Projet de modernisation du CHUM - APRES L'UQAM, UN AUTRE FIASCO LIBERAL QUI S'AMPLIFIE



    QUEBEC, le 24 sept. /CNW Telbec/ - La chef du Parti Québécois et députée
de Charlevoix, Pauline Marois, juge que l'interminable saga concernant le
projet de modernisation du Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM)
nuit à la réputation du Québec quant à sa capacité de construire des projets
d'envergure. Elle demande au premier ministre du Québec, Jean Charest, de s'en
mêler.
    "Le feuilleton du CHUM tourne au ridicule. C'est la ligue d'improvisation
à son meilleur. La dernière révélation à l'effet que l'Hôpital Saint-Luc
pourrait être démoli démontre une autre fois que l'actuel ministre non élu,
Yves Bolduc, n'est pas l'homme de la situation. Les Québécois consacreront
4 G $ pour les centres hospitaliers universitaires à Montréal; ils méritent de
connaître les coûts réels, l'échéancier, de même que le réel projet. Il est
temps que l'arbitre Jean Charest intervienne pour nous donner l'heure juste
sur un chantier aussi important que le CHUM", a déclaré Pauline Marois.
    Pour sa part, le député de Marie-Victorin et porte-parole du Parti
Québécois en matière de santé, Bernard Drainville, s'est dit étonné
d'apprendre hier que le gouvernement planche depuis quelque temps sur la
démolition de l'Hôpital Saint-Luc. "La semaine dernière, avec la bénédiction
du ministre non élu, Yves Bolduc, la direction du CHUM faisait LA conférence
de presse de la transparence. Pourquoi avoir caché ce fait à la population?",
se demande Bernard Drainville. Le député estime par ailleurs que le
gouvernement Charest berne la population en laissant entendre que cela
n'entraînera pas de délai dans l'échéancier de réalisation et demeure perplexe
quant au maintien du budget initial.

    Construire les CHU en PPP : un mauvais choix

    De son côté, le député de Richelieu et porte-parole pour le Conseil du
trésor, Sylvain Simard, demeure profondément perplexe du choix du gouvernement
Charest de réaliser ces projets en mode PPP. "Se servir de ce vaste chantier
de 4 G$ comme cobaye pour faire au Québec ses premiers pas en PPP nous
apparaît être une très mauvaise idée. Même les Britanniques disent aujourd'hui
que ce n'était pas une bonne idée de construire des hôpitaux universitaires en
PPP. Pourquoi faudrait-il répéter la même erreur?", se demande Sylvain Simard.
    -%SU: CPN,SAN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Marie Barrette, Attachée de presse, Aile parlementaire
du Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.