Projet d'aménagement d'un complexe hydroélectrique sur la rivière Romaine



    LE BAPE INFORME LA POPULATION

    QUEBEC, le 4 sept. /CNW Telbec/ - Le Bureau d'audiences publiques sur
l'environnement (BAPE) tiendra des séances d'information sur le Projet
d'aménagement d'un complexe hydroélectrique sur la rivière Romaine par
Hydro-Québec. L'objet des séances d'information est de permettre aux citoyens
de s'informer sur le projet, la procédure d'évaluation et d'examen des impacts
sur l'environnement, l'Entente de collaboration Canada-Québec en matière
d'évaluation environnementale, le processus de consultation publique ainsi que
le rôle du BAPE. Ces séances auxquelles participeront le promoteur, le
ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs et
l'Agence canadienne d'évaluation environnementale, seront animées par une
représentante du BAPE et se tiendront selon l'horaire suivant :

    
    Mardi 16 septembre 2008 à 19 h        Mercredi 17 septembre 2008 à 19 h
    Sous-sol de l'église Saint-Pierre     Hôtel Sept-Iles, salle Corossol
    742, boulevard de l'Escale            451, rue Arnaud
    Havre-Saint-Pierre                    Sept-Iles
    

    La séance d'information du 16 septembre 2008 à Havre-Saint-Pierre sera
diffusée en mode audio et en direct sur le site Internet du BAPE à l'adresse
www.bape.gouv.qc.ca.
    Ces séances d'information s'inscrivent dans le mandat que la ministre du
Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, a
confié au BAPE. Ce dernier doit rendre accessibles au public l'étude d'impact
et l'ensemble du dossier relatif au projet. La période d'information et de
consultation publiques débute le 4 septembre et se terminera le 19 octobre
2008.
    C'est durant cette période de 45 jours que tout citoyen, tout groupe,
toute municipalité ou tout organisme peut faire la demande d'une audience
publique auprès de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et
des Parcs. Le cas échéant, une commission du BAPE pourrait être chargée
d'enquêter sur le projet et de consulter la population à cet effet.

    OU CONSULTER LA DOCUMENTATION SUR LE PROJET ?

    Les citoyens peuvent se renseigner sur le projet en consultant l'étude
d'impact réalisée par le promoteur et les autres documents décrivant le projet
et, entre autres, ses répercussions sur l'environnement. Des centres de
consultation régionaux, où la documentation sur le projet et l'ensemble du
dossier seront déposés, ont été ouverts aux endroits suivants :

    
    - Municipalité de Havre-Saint-Pierre, 1235, rue de la Digue,
      Havre-Saint-Pierre ;
    - Hôtel de ville de Natashquan, 29, chemin d'en Haut, Natashquan ;
    - Bibliothèque Louis-Ange-Santerre, 500, avenue Jolliet, Sept-Iles ;
    - Conseil des Innus d'Ekuanitshit, 35, rue Manitou, Mingan ;
    - Conseil des Innus de Nutashkuan, 78, rue Mashkush, Natashquan ;
    - Conseil des Innus d'Unamen Shipu, 90, rue du Large, La Romaine ;
    - Conseil des Innus de Pakua Shipu, 6, rue Innu, Pakua Shipu.
    

    L'ensemble du dossier est également disponible au bureau du BAPE à
Québec, au 575, rue Saint-Amable, bureau 2.10 et à Montréal, à la Bibliothèque
centrale de l'Université du Québec à Montréal, Pavillon Hubert-Aquin, au 1255,
rue Saint-Denis, local A-M100. Les documents seront de même déposés sur le
site Internet du BAPE au www.bape.gouv.qc.ca sous la rubrique "Mandats en
cours".

    QUEL EST LE DROIT DU CITOYEN ?

    Toute personne, tout groupe, tout organisme ou toute municipalité qui
désire que le projet soit discuté et évalué publiquement peut faire une
demande d'audience publique pendant la période d'information et de
consultation publiques. Cette demande doit être transmise, par écrit, au plus
tard le 19 octobre 2008, à la ministre du Développement durable, de
l'Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, 675, boulevard René-Lévesque
Est, 30e étage, Québec (Québec) G1R 5V7. Le requérant doit y indiquer les
motifs de sa demande et son intérêt par rapport au milieu touché par le
projet.
    Les personnes désireuses d'obtenir plus de renseignements peuvent
communiquer avec Danielle Hawey au numéro sans frais 1 800 463-4732 poste 533
ou 418 643-7447, ou par courrier électronique à l'adresse suivante :
romaine@bape.gouv.qc.ca.


    
                                                            FICHE TECHNIQUE

    Le projet

    La société Hydro-Québec propose la construction d'un complexe
hydroélectrique sur la rivière Romaine au nord de la municipalité de
Havre-Saint-Pierre. Avec une puissance installée de 1 550 MW, ce complexe
aurait une capacité annuelle moyenne de production de 8,0 TWh. Il serait
constitué de quatre aménagements hydroélectriques situés près des points
kilométriques 53, 90, 158 et 192 de la rivière. Chacun d'eux comprendrait un
barrage en enrochement, une centrale munie de deux groupes
turbines-alternateurs, un évacuateur de crue et une dérivation provisoire. La
superficie totale des quatre réservoirs serait de 279 km(2).
    Les aménagements hydroélectriques seraient reliés à la route 138 par une
route d'accès permanente asphaltée d'environ 150 km. Deux campements de
travailleurs seraient aménagés en rive droite de la rivière, aux kilomètres
35,7 et 118 de la route de la Romaine.
    Pour alimenter les chantiers, une ligne à 161 kV de 13 km serait installée
pour relier l'aménagement Romaine-1 à la ligne électrique existante le long de
la route 138. Près de la centrale Romaine-1, un poste temporaire de
transformation 161-34,5 kV alimenterait une ligne temporaire à 34,5 kV longue
de 152 km desservant les campements ainsi que les chantiers des autres
aménagements du complexe.
    Le promoteur souhaite débuter les travaux au milieu de l'année 2009 pour
échelonner la mise en service des centrales entre 2014 et 2020. Il évalue le
coût de réalisation du projet à 6,5 milliards de dollars, les retombées
économiques à 3,5 milliards de dollars au Québec et calcule que la
construction du complexe devrait créer ou maintenir des emplois équivalant à
33 410 années-personnes.

    Les principaux impacts prévus par le promoteur et les mesures
    d'atténuation proposées dans l'étude d'impact

    La création des réservoirs transformerait la presque totalité du milieu
fluvial de la rivière Romaine en milieu lacustre. Néanmoins, Hydro-Québec
considère que la disparition de la Grande Chute à l'emplacement du barrage
Romaine-1 constituerait le seul impact notable sur le paysage. Les réservoirs
n'offriraient pas d'habitat favorable à l'omble de fontaine et, pour
compenser, des aménagements favorisant cette espèce seraient réalisés dans des
ruisseaux et des lacs environnants. De plus, dans deux réservoirs, des mesures
seraient appliquées pour y favoriser l'implantation de populations de
ouananiche et de touladi. La création des réservoirs toucherait une douzaine
de détenteurs de baux de villégiature. Quelques lieux de pêche de même que
certaines aires de chasse au gros gibier seraient modifiés ou disparaîtraient.
Hydro-Québec souligne que les eaux calmes des réservoirs seraient facilement
navigables et elle propose d'y aménager des rampes de mise à l'eau et de
faciliter le franchissement des ouvrages de la Romaine-1 par les canoteurs et
les kayakistes.
    La route d'accès, en créant une percée dans l'arrière-pays, ouvrirait des
territoires à l'exploitation de la forêt et à l'exploitation minière. Les
répercussions de l'ouverture du territoire sur les ressources naturelles et la
villégiature constitue une préoccupation pour les populations minganoise et
innue. Par ailleurs, les travaux pourraient perturber les caribous forestiers
qui fréquentent la région. Ces derniers feraient l'objet d'un suivi s'étendant
au-delà de la période de construction.
    En aval de la centrale Romaine-1, la pêche au saumon serait modifiée par
la régularisation du débit de la rivière. Hydro-Québec compte adapter le mode
d'exploitation des centrales en fonction de la protection du saumon
atlantique. Elle prévoit également lui aménager des frayères et mettre en
place un programme de restauration étalé sur vingt ans. Elle s'attend à une
diminution de croissance due au refroidissement estival de l'eau mais une
amélioration globale notable de l'état de la population attribuable au
programme de restauration.
    Dans ce tronçon de la rivière, les nouvelles conditions du couvert de
glace pourraient compliquer l'accès à certaines parties des terrains de
piégeage. Toutefois, la construction d'un pont routier et d'une passerelle de
motoneige sur la rivière en minimiserait les impacts pour les trappeurs et les
motoneigistes.
    Hydro-Québec considère que les modifications du débit de la Romaine
auraient peu d'influence sur le milieu marin de l'archipel de Mingan et elle
ne prévoit pas d'impact sur les activités de pêche commerciale à l'embouchure
de la rivière, ni sur les oiseaux marins et la sauvagine qui fréquentent ce
milieu.
    
    -%SU: ENV,SOC
    -%RE: 43




Renseignements :

Renseignements: Danielle Hawey, conseillère en communication,
1-800-463-4732 poste 533


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.