Projet de loi C-10 - Le mauvais état des finances publiques ne doit pas aggraver la situation socioéconomique des Premières Nations



    OTTAWA, le 23 févr. /CNW Telbec/ - L'Assemblée des Premières Nations du
Québec et du Labrador (APNQL) présente son témoignage dans le cadre des
consultations sur le projet de loi C-10 Loi d'exécution du budget de 2009 au
Comité permanent des finances de la Chambre des communes.
    Voici quelques extraits de l'allocution présentée par le Grand Chef de la
Nation algonquine Anishnabeg, M. Lucien Wabanonik et du Chef Gilbert Whiteduck
de Kitigan Zibi Anishinabeg :

    "Privées de leurs territoires et de leurs ressources, les Premières
    Nations vivent une situation de récession économique permanente. Les
    Premières Nations sont sensibles à ce que vit actuellement la population
    du Canada. Nous mettons cependant en garde le gouvernement : le mauvais
    état des finances publiques ne doit pas servir de prétexte pour maintenir
    ou aggraver la situation socioéconomique inacceptable que vivent les
    Premières Nations".

    Logement

    "Les sommes investies dans le logement et l'eau potable pour les
communautés des Premières Nations sont encore loin des besoins.
    Sur les 400 millions de dollars annoncés, nos communautés bénéficieront
au mieux de 20 millions par année pour deux ans. Il faudrait environ 10 fois
plus, et ce, sur une période de cinq ans, pour répondre aux besoins en
logements sociaux des Premières Nations du Québec/Labrador.
    En ce qui a trait à l'amélioration des conditions liées à l'eau potable
ainsi qu'aux eaux usées, l'APNQL a estimé le besoin des communautés du Québec
à près de 100 millions de dollars".

    Education

    "A la suite de la présentation du budget fédéral, les Premières Nations
du Québec expriment également leurs inquiétudes majeures en ce qui concerne le
sous-financement de l'éducation, en notant que les sommes investies par le
gouvernement ne correspondent ni aux besoins ni aux manquements démontrés dans
plusieurs études.
    Selon une analyse sur le financement réalisé par le Conseil en Education
des Premières Nations (CEPN), une perte en valeur monétaire réelle de 28,1
millions de dollars sera causée par le fait de ne pas tenir compte de
l'augmentation du coût de la vie et du nombre d'étudiants, seulement pour la
région du Québec et pour l'année 2009-2010. Au Canada, cette perte se chiffre
à 267,3 millions de dollars. Et cela dure depuis".

    Limite de 2 % imposée aux dépenses liées aux Premières Nations

    "Depuis que le gouvernement fédéral a imposé une limite de 2 % face aux
dépenses de programmes destinés aux Autochtones, et ce, depuis 1996. Pendant
cette période, notre population a augmenté de 25 %. Les conséquences d'une
telle mesure sur nos populations sont immenses et se répercuteront longtemps.
Il s'agit d'une perte d'investissements dans nos communautés que le MAINC
lui-même n'hésite pas à chiffrer à 1 milliard de dollars".

    Situation critique de la communauté algonquine de Kitcisakik

    "Nous voulons également vous rappeler que la communauté de Kitcisakik est
en attente d'une réponse à son projet d'un nouveau village. Le village de
Wanaki devrait remplacer les infrastructures actuelles du village de
Kitcisakik, où les Algonquins vivent dans des conditions de vie très
difficiles, dans de petites maisons sans électricité ni eau courante. En plus
de logements convenables, le nouveau village posséderait des infrastructures
publiques comme une école et un centre sportif. Le projet était évalué à 120
millions de dollars en 2007".

    Conclusion

    "Nous vous demandons de ne pas appliquer une politique de négation envers
nos nations; nous pouvons devenir des partenaires et réussir. Voilà la volonté
et l'espoir que nous avons, malgré ces temps difficiles pour tous".

    L'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador est
l'organisme régional qui regroupe les Chefs des Premières Nations du Québec et
du Labrador.




Renseignements :

Renseignements: Alain Garon, Agent des communications, APNQL, (418)
842-5020


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.