Projet de ligne d'Hydro-Québec Chamouchouane-Bout-de-l'Île - « Pourquoi mettre un des deux rapports aux poubelles ? » -Sylvie Roy

QUÉBEC, le 24 avril 2015 /CNW Telbec/ - La porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d'énergie et de ressources naturelles et députée d'Arthabaska, Sylvie Roy, de même que le député de Masson et porte-parole pour la région de Lanaudière, Mathieu Lemay, annoncent que leur formation politique n'est pas contre le projet de ligne d'Hydro-Québec Chamouchouane-Bout-de-l'Île, mais s'interrogent sur les motivations du gouvernement libéral à ne pas considérer le rapport réalisé par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) concernant ce projet, attitude qui rappelle celle qu'avaient prise les libéraux dans le cadre du projet de cimenterie à Port-Daniel.

Le député de Masson se dit conscient de la forte croissance démographique de la région de Lanaudière, où doit passer la nouvelle ligne, mais il se montre confiant qu'un consensus est possible. « Plusieurs acteurs de la région ont exprimé des préoccupations sur le tracé et nous pensons que cela justifie que le gouvernement retourne à la table à dessin. Le BAPE avait d'ailleurs fait plusieurs propositions pour rendre ce projet plus acceptable aux yeux des citoyens de la région. Il est du devoir du gouvernement libéral d'en tenir compte s'ils veulent sérieusement, tout comme nous, que ce projet aille de l'avant malgré tout », affirme Mathieu Lemay.

Une relation « amour-haine » avec le BAPE ?

La députée d'Arthabaska se désole toutefois que le rapport du BAPE ait été déposé sans que le gouvernement libéral n'en tienne compte. « À quoi cela sert-il de soumettre un projet au BAPE pour l'ignorer complètement au final? Les libéraux semblent avoir une relation amour-haine avec le BAPE. Un jour ils s'en réclament pour avoir l'air d'un gouvernement vert, et le lendemain ils le contournent », déclare-t-elle, en rappelant du même coup que le gouvernement a récemment déposé un projet de loi pour soustraire le projet de cimenterie McInnis aux exigences du BAPE, malgré qu'il s'agisse du projet le plus polluant de l'histoire du Québec.

« Les libéraux devraient faire preuve de beaucoup plus de cohérence dans leur respect des exigences du BAPE, plutôt que de s'en servir uniquement quand cela les arrange. Autrement, ils vont continuer à perdre de la crédibilité », conclut Sylvie Roy.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.