Projet d'agrandissement du lieu d'enfouissement technique de Sainte-Sophie - LE BAPE INFORME LA POPULATION LE 23 septembre A 19 h 30



    QUEBEC, le 26 août /CNW Telbec/ - Le Bureau d'audiences publiques sur
l'environnement (BAPE) tient une séance d'information sur le Projet
d'agrandissement du lieu d'enfouissement technique de Sainte-Sophie par Waste
Management Inc. Cette séance à laquelle participera le promoteur sera animée
par un représentant du BAPE et aura lieu le mardi 23 septembre 2008, à compter
de 19 h 30, au pavillon de la jeunesse du Club optimiste de Sainte-Sophie,
situé au 2181, rue de l'Hôtel-de-Ville. L'objet de la séance d'information est
de permettre aux citoyens de s'informer sur le projet, la procédure
d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement, le processus de
consultation publique ainsi que sur le rôle du BAPE. Cette séance
d'information s'inscrit dans le mandat que la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, a confié au
BAPE. Ce dernier doit rendre accessibles au public l'étude d'impact et
l'ensemble du dossier relatif au projet. La période d'information et de
consultation publiques a débuté le 26 août et se terminera le 10 octobre 2008.
    C'est durant cette période de 45 jours que tout citoyen, tout groupe,
toute municipalité ou tout organisme peut faire la demande d'une audience
publique auprès de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et
des Parcs. Le cas échéant, une commission du BAPE pourrait être chargée
d'enquêter sur le projet et de consulter la population à cet effet.

    OU CONSULTER LA DOCUMENTATION SUR LE PROJET ?

    Les citoyens peuvent se renseigner sur le projet en consultant l'étude
d'impact réalisée par le promoteur et les autres documents décrivant le projet
et, entre autres, ses répercussions sur l'environnement. A compter
d'aujourd'hui et jusqu'au 10 octobre 2008, ces documents peuvent être
consultés à l'endroit suivant :

    - bibliothèque municipale Sainte-Sophie, 2212, rue de l'Hôtel-de-Ville.

    L'ensemble du dossier est également disponible au bureau du BAPE à
Québec, au 575, rue Saint-Amable, bureau 2.10 et à Montréal, à la Bibliothèque
centrale de l'Université du Québec à Montréal, Pavillon Hubert-Aquin, au 1255,
rue Saint-Denis, local A-M100, de même que dans le site Internet du BAPE au
www.bape.gouv.qc.ca, sous la rubrique "Mandats en cours".

    QUEL EST LE ROLE DU CITOYEN ?

    Les citoyens sont invités à prendre connaissance du dossier, à agir comme
experts de leur milieu en mettant en évidence les enjeux liés au projet, à
poser des questions lors de la séance d'information et à inscrire leurs
commentaires dans les registres ouverts à cet effet dans les centres de
consultation.

    QUEL EST LE DROIT DU CITOYEN ?

    Toute personne, tout groupe, tout organisme ou toute municipalité qui
désire que le projet soit discuté et évalué publiquement peut faire une
demande d'audience publique pendant la période d'information et de
consultation publiques. Cette demande doit être transmise par écrit au plus
tard le 10 octobre 2008, à la ministre du Développement durable, de
l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, 675, boulevard
René-Lévesque Est, 30e étage, Québec (Québec) G1R 5V7. Le requérant doit y
indiquer les motifs de sa demande et son intérêt par rapport au milieu touché
par le projet.

    LE PROJET

    Le projet de Waste Management Inc. (anciennement connu sous le nom de sa
filiale, Intersan) consisterait à agrandir l'aire d'exploitation du lieu
d'enfouissement technique (LET) de Sainte-Sophie sur une superficie de 96 ha.
Ce projet augmenterait la capacité du lieu de 27,8 millions de tonnes et
permettrait la poursuite de l'exploitation pour environ 25 ans
supplémentaires, en fonction des besoins en enfouissement de la clientèle.
Waste Management estime que la capacité du lieu actuellement en exploitation
serait atteinte au plus tard en 2010. Cette nouvelle aire d'enfouissement
serait située au sud-est et au sud-ouest de la zone actuelle d'exploitation.
Ce LET dessert les régions des Laurentides et de Lanaudière ainsi que la
Communauté métropolitaine de Montréal.
    Les installations nécessaires à l'agrandissement comprendraient un
système d'imperméabilisation à double niveau constitué de géomembranes. Des
chemins d'accès seraient aménagés et un système de collecte du lixiviat serait
installé. Les biogaz générés par les matières résiduelles seraient récupérés
puis valorisés à l'usine Cascades à Saint-Jérôme, comme ils le sont
actuellement. Toutes ces installations seraient aménagées au fur et à mesure
de la construction et de l'exploitation de chacune des 17 cellules constituant
le projet. Les deux premières cellules seraient construites au printemps de
2009, alors que l'exploitation débuterait en 2010. Le coût du projet est
estimé à 110 M $.

    Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d'atténuation
    proposées dans l'étude d'impact

    Tel que mentionné dans l'étude d'impact, le projet nécessiterait le
déboisement de 71,5 ha. Waste Management compte réaliser une coupe graduelle
de ces surfaces et procéder à une revégétalisation lors de la réhabilitation
du lieu. Toujours selon le promoteur, le projet entraînerait la perte de
0,5 ha de marécages isolés et de 3 ha de milieux humides. Le promoteur prévoit
également une augmentation de la circulation lors de la construction des deux
premières cellules d'enfouissement de l'ordre de 121 à 132 camions par jour
pendant environ 30 jours ouvrables. Waste Management précise toutefois que les
phases d'aménagement des autres cellules nécessiteraient moins d'une vingtaine
de camions supplémentaires par jour.
    Selon le promoteur, l'émission d'odeurs serait ponctuelle en phase de
construction des installations de traitement des biogaz. Waste Management
limiterait la durée et la surface d'exposition lors de la pose ou la
réparation des conduites de transport du biogaz et il utiliserait un système
de neutralisation des odeurs. Durant l'exploitation du LET, le promoteur
prévoit des épisodes d'odeurs perceptibles en dehors des limites de sa
propriété entre 80 et 170 heures par année et reconnaît qu'une résidence
pourrait nettement ressentir l'inconvénient causé par les odeurs. Afin de
diminuer ces impacts, le promoteur propose d'assurer un suivi de la perception
des odeurs et de développer des méthodes de recouvrement alternatives limitant
l'émanation de biogaz.
    Le promoteur envisage une augmentation du niveau sonore lors de la
construction de certaines cellules d'enfouissement en 2015 et en 2025 à
certains endroits au pourtour du LET, notamment sur la 2e rue et le rang
Sainte-Marguerite, d'une durée d'environ quatre semaines à chaque occasion,
entre 7 h et 19 h. L'installation d'un écran acoustique en périphérie du lieu
contribuerait à minimiser cet impact.

    Les personnes désireuses d'obtenir plus de renseignements peuvent
communiquer avec Jean-Sébastien Fillion, au numéro suivant : 418 643-7447 ou,
sans frais, au 1 800 463-4732 poste 538 ou par courrier électronique à
l'adresse suivante : ste-sophie@bape.gouv.qc.ca.
    -%SU: SOC,ENV
    -%RE: 67,40




Renseignements :

Renseignements: Jean-Sébastien Fillion, Conseiller en communication, 1
800 463-4732 poste 538


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.