Projet de loi 44 - Un projet de loi réchauffé qui ne dissipe pas les inquiétudes



    MONTREAL, le 16 juin /CNW Telbec/ - Le projet de loi 44, modifiant la Loi
sur les collèges d'enseignement général et professionnel, déposé ce matin par
la ministre Courchesne, laisse froid le président de la Fédération étudiante
collégiale du Québec (FECQ), Monsieur Xavier Lefebvre Boucher. "Il me semble
qu'en plus de six mois, la ministre a eu le temps de réfléchir à un projet de
loi qui répondrait mieux aux objectifs de saine gouvernance publique! Ce qu'on
nous présente aujourd'hui c'est du réchauffé, avec les mêmes lacunes", a
déclaré ce dernier.
    Le projet de loi déposé ce matin fait en effet suite au projet de loi 110
qui était mort au feuilleton l'automne dernier à cause du déclenchement
d'élections provinciales. L'initiative de la ministre avait été plutôt
critiquée en raison du retrait injustifié de plusieurs représentants de la
communauté collégiale des conseil d'administration des cégeps, au profit de
membres dits "indépendants".
    La Fédération est toujours insatisfaite de la place donnée aux
représentants internes des collèges, qui se retrouvent délégués au niveau
consultatif. En outre, la ministre, dans son projet de loi, ne semble pas
reconnaître l'expertise des membres issus de la communauté collégiale. Cela
aura pour effet de retirer un siège pour le personnel non-enseignant des
conseils d'administration des établissements. "Les étudiants se positionnent
en solidarité avec le personnel de soutien et le personnel professionnel
non-enseignant des collèges, qui possèdent une expertise et une perspective
impossible à retrouver chez des membres externes. Ils ont leur mot à dire dans
l'administration de nos établissements d'enseignement", a ajouté Monsieur
Lefebvre Boucher. De plus, afin d'assurer la rigueur des décisions du conseil,
le projet de loi prévoit la mise sur pied de trois nouveaux comités, lesquels
seront aussi à toute fin pratique fermés aux membres issus de la communauté
collégiale, mis à part un membre interne qui pourrait y siéger si le conseil
d'administration en décide ainsi.
    "La décision de la ministre de continuer le déracinement des cégeps de
leur communauté est ridicule, cet entêtement vient complètement occulter
l'objectif de ce projet de loi qui vise plutôt la transparence, la reddition
de compte et le renforcement du rôle des établissements collégiaux" a conclu
le président de la FECQ. Malgré ses appréhensions au projet de loi, celui-ci a
tout de même tenu à souligner la modification de la mission des collèges qui
intègre davantage le rôle que jouent aujourd'hui les établissements au niveau
du développement social, culturel et économique de leur région.
    La FECQ entend faire valoir son point de vue au cours des consultations
en commission parlementaire sur le sujet cet automne.

    La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente plus de 40
000 étudiants dans 21 cégeps répartis sur l'ensemble du territoire Québécois.




Renseignements :

Renseignements: Ariane Brisson, vice-présidente, Cell.: (514) 554-0576


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.