Projet de loi 51 - Le ministre de la Famille doit surseoir à l'affaiblissement du réseau des services de garde du Québec - L'Association du personnel cadre des Centres de la petite enfance du Québec



    MONTREAL, le 10 juin /CNW Telbec/ - L'Association du personnel cadre des
Centres de la petite enfance du Québec (APCCPEQ) demande au ministre de la
Famille M. Tony Tomassi de modifier tous les articles du projet de loi 51 qui
prévoient la scission des centres de la petite enfance et des bureaux
coordonnateurs.
    La très grande majorité des mémoires présentés devant la commission des
affaires sociales (CAS) les 2 et 3 juin dernier font la démonstration que le
retrait des bureaux coordonnateurs des centres de la petite enfance aura un
effet négatif pour l'ensemble du réseau des services de garde qui a démontré
qu'il avait les compétences et la volonté d'offrir un service de qualité aux
parents du Québec.
    Nous rappelons au ministre que, le 16 novembre 2005, l'APCCPEQ présentait
un premier mémoire qui exprimait son profond désaccord face au projet de Loi
124 déposé quelques semaines auparavant. Cette loi proposait une
restructuration profonde du réseau des CPE en regroupant les responsables des
services de garde en milieu familial par territoire et sous l'égide, sauf
quelques exceptions, d'un CPE.
    La loi fut adoptée sous bâillon et les conséquences ont été énormes.
Malgré leur forte opposition à ce projet de loi, les cadres des CPE ne se sont
pas défilés, et ils ont consacré énormément d'énergie à l'implantation des
bureaux coordonnateurs, avec l'aide bien sûr des parents administrateurs et du
personnel des CPE.
    La semaine dernière, devant ce nouveau coup de force du gouvernement,
l'Association du personnel cadre a expliqué dans son mémoire qu'il serait
contreproductif de procéder encore une fois au bouleversement des structures
d'un réseau qui offre des services de garde de qualité.
    Par ce projet de loi pour le moins controversé, le gouvernement veut
répondre à la décision du juge Grenier et accorder un droit d'association et
de négociation aux responsables des services de garde en milieu familial, un
avancé important pour ces femmes reconnaît l'association. Mais pourquoi, sous
ce prétexte, créer une nouvelle structure et la séparer de celle des CPE?
    Voilà autant de questions sans réponses, soulevées par l'association qui
partage également, les préoccupations des partenaires du réseau:

    
    - La division des services à la petite enfance en deux modes de garde qui
      créerait une rupture au lieu d'une unification;
    - La perte de l'expertise du réseau des CPE qui pourrait avoir un impact
      à moyen terme sur la qualité des services;" Extrait du mémoire.
    

    L'association demande que le ministre suive les recommandations de la
très grande majorité des intervenants qui ont présenté un mémoire à la CAS en
évitant à nouveau un bouleversement inutile des structures, et qu'une révision
majeure soit apportée sur les différents points du chapitre V du projet de loi
51, de manière à éviter la création de deux réseaux distincts. Cette révision
de la Loi devrait permettre de maintenir l'harmonie et l'intégration actuelle
des deux modes de garde tout en permettant à chacun de bénéficier de toutes
les compétences reconnues dans le réseau. Et surtout, elle permettrait aux
intervenants de la petite enfance de mettre leur énergie au bon endroit,
c'est-à-dire offrir des places en services de garde aux familles du Québec et
cesser de faire et défaire des structures administratives qui occasionnent des
coûts astronomiques.

    L'Association du personnel cadre des centres de la petite enfance du
Québec regroupe près de 430 gestionnaires de centres de la petite enfance et
de bureaux coordonnateurs. Elle vise à promouvoir la qualité de la gestion des
CPE, faire reconnaître le rôle des gestionnaires et les soutenir.




Renseignements :

Renseignements: Ginette Masson, Présidente de l'APCCPEQ, (514) 796-9571;
Claude A. Tremblay, Directeur de l'APCCPEQ, (514) 703-8648

Profil de l'entreprise

Association du personnel cadre des CPE du Québec (APCCPEQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.