à
la salle multifonctionnelle du Camp musical d'Asbestos, 100, rue des Mésanges
à Asbestos. L'objet de la séance d'information est de permettre aux citoyens
de s'informer sur le projet, la procédure d'évaluation et d'examen des impacts
sur l'environnement, le processus de consultation publique ainsi que sur le
rôle du BAPE. Cette séance d'information s'inscrit dans le mandat que la
ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, madame
Line Beauchamp, a confié au BAPE. Ce dernier doit rendre accessibles au public
l'étude d'impact et l'ensemble du dossier relatif au projet. La période
d'information et de consultation du dossier par le public débute aujourd'hui
le 5 février et se terminera le 22 mars 2009.
    C'est durant cette période de 45 jours que tout citoyen, tout groupe,
toute municipalité ou tout organisme peut faire la demande d'une audience
publique auprès de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et
des Parcs. Le cas échéant, une commission du BAPE pourrait être chargée
d'enquêter sur le projet et de consulter la population à cet effet.

    OU CONSULTER LA DOCUMENTATION SUR LE PROJET ?

    Les citoyens peuvent se renseigner sur le projet en consultant l'étude
d'impact réalisée par le promoteur et les autres documents décrivant le projet
et, entre autres, ses répercussions sur l'environnement. A compter
d'aujourd'hui et jusqu'au 22 mars 2009, ces documents peuvent être consultés
dans les centres de consultation régionaux suivants :

    - bibliothèque municipale de Tingwick, 1266, rue Saint-Joseph ;
    - bibliothèque municipale d'Asbestos, 351, boulevard Saint-Luc.

    L'ensemble du dossier est également disponible au bureau du BAPE à
Québec, au 575, rue Saint-Amable, bureau 2.10 et à Montréal, à la Bibliothèque
centrale de l'Université du Québec à Montréal, Pavillon Hubert-Aquin, au 1255,
rue Saint-Denis, local A-M100, de même que dans le site Web du BAPE au
www.bape.gouv.qc.ca, sous la rubrique "Mandats en cours".

    QUEL EST LE ROLE DU CITOYEN ?

    Les citoyens sont invités à prendre connaissance du dossier, à agir comme
experts de leur milieu en mettant en évidence les enjeux liés au projet, à
poser des questions lors de la séance d'information et à inscrire leurs
commentaires dans les registres ouverts à cet effet dans les centres de
consultation.

    QUEL EST LE DROIT DU CITOYEN ?

    Toute personne, tout groupe, tout organisme ou toute municipalité qui
désire que le projet soit discuté et évalué publiquement peut faire une
demande d'audience publique pendant la période d'information et de
consultation publiques. Cette demande doit être transmise, par écrit, au plus
tard le 22 mars 2009, à la ministre du Développement durable, de
l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, 675, boulevard
René-Lévesque Est, 30e étage, Québec (Québec) G1R 5V7. Le requérant doit y
indiquer les motifs de sa demande et son intérêt par rapport au milieu touché
par le projet.

    QU'EST-CE QUE LE BAPE ?

    Le BAPE est un organisme d'information et de consultation publiques qui
permet aux citoyens de s'informer et de s'exprimer sur un projet et ainsi
participer au processus menant à la décision gouvernementale. Le BAPE
accomplit les mandats qui lui sont confiés par la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, notamment le mandat d'information et
de consultation du dossier par le public d'une durée de 45 jours et celui
d'enquête et d'audience publique d'une durée maximale de 4 mois.

    LE PROJET

    Afin d'éviter que le lac Trois Lacs continue de se dégrader et de
permettre le retour des usages récréatifs, soit la baignade, la pêche et la
navigation, la Régie intermunicipale de restauration et de préservation des
Trois-Lacs entend mettre sur pied un projet expérimental sur une période de
trois ans consistant à retirer des herbiers à l'aide d'une technique de
dragage de sédiments. Les travaux de dragage couvrent une superficie de 164
455 m2 pour un volume estimé à 27 705 m3. Les interventions seraient réalisées
en trois phases, chacune d'une durée d'environ un mois par année. Ce dragage
mettrait en oeuvre un plan d'échantillonnage permettant d'apprécier chaque
année l'évolution de la situation dans les secteurs touchés et ceux qui le
seraient éventuellement. Ceci permettrait également une meilleure répartition
des coûts de réalisation du projet-pilote et réduirait les répercussions
potentielles des interventions sur les écosystèmes et la faune. Le coût du
projet est estimé à 1 064 600 $.

    Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d'atténuation
    proposées dans l'étude d'impact

    D'après l'étude d'impact, le choix de la technologie de retrait des
sédiments, la période de réalisation des travaux ainsi que le mode de
disposition des sédiments constituent en soi des mesures permettant d'éviter
ou d'atténuer les effets négatifs du projet. D'autres mesures viendraient
également atténuer davantage les répercussions du dragage sur les milieux
naturels et humains. La seule répercussion résiduelle d'importance est la
réduction de la superficie et de la densité des herbiers aquatiques sur
environ 29 % de la zone littorale du troisième bassin. Bien que les
répercussions sur la faune ichtyenne et les habitats du poisson soient
considérées comme positives par le promoteur, des aménagements dans des
tributaires du lac Trois Lacs seraient réalisés pour compenser les
perturbations temporaires occasionnées par les travaux de dragage. Entre
autres, des aménagements de zones propices à la reproduction du doré seraient
envisagés sur le ruisseau à la Truite et la rivière Nicolet Sud-Ouest. De
plus, de nombreuses actions seraient proposées pour réduire la pollution
diffuse d'origine agricole à la suite de l'élaboration du plan directeur du
bassin versant du lac, ce qui, selon l'étude d'impact, permettrait une
amélioration sensible des habitats du poisson dans les tributaires et le plan
d'eau.
    Les personnes désireuses d'obtenir plus de renseignements peuvent
communiquer avec madame Karine Lavoie, au numéro suivant : 418 643-7447 poste
536 ou, sans frais, au 1 800 463-4732, ou par courrier électronique à
l'adresse suivante : 3lacs@bape.gouv.qc.ca.
    -%SU: CPN,ENV
    -%RE: 69,39




Renseignements :

Renseignements: Karine Lavoie, Conseillère en communication; En
collaboration avec Marielle Jean, conseillère en communication, (418) 643-7447
poste 536, sans frais: 1-800-463-4732, 3lacs@bape.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.