Projet de loi 253: une occasion manquée de soutenir les personnes à faible revenu



    OTTAWA, le 11 mars /CNW Telbec/ - La semaine dernière, la Chambre des
communes adoptait le projet de loi 253, déposé par le député libéral Dan
McTeague. Bien que ce projet de loi propose un régime d'épargne destiné aux
familles et aux étudiants, l'Alliance canadienne des associations étudiantes
(ACAE) est découragée de constater que le gouvernement s'appuie sur les
allégements et les encouragements fiscaux pour financer l'enseignement
postsecondaire.
    Ce projet de loi, s'il devient loi, permettra aux parents de verser
annuellement un montant maximal de 5 000 $ à un régime enregistré
d'épargne-études pour chacun de leurs enfants, en plus de déduire ce montant
de leur revenu imposable.
    "Il est important de souligner que les étudiants qui profiteront le plus
de cette mesure sont ceux qui sont issus d'une famille à revenu moyen ou
élevé", a déclaré Zach Churchill, directeur national de l'ACAE. "Ce projet de
loi permettra d'accorder une aide supplémentaire aux étudiants dont les
parents peuvent économiser en vue des études postsecondaires de leurs enfants.
Ces étudiants font déjà partie de notre système d'enseignement
postsecondaire."
    Le programme proposé, qui pourrait coûter annuellement près d'un milliard
de dollars au Trésor fédéral, se révélera inutile pour les étudiants à faible
revenu. En effet, les étudiants et les familles à faible revenu ne disposent
pas des fonds nécessaires pour investir dans un régime d'épargne. D'abord et
avant tout, il est probable que leur revenu ne leur permette pas de tirer
parti de cet avantage fiscal.
    "Grâce à l'épargne, les étudiants contractent une dette moins élevée
lorsqu'ils obtiennent leur diplôme. A ce titre, le gouvernement doit prendre
conscience que, si nous voulons offrir davantage de possibilités aux
étudiants, nous devons accorder un financement prioritaire à ceux qui sont
actuellement sous-représentés dans le système d'enseignement postsecondaire et
cibler nos démarches d'intervention en fonction de cette clientèle. Il s'agit
plus particulièrement des étudiants à faible revenu, des étudiants des régions
rurales, des étudiants autochtones, des étudiants handicapés, ainsi que des
apprenants de première génération", a conclu M. Churchill.
    L'ACAE est d'avis que toute mesure d'aide financière provenant des
gouvernements fédéral ou provinciaux ne peut constituer, à elle seule, l'aide
gouvernementale à l'enseignement postsecondaire. Cette aide doit plutôt
s'inscrire dans une vision et une stratégie nationales d'enseignement
postsecondaire qui assureront non seulement l'accessibilité de notre système à
tous les étudiants, mais aussi un enseignement abordable, novateur et de
grande qualité.

    L'ACAE, organisation étudiante nationale sans but lucratif, propose des
solutions progressistes et sensées à la réforme de l'éducation.




Renseignements :

Renseignements: ou entrevue: Jillian Flake, Agente de relations
publiques et de communications, Alliance canadienne des associations
étudiantes, (613) 236-3457, poste 224; (c) (613) 868-6605, casacomm@casa.ca

Profil de l'entreprise

Alliance canadienne des associations étudiantes

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.