Projet de loi 32 modifiant la Loi sur le statut de l'artiste: Le milieu québécois de la scène et du disque demandera vendredi en Commission parlementaire le retrait de ce projet de loi



    MONTREAL, le 4 juin /CNW Telbec/ - En voulant régler des problèmes
syndicaux très spécifiques pour les techniciens dans le milieu du cinéma et de
la télévision, le Projet de loi no 32 modifiant la Loi sur le statut
professionnel et les conditions d'engagement des artistes de la scène, du
disque et du cinéma, déposé à l'Assemblée nationale le 1er avril 2009, créera
un véritable capharnaum dans les relations de travail des autres milieux
québécois de la culture, notamment dans celui des arts de la scène et du
disque. Pour éviter ces retombées inacceptables, l'ACT, l'ADISQ, l'APTP, FEQ,
RIDEAU, TAI et TUEJ demandent donc au gouvernement de ne pas tenter de régler
les problèmes des techniciens du monde du cinéma et de la télévision en
dénaturant la Loi sur le statut de l'artiste mais de le faire par une loi
spéciale visant uniquement les productions à l'origine des problèmes.
    Depuis plus d'un an, chacune leur tour, l'une et l'autre des
organisations ont eu des discussions sérieuses avec des représentants du
gouvernement pour tenter d'éviter que le Projet de loi 32 ne crée le chaos
dans leur secteur. Bien que toutes reconnaissent la nécessité de régler les
problèmes pour les techniciens du milieu du cinéma et de la télévision, le
milieu québécois de la scène et du disque demande que cette démarche ne vienne
pas nier plus de 20 années d'historique de relations de travail dans le milieu
culturel entre les artistes et les producteurs.
    Comme le rappelle Madame Solange Drouin, vice-présidente aux affaires
publiques et directrice générale de l'ADISQ "la Loi sur le statut de l'artiste
a créé, depuis son adoption par un gouvernement libéral il y a plus de 20 ans,
un régime de relations de travail d'exception pour les artistes travailleurs
autonomes leur permettant de se regrouper pour négocier des conditions
minimales de travail avec des producteurs. En sabrant dans les principes
démocratiques fondamentaux de cette loi, le Projet de loi 32 menace ce régime
d'exception et risque de le faire vaciller pour de bon."
    Monsieur Alain Monast, coordonnateur de l'APTP précise que dans le milieu
spécifique du théâtre québécois, "le Projet de loi 32 ignore complètement
l'historique des relations de travail et impose aux producteurs un cadre pensé
pour et par l'industrie du cinéma. Nous ne faisions pas partie du problème,
nous ne devrions pas faire partie de la solution, comme nous l'avons à maintes
reprises répété aux représentants du gouvernement".
    Enfin, Madame Colette Brouillé, directrice générale de RIDEAU, ajoute que
"bien que les diffuseurs ne soient pas visés par la Loi sur le statut de
l'artiste, le Projet de loi 32 risque d'engendrer une inflation des coûts des
spectacles et ainsi nuire à l'accès, par la population du Québec, à des
productions scéniques diversifiées et de qualité. Or cet accès et cette
diversité constituent l'un des piliers de la Politique de la diffusion".
    Ce sont entre autres ces problèmes et bien d'autres (voir document
intitulé Principaux problèmes dénoncés par les associations de producteurs
ACT, ADISQ, APTP, TAI et TUEJ et les regroupements de diffuseurs FEQ et RIDEAU
en regard du Projet de loi 32) que chacun des 7 groupes ira dénoncer dans le
cadre de la Commission parlementaire chargée d'étudier ce projet de loi et qui
se tient à Québec les jeudi le 4 juin et vendredi le 5 juin.

    
    P.j. :

    Principaux problèmes dénoncés en regard du Projet de Loi 32 par les
    associations de producteurs ACT, ADISQ, APTP, TAI et TUEJ et les
    regroupements de diffuseurs FEQ et RIDEAU
    http://www.adisq.com/doc/pdf/comm121_loi32.pdf

    Participants à la conférence de presse du 4 juin 2009
    http://www.adisq.com/doc/pdf/comm121_listeparticipantsconfpresse.pdf
    




Renseignements :

Renseignements: Chloé Rossi, Roy et Turner Communications, (514)
844-9678; Source: ACT, ADISQ, APTP, FEQ, RIDEAU, TAI, TUEJ


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.