Projet de loi 49 pour les ressources d'hébergement: il faut sauvegarder l'équilibre entre le milieu de vie des usagers et le milieu de travail des responsables



    MONTREAL, le 27 mai /CNW Telbec/ - La Fédération québécoise des centres
de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du
développement (FQCRDITED) accueille favorablement les intentions du
législateur dans sa volonté d'améliorer les conditions de pratique offertes
aux ressources intermédiaires et aux ressources de type familial, à la suite
du dépôt du projet de loi 49.
    Le président de la Fédération, M. Jean-Marie Bouchard, a toutefois
rappelé, au cours de sa présentation aujourd'hui à la commission des affaires
sociales de l'Assemblée nationale, qu'il est aussi primordial de tenir compte
des besoins et intérêts des personnes qui vivent dans ces ressources : "Les 22
établissements membres de la Fédération travaillentT en partenariat avec 2 219
ressources de type familial qui accueillent 5 430 personnes pour un coût moyen
de 18 418 $ et 1 283 de ressources intermédiaires qui hébergent 4 546
personnes pour un coût moyen de 31 485 $. On sait que les ressources
intermédiaires et les ressources de type familial sont des partenaires
essentiels dans l'intégration, au quotidien, des personnes ayant une
déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement. Elles
sont significatives pour ces personnes en leur offrant de vivre dans un milieu
de vie naturel, un "chez soi", en leur permettant de bénéficier d'une qualité
de vie et en contribuant à leur développement et à leur épanouissement."
    Le président de la Fédération souhaite le maintien de la qualité des
rapports : "Les centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en
troubles envahissants du développement (CRDITED) ont réussi à transformer,
avec beaucoup d'efforts, le modèle institutionnel des années 60-90. Le mode de
collaboration actuel entre les établissements et les ressources vise une
certaine souplesse, une rapidité de réponse aux besoins des usagers et une
approche individualisée. Il ne faut pas perdre ces forces qui caractérisent
notre partenariat en transformant des milieux de vie naturels en milieux
institutionnels."
    Ecartée des récentes négociations entre le Conseil du Trésor et les
représentants d'association de ressources, la Fédération trouve essentiel
d'être partie prenante des négociations qui découleront à la suite de
l'adoption du projet de loi. Pour la directrice générale, Mme Diane Bégin,
"nos membres sont ceux qui auront à appliquer les matières prévues comme
éléments de négociation et que cela aura une influence directe sur les
relations entre les établissements et les ressources. Ils ont une
responsabilité importante à l'égard des ressources puisqu'ils sont chargés de
les identifier, de les évaluer, de les superviser, sans oublier de travailler
à l'intégration de milliers de personnes vulnérables."
    M. Bouchard a, par ailleurs, précisé "qu'il est impératif que le
gouvernement investissent des sommes importantes afin d'assurer le maintien de
l'offre de service actuelle. Le projet de loi prévoit en plus de la
rétribution, des nouvelles compensations qui seront à verser. Il sera
impossible pour les CRDITED d'assurer la mise en oeuvre et le suivi des
ententes qui découleront de ce projet de loi puisque les budgets actuels des
établissements ne le permettent pas."
    M. Bouchard a rappelé, en terminant, que le partenariat avec les
ressources est essentiel afin de favoriser l'intégration de la clientèle des
CRDITED et que la Fédération et ses membres assurent les parties prenantes au
projet de loi de leur entière collaboration, tout en gardant la préoccupation
première à l'égard de la qualité des services rendus à la clientèle.

    Les 22 centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en
troubles envahissants du développement (CRDITED) du Québec contribuent à
l'adaptation, la réadaptation et à l'intégration sociale de près de 24 000
personnes présentant une déficience intellectuelle et de 13 000 personnes
ayant un trouble envahissant du développement au Québec, et ce, à l'aide de
près de 7 000 employés et de 3 500 ressources.




Renseignements :

Renseignements: Brigitte Bédard, FQCRDITED, Conseillère aux
communications, (514) 208-4660, brigitte.bedard.fqcrdi@ssss.gouv.qc.ca

Profil de l'entreprise

Fédération québécoise des centres de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement (FQCRDITED)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.