Projet de réhabilitation du brise-lames à l'entrée du port de mer de la Compagnie minière Québec Cartier à Port-Cartier - LE BAPE INFORME LA POPULATION LE 25 SEPTEMBRE 2007 A PORT-CARTIER



    QUEBEC, le 4 sept. /CNW Telbec/ - Le Bureau d'audiences publiques sur
l'environnement (BAPE) tient une séance d'information sur le Projet de
réhabilitation du brise-lames à l'entrée du port de mer de la Compagnie
minière Québec Cartier à Port-Cartier. Cette séance à laquelle participera le
promoteur sera animée par une représentante du BAPE et aura lieu le mardi
25 septembre 2007, à compter de 19 h 30, à la salle Montcalm de l'Hôtel-Motel
Le Château, 30, rue Elie-Rochefort à Port-Cartier. L'objet de la séance
d'information est de permettre aux citoyens de s'informer sur le projet, la
procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement, le
processus de consultation publique ainsi que sur le rôle du BAPE. Cette séance
d'information s'inscrit dans le mandat que la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, a confié au
BAPE. Ce dernier doit rendre accessibles au public l'étude d'impact et
l'ensemble du dossier relatif au projet. La période d'information et de
consultation publiques débute aujourd'hui le 4 septembre 2007 et se terminera
le 19 octobre 2007.
    C'est durant cette période de 45 jours que tout citoyen, tout groupe,
toute municipalité ou tout organisme peut faire la demande d'une audience
publique auprès de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et
des Parcs. Le cas échéant, une commission du BAPE pourrait être chargée
d'enquêter sur le projet et de consulter la population.

    OU CONSULTER LA DOCUMENTATION SUR LE PROJET ?

    Les citoyens peuvent se renseigner sur le projet en consultant l'étude
d'impact réalisée par le promoteur et les autres documents décrivant le projet
et, entre autres, ses répercussions sur l'environnement. A compter
d'aujourd'hui et jusqu'au 19 octobre 2007, ces documents peuvent être
consultés au bureau du BAPE à Québec, à la Bibliothèque centrale de
l'Université du Québec à Montréal de même que dans le site Internet du BAPE au
www.bape.gouv.qc.ca, sous la rubrique "Mandats en cours". L'ensemble du
dossier est également disponible à la bibliothèque municipale Le Manuscrit,
21, rue des Cèdres à Port-Cartier.

    QUEL EST LE DROIT DU CITOYEN ?

    Toute personne, tout groupe, tout organisme ou toute municipalité qui
désire recevoir de l'information supplémentaire ou des précisions, obtenir
l'avis d'experts sur le projet ou faire connaître son opinion et sa position à
l'égard du projet peut faire une demande d'audience publique pendant la
période d'information et de consultation publiques. Cette demande doit être
transmise par écrit, au plus tard le 19 octobre 2007, à la ministre du
Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp,
675, boulevard René-Lévesque Est, 30e étage, Québec (Québec) G1R 5V7. Le
requérant doit y indiquer les motifs de sa demande et son intérêt par rapport
au milieu touché par le projet.

    QU'EST-CE QUE LE BAPE ?

    Le BAPE est un organisme d'information et de consultation publiques qui
permet aux citoyens de s'informer et de s'exprimer sur un projet et ainsi
participer au processus menant à la décision gouvernementale. Le BAPE
accomplit les mandats qui lui sont confiés par la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, notamment le mandat d'information et
de consultation publiques d'une durée de 45 jours et celui d'enquête et
d'audience publique d'une durée maximale de 4 mois.

    LE PROJET

    Afin d'assurer la sécurité de l'expédition par voie maritime du concentré
de fer extrait de la mine du Mont-Wright, situé à 400 km au nord de
Port-Cartier, un brise-lames protège l'accès aux installations portuaires de
la Compagnie minière Québec Cartier à Port-Cartier. Construit en 1958, le
brise-lames s'avance dans le fleuve afin de bloquer les vagues provenant du
large. D'une longueur de 300 mètres, il est constitué d'une vingtaine de
cellules de palplanches d'acier remplies de pierres dynamitées et reliées
entre elles. Malgré des travaux d'entretien en 2005 et en 2006, une évaluation
récente de l'état de l'ensemble des cellules du brise-lames a fait ressortir
la fragilité de cette structure dont la durée de vie est estimée à environ 10
ans. Comme la compagnie prévoit demeurer active encore au moins 20 ans, le
promoteur juge primordial de procéder à des travaux de réhabilitation du
brise-lames afin d'être en mesure d'assurer des conditions de navigation
sécuritaires à long terme. Le projet consiste à procéder à des travaux
d'enrochement sur une superficie de 7 500 m2 sur le pourtour du brise-lames
afin d'assurer la protection des cellules en palplanches contre les assauts de
la mer.
    La compagnie souhaiterait commencer les travaux en mai 2008 pour les
terminer au plus tard à la fin d'octobre 2008. Les coût globaux sont estimés à
5 millions de dollars.

    Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d'atténuation
    proposées dans l'étude d'impact

    Selon l'étude d'impact, lors des travaux préalables à la phase de
construction, les répercussions appréhendées concerneraient principalement le
milieu biologique marin. Cependant, lors de la construction, tous les milieux
seraient touchés. Toutefois, l'étude d'impact révèle que les répercussions
seraient de faible importance. Sur le plan humain, la phase d'exploitation
comporterait des répercussions positives, notamment sur les activités
portuaires, les équipements et les infrastructures ainsi que sur l'économie
régionale. Des mesures d'atténuation prévues par le promoteur, telles
l'application d'abat-poussières, la scarification des sols, la mise en place
d'une barrière antiturbidité dans l'eau, la gestion adéquate des matières
résiduelles provenant des activités de construction, le respect des périodes
de frai et d'incubation des principales espèces marines dans le secteur et un
système de récupération des matières résiduelles seraient mises en place par
le promoteur. Toujours selon l'étude d'impact, une surveillance
environnementale serait exercée pendant toutes les phases de construction du
projet. Un programme de suivi environnemental portant sur la stabilité de
l'enrochement aménagé et la recolonisation de cet enrochement par la faune et
la flore marine serait aussi prévu. Un plan d'urgence en cas de déversement
accidentel de produits pétroliers serait mis en vigueur dès le début des
activités du chantier.
    Les personnes désireuses d'obtenir plus de renseignements peuvent
communiquer avec madame Louise Bourdages, au numéro suivant : 418 643-7447,
poste 532 ou, sans frais, au 1 800 463-4732, ou par courrier électronique à
l'adresse suivante : briselames-PortCartier@bape.gouv.qc.ca.
    -%SU: ENV
    -%RE: 43




Renseignements :

Renseignements: Louise Bourdages, (418) 643-7447, poste 532, sans frais:
1-800-463-4732, briselames-PortCartier@bape.gouv.qc.ca; Source: Louise
Bourdages, Conseillère en communication


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.