Projet d'aménagement d'un terminal au quai de Saint-Laurent-de-l'Ile-d'Orléans - LE BAPE INFORME LA POPULATION LE 25 AVRIL 2007 A L'ILE D'ORLEANS



    QUEBEC, le 27 mars /CNW Telbec/ - Le Bureau d'audiences publiques sur
l'environnement (BAPE) tient une séance d'information sur le Projet
d'aménagement d'un terminal au quai de Saint-Laurent-de-l'Ile-d'Orléans par le
ministère des Transports. Cette séance à laquelle participera le promoteur
sera animée par une représentante du BAPE et aura lieu le mercredi 25 avril
2007, à compter de 19 h 30, au Club social des employés Stadacona, 1807,
chemin Royal, à Saint-Pierre-de-l'Ile-d'Orléans. L'objet de la séance
d'information est de permettre aux citoyens de s'informer sur le projet, la
procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement, le
processus de consultation publique ainsi que sur le rôle du BAPE. Cette séance
d'information s'inscrit dans le mandat que le ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, M. Claude Béchard, a confié au BAPE.
Ce dernier doit rendre accessibles au public l'étude d'impact et l'ensemble du
dossier relatif au projet. La période d'information et de consultation
publiques débute aujourd'hui le 27 mars et se terminera le 11 mai 2007.
    C'est durant cette période de 45 jours que tout citoyen, tout groupe,
toute municipalité ou tout organisme peut faire la demande d'une audience
publique auprès du ministre du Développement durable, de l'Environnement et
des Parcs. Le cas échéant, une commission du BAPE pourrait être chargée
d'enquêter sur le projet et de consulter la population à cet effet.

    OU CONSULTER LA DOCUMENTATION SUR LE PROJET ?

    Les citoyens peuvent se renseigner sur le projet en consultant l'étude
d'impact réalisée par le promoteur et les autres documents décrivant le projet
et, entre autres, ses répercussions sur l'environnement. A compter
d'aujourd'hui et jusqu'au 11 mai 2007, ces documents peuvent être consultés au
bureau du BAPE à Québec, à la Bibliothèque centrale de l'Université du Québec
à Montréal de même que dans le site Internet du BAPE au www.bape.gouv.qc.ca,
sous la rubrique "Mandats en cours". L'ensemble du dossier est également
disponible aux endroits suivants :

    
    - Municipalité de Saint-Laurent-de-l'Ile-d'Orléans, 1430, chemin Royal ;
    - bibliothèque David-Gosselin, 1505, chemin Royal,
      Saint-Laurent-de-l'Ile-d'Orléans.
    

    QUEL EST LE DROIT DU CITOYEN ?

    Toute personne, tout groupe, tout organisme ou toute municipalité qui
désire recevoir de l'information supplémentaire ou des précisions, obtenir
l'avis d'experts sur le projet ou faire connaître son opinion et sa position à
l'égard du projet peut faire une demande d'audience publique pendant la
période d'information et de consultation publiques. Cette demande doit être
transmise, par écrit, au plus tard le 11 mai 2007, au ministre du
Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, M. Claude Béchard,
675, boulevard René-Lévesque Est, 30e étage, Québec (Québec) G1R 5V7. Le
requérant doit y indiquer les motifs de sa demande et son intérêt par rapport
au milieu touché par le projet.

    LE PROJET

    Le ministère des Transports (MTQ) projette d'aménager un terminal
maritime au quai de Saint-Laurent-de-l'Ile-d'Orléans afin de permettre
l'accostage des navires traversiers de même gabarit que ceux en service entre
Québec et Lévis, et principalement pour offrir le service de traversier, en
cas d'urgence, aux résidants de l'île durant les travaux de réfection du pont
de l'île qui s'étendrait sur deux ans. Par la suite, le nouveau terminal
permettrait de répondre à toute urgence qui priverait les insulaires de
l'accès au pont en cas de bris ou d'accident majeur. Les travaux
consisteraient dans un premier temps à draguer au droit du quai existant
1 040 m(3) de sédiments. Par la suite, le MTQ procèderait à la mise en place
de la base du terminal. Cette dernière consisterait en une assise de pierre
nette sur laquelle seraient déposés, à environ 30 m au sud du quai, deux môles
de dimensions de huit mètres par cinq mètres en amont et de huit mètres par
sept mètres en aval et, en façade du quai, une culée de béton. Ces structures
seraient maintenues en place à l'aide de pieux ancrés dans le roc. Le
remplissage des môles et de la culée, à l'aide des sédiments dragués et de
matériel granulaire, permettrait également d'assurer la stabilité des
structures. Celles-ci seraient ensuite refermées à l'aide de dalles de béton
coulées sur place. Le bâti aérien serait ensuite mis en place. Ce dernier
consisterait en une passerelle permettant à la fois l'embarquement des
véhicules et des piétons. Afin de compléter le terminal, le ministère
procéderait à l'installation de différentes structures vouées à la sécurité et
à l'accès récréatif. Aucun dragage d'entretien n'est prévu car le site se
trouve directement soumis aux courants et ne constitue pas une obstruction
majeure au transport de sédiments. Selon le promoteur, la profondeur d'eau ne
devrait donc pas varier avec le temps.
    Les travaux se dérouleraient de la mi-avril à la mi-octobre 2008 entre
7 h et 19 h du lundi au vendredi. Des travaux de nuit ou de fin de semaine
pourraient exceptionnellement avoir lieu, entre autres, lors de la coulée des
dalles de béton qui doit être réalisée en continu. Le projet est évalué à
environ 4 500 000 $.

    Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d'atténuation
    proposées dans l'étude d'impact

    Selon le promoteur, durant la construction, les principaux impacts
appréhendés résulteraient du transport et de la circulation terrestres qui
pourraient perturber la circulation locale et la présence de la machinerie
nécessaire aux travaux qui rendrait impossible l'utilisation du quai à des
fins récréotouristiques durant toute la saison estivale. En phase
d'exploitation, le principal impact négatif est issu de la présence du
terminal dans le paysage visuel et à caractère patrimonial. Cependant, le
projet aurait une répercussion positive sur l'aspect récréotouristique du
site. En ce qui a trait au milieu aquatique, le promoteur considère que malgré
la construction du terminal qui impliquerait l'empiètement du fond marin sur
une superficie de 350 m(2) lors de la construction, il n'y aurait pas d'impact
résiduel négatif puisque le projet de compensation qui serait élaboré et mis
en place ferait en sorte qu'il n'y aurait aucune perte nette de milieu
aquatique.
    Les personnes désireuses d'obtenir plus de renseignements peuvent
communiquer avec Mme Karine Lavoie, au numéro : 418 643-7447 ou, sans frais,
au 1 800 463-4732 poste 536, ou par courrier électronique à l'adresse :
quai-orleans@bape.gouv.qc.ca.
    -%SU: INF,TRN,ENV
    -%RE: 37,64




Renseignements :

Renseignements: Rédaction: Marielle Jean, conseillère en communication;
Source: Karine Lavoie, conseillère en communication, (418) 643-7447, sans
frais: 1-800-463-4732 poste 536, quai-orleans@bape.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.