Projet de loi no 34 modifiant le règlement sur les traitements médicaux spécialisés - La CSN demande la publication d'un document de consultation



    MONTREAL, le 22 mai /CNW Telbec/ - Alors qu'une commission parlementaire
doit se pencher la semaine prochaine sur la place du privé dans le réseau de
la santé, la CSN attend toujours la publication d'un document de consultation
faisant état de ce qui se fait actuellement sur le terrain : la nature des
traitements offerts par les cliniques privées, leur quantité et leur coût.
    La CSN et la FTQ ont formulé cette revendication il y a plusieurs mois,
lorsque le gouvernement a annoncé qu'il suspendait l'entrée en vigueur du
règlement sur les traitements dispensés dans les centres médicaux spécialisés
(CMS) et les laboratoires d'imagerie médicale, pour y apporter des
modifications. La CSN et la FTQ avaient entrepris un recours en Cour
supérieure pour faire invalider ce règlement, qui selon les centrales
syndicales, contrevenait à plusieurs dispositions de la Loi sur la santé et
les services sociaux (LSSS). Ce règlement, qui devait entrer en vigueur le 1er
janvier, dernier avait pour effet d'ouvrir une large brèche pour favoriser la
pratique médicale privée.
    Selon Denise Boucher, vice-présidente de la CSN, "il s'agit d'un débat
trop important pour être traité de manière technocratique entre initiés. Il
est absolument essentiel, pour avoir un débat public de qualité, de connaître
le portrait exact de ce qui se fait déjà dans le secteur privé, de façon à
pouvoir porter un jugement éclairé sur le projet de loi modifiant le règlement
encadrant les cliniques médicales spécialisées."
    La CSN demande au gouvernement de publier d'ici le début de la commission
parlementaire un tel document de consultation sur le type de services médicaux
et chirurgicaux offerts actuellement dans les centres médicaux privés.
    La centrale syndicale dénonce les délais extrêmement courts de cette
consultation compte tenu du débat de société que soulève ce projet de loi, qui
une fois adopté, entrera en vigueur le 30 septembre prochain.
    "Cette brève consultation hâtive constitue un cadre de délibération bien
limité pour informer, éclairer et surtout démêler la population sur les
nombreux enjeux que soulèvent la dispensation de services par les centres
médicaux spécialisés et les laboratoires d'imagerie médicale : privatisation,
désengagement de médecins, pénurie, accessibilité, transparence, assurance
maladie duplicative, pour n'en nommer que quelques uns", de souligner Denise
Boucher.
    La CSN fait campagne depuis près de deux ans pour défendre le système
public de santé et de services sociaux que les Québécoises et les Québécois se
sont donnés.

    Elle représente plus de 300 000 travailleuses et travailleurs, et ce,
tant dans les secteurs privé que public.




Renseignements :

Renseignements: Michelle Filteau, directrice du Service des
communications de la CSN, (514) 598-2162, cellulaire: (514) 894-1326; Source:
CSN


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.