Projet de raccordement de l'autoroute 5 à la route 105 à La Pêche - LE BAPE INFORME LA POPULATION LE 17 JUIN 2009 A 19 H 30 A LA PECHE



    QUEBEC, le 10 juin /CNW Telbec/ - Le Bureau d'audiences publiques sur
l'environnement (BAPE) tient une séance d'information sur le Projet de
raccordement de l'autoroute 5 à la route 105 à La Pêche par le ministère des
Transports. Cette séance à laquelle participera le promoteur sera animée par
une représentante du BAPE et aura lieu le 17 juin 2009, à compter de 19 h 30,
à la salle Desjardins du Complexe sportif situé au 20, rue Raphael à La Pêche
(village de Sainte-Cécile-de-Masham). L'objet de la séance d'information est
de permettre aux citoyens de s'informer sur le projet, la procédure
d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement, le processus de
consultation publique ainsi que sur le rôle du BAPE. Cette séance
d'information s'inscrit dans le mandat que la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, a confié au
BAPE. Ce dernier doit rendre accessibles au public l'étude d'impact et
l'ensemble du dossier relatif au projet. La période d'information et de
consultation du dossier par le public débute aujourd'hui le 10 juin 2009 et se
terminera le 25 juillet 2009.
    C'est durant cette période de 45 jours que tout citoyen, tout groupe,
toute municipalité ou tout organisme peut faire la demande d'une audience
publique auprès de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et
des Parcs. Le cas échéant, une commission du BAPE pourrait être chargée
d'enquêter sur le projet et de consulter la population à cet effet.

    OU CONSULTER LA DOCUMENTATION SUR LE PROJET ?

    Les citoyens peuvent se renseigner sur le projet en consultant l'étude
d'impact réalisée par le promoteur et les divers documents décrivant le projet
et, entre autres, ses répercussions sur l'environnement. A compter
d'aujourd'hui et jusqu'au 25 juillet 2009, ces documents peuvent être
consultés à la Bibliothèque Ella Matte, 5, rue Principale Ouest, La Pêche.
    L'ensemble du dossier est également disponible au bureau du BAPE à
Québec, au 575, rue Saint-Amable, bureau 2.10 et à Montréal, à la Bibliothèque
centrale de l'Université du Québec à Montréal, Pavillon Hubert-Aquin, au 1255,
rue Saint-Denis, local A-M100, de même que dans le site Web du BAPE au
www.bape.gouv.qc.ca, sous la rubrique "Mandats en cours".

    LA DEMANDE D'AUDIENCE PUBLIQUE

    Toute personne, tout groupe, tout organisme ou toute municipalité qui
désire que le projet soit discuté et évalué publiquement peut faire une
demande d'audience publique pendant la période d'information et de
consultation du dossier par le public. Cette demande doit être transmise, par
écrit, au plus tard le 25 juillet 2009, à la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, 675,
boulevard René-Lévesque Est, 30e étage, Québec (Québec) G1R 5V7. Le requérant
doit y indiquer les motifs de sa demande et son intérêt par rapport au milieu
touché par le projet.

    QU'EST-CE QUE LE BAPE ?

    Le BAPE est un organisme d'information et de consultation publiques qui
permet aux citoyens de s'informer et de s'exprimer sur un projet et ainsi
participer au processus menant à la décision gouvernementale. Le BAPE
accomplit les mandats qui lui sont confiés par la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, notamment le mandat d'information et
de consultation du dossier par le public d'une durée de 45 jours et celui
d'enquête et d'audience publique d'une durée maximale de 4 mois.

    LE PROJET

    Dans le but d'améliorer les conditions routières dans le secteur de
Wakefield, le ministère des Transports projette d'effectuer des travaux de
raccordement de l'autoroute 5 à la route 105 dans la municipalité de La Pêche.
Il vise à assurer une liaison sécuritaire et efficace pour les usagers
empruntant la route 105 en direction nord et sud dans le secteur de Wakefield.
Les travaux s'étendraient de la limite actuelle de l'autoroute 5 sur une
longueur de 1,68 kilomètre afin de raccorder les routes existantes au nouveau
tronçon. L'emprise de la route serait supérieure à 35 mètres. Le corridor
proposé descend dans la vallée de la rivière Gatineau. Le corridor de
l'autoroute 5 a déjà été déboisé jusqu'au chemin MacLaren. De là, le tracé
projeté traverserait un ancien dépotoir utilisé en partie actuellement comme
un centre de tri de résidus secs et continuerait dans le fond d'une vallée
encaissée dans laquelle coule un ruisseau à faible débit. Finalement, le tracé
se raccorderait à la route 105 en traversant des terrains habités où trois
résidences seraient à l'intérieur de l'emprise prévue.
    Le coût total du projet est estimé à 19 320 000 $.

    LES REPERCUSSIONS PREVUES PAR LE PROMOTEUR ET LES MESURES D'ATTENUATION
    PROPOSEES DANS L'ETUDE D'IMPACT

    Selon l'étude d'impact, les principales répercussions liées au milieu
naturel concerneraient la qualité des sols, la végétation riveraine et celle
des milieux humides. Des mesures de contrôle de l'érosion serviraient à
limiter les risques d'érosion des zones sensibles à la suite des activités de
déboisement et de terrassement. Une analyse de la qualité des sols existants
devrait être réalisée avant de statuer sur la décontamination possible de la
parcelle requise sur le site du centre de tri de résidus secs, lequel serait
déménagé. Une superficie de 19,1 ha de végétation devrait être déboisée. De
plus, deux milieux humides situés dans l'emprise projetée disparaîtraient en
bonne partie. Ils pourraient être compensés par l'aménagement d'un nouveau
milieu humide de superficie équivalente à l'intérieur de l'échangeur au chemin
MacLaren.
    Toujours selon l'étude, les répercussions les plus importantes relatives
au milieu humain concernent l'acquisition ou le déplacement de résidences et
de terrains, l'ambiance sonore et le paysage. Trois résidences devraient être
acquises ou déplacées dans l'emprise de l'autoroute et une autre devrait
l'être en raison de la reconfiguration du chemin MacLaren avant le début des
travaux de construction. Les répercussions négatives en période de
construction concerneraient surtout la qualité de vie des résidants qui
subiraient les inconvénients associés aux travaux. Des travaux de plantation
seraient réalisés afin d'harmoniser le pont d'étagement et l'écran sonore
prévu à l'intersection du chemin MacLaren, et d'améliorer la qualité du
paysage.
    -%SU: TRN
    -%RE: 41




Renseignements :

Renseignements: Louise Bourdages, (418) 643-7447, poste 532,
1-800-463-4732, route-la-peche@bape.gouv.qc.ca; Source: Marielle Jean,
conseillère en communication


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.