Projet de construction dans le parc René-Masson à Rivière-des-Prairies: Le CRE-Montréal dénonce la destruction d'une partie du milieu humide par l'arrondissement RDP-PAT



    MONTREAL, le 14 janv. /CNW Telbec/ - Le Conseil régional de
l'environnement de Montréal (CRE-Montréal) dénonce la décision de
l'arrondissement RDP-PAT de procéder à de lourds travaux qui ont entraîné la
destruction d'une partie du milieu humide et du boisé du Parc René-Masson.
Sans même avoir obtenu le certificat d'autorisation du MDDEP pour construire
un bâtiment municipal dans un milieu humide et alors que le projet fait
l'objet d'une contestation légale auprès de l'Ombudsman de Montréal,
l'arrondissement a entrepris ce matin d'importants travaux de déboisement dans
le milieu humide à l'aide d'équipements lourds détruisant ainsi une partie
importante de l'écosystème.
    "Il est totalement inacceptable qu'en 2008 un arrondissement de Montréal,
sous prétexte de vouloir faire des prélèvements de sol en vue d'obtenir
l'autorisation du MDDEP pour construire dans un milieu humide, saccage avec un
bélier mécanique l'écosystème en question." de dire André Porlier, directeur
général du CRE-Montréal.
    Pour le CRE-Montréal, le MDDEP doit intervenir rapidement pour faire
cesser les travaux qui vont endommager significativement le milieu humide
alors que la décision n'a toujours pas été prise par le Ministère d'autoriser
la construction des bureaux d'arrondissement à cet endroit.
    Rappelons que le CRE-Montréal, le Comité de vigilance environnementale de
l'est de Montréal, le Regroupement des Résidents Solidaires de
Rivière-des-Prairies, ainsi que les conseillers de l'arrondissement
Rivière-des-Prairies/ Pointe-aux-Trembles (RDP/PAT), madame Suzanne Décarie et
monsieur André Bélisle, ont demandé en décembre dernier à la ministre du
Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP), madame Line
Beauchamp, d'intervenir sur le dossier du parc René-Masson pour qu'elle refuse
tout certificat d'autorisation à l'arrondissement tant que ce dernier n'aura
pas réalisé une étude de localisation pour son projet de construction faisant
la démonstration qu'il n'existe aucune solution de rechange raisonnable pour
le choix du site.
    Selon la directive du MDDEP mise en place en novembre 2006concernant les
demandes de certificat d'autorisation qui ont trait à des projets de
développement dans les milieux humides, le milieu humide situé dans ce parc
correspond à la situation 2 puisque ce parc municipal de 7,2 hectares de
milieux naturels comprend 4 hectares de milieu humide et que celui-ci est
relié par un ruisseau à la rivière des Prairies. La directive précise pour la
situation 2 que "la demande d'autorisation est analysée en fonction des
principes de la séquence d'atténuation éviter et minimiser" et que l'étape de
minimiser  "est acceptable seulement si le demandeur démontre qu'il n'existe
aucune solution de rechange raisonnable pour réaliser le projet ou pour le
choix du site".
    Or, eu égard aux informations fournies par l'arrondissement, ce point n'a
pas été respecté par l'instance publique municipale. Aucune étude de
localisation n'a en effet été réalisée par l'arrondissement pour démontrer la
pertinence du choix du lieu, alors que près de 300 hectares sont
constructibles dans l'arrondissement et que la Ville possède elle-même
plusieurs terrains développables et qui ne sont pas des milieux naturels.
    Rappelons que l'arrondissement a le projet de construire ses bureaux et
une maison de la culture dans le parc René-Masson, nécessitant le changement
de zonage de 25 000 m2, et qui aurait pour résultat de faire disparaître une
bonne partie non seulement du milieu naturel mais aussi du milieu humide.
Notons également que le Conseil du patrimoine de Montréal a émis le 24 août
dernier un avis défavorable au projet et remarque : "Le CPM s'étonne qu'aucune
étude de localisation spécifique au projet ne vienne justifier le choix de
l'emplacement, d'autant plus que le site choisi est un milieu humide identifié
par le Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs
(MDDEP), et que les citoyens en assemblée de consultation publique ont
critiqué l'emplacement choisi comme étant notamment trop excentré."

    Pour en savoir plus sur la Directive :
http://www.mddep.gouv.qc.ca/eau/rives/entrepreneur/Milieuxhumides.pdf




Renseignements :

Renseignements: André Porlier - CRE-Montréal, (514) 842-2890 poste 224
ou (514) 572-2521.

Profil de l'entreprise

Conseil régional de l'environnement de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.