Programme d'égalité en emploi en panne à Montréal : Un constat peu reluisant pour la Ville de Montréal en matière d'intégration

MONTRÉAL, le 24 mai 2011 /CNW Telbec/ - « Depuis l'éparpillement de l'embauche en arrondissement, il y a cinq ans, par l'administration Tremblay-Zampino, le programme d'égalité en emploi est en panne sèche. Alors que dans le portrait de famille montréalais, les minorités visibles et minorités ethniques représentent 30,7 % de la population montréalaise, celles-ci ne représentent respectivement que 8,5 % et 4,8 % des effectifs de la Ville de Montréal », a déclaré la chef de l'Opposition officielle et chef de Vision Montréal, Louise Harel, faisant le bilan du constat peu reluisant de l'application du programme d'égalité en emploi par la Ville de Montréal, en marge d'une rencontre avec monsieur Gérard Bouchard, historien et spécialiste en matière d'interculturalisme, qui a captivé les élus et les militants de Vision Montréal venus l'entendre. Cette rencontre avec l'équipe de Vision Montréal était pour eux un prélude au Symposium international sur l'interculturalisme que présidera M. Bouchard, en collaboration avec le Conseil de l'Europe, qui se tiendra du 25 au 27 mai à Montréal.

Pour l'occasion, madame Harel était accompagnée du président de Vision Montréal, Monsef Derraji, de la porte-parole de Vision Montréal en matière de diversité culturelle et maire de l'arrondissement Villeray-Saint-Michel- Parc-Extension, Anie Samson, et du porte-parole de Vision Montréal en matière de sécurité publique et maire de l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard.

Représentativité de la diversité : un écart à combler dans la fonction publique montréalaise
« Ce constat peu reluisant doit nous motiver à mettre en branle les démarches pour améliorer le score de Montréal en matière d'intégration des membres de la diversité culturelle », a soutenu madame Harel.

EFFECTIFS DE LA VILLE DE MONTRÉAL
Représentation des groupes visés par la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi

  2006 2007 2008 2009 2010
Femmes 38,7% 39,2% 38,6% 38,7% 38,2%
Autochtones 0,3% 0,3% 0,3% 0,3% 0,3%
Minorités visibles * 6,1% 7,1% 7,2% 7,8% 8,5%
Minorités ethniques * 4,9% 5,2% 4,8% 4,7% 4,8%

* Ces groupes comptent des hommes et des femmes

« Vision Montréal croit que pour faire de la diversité une véritable force de développement économique, il revient à Montréal, creuset de l'immigration québécoise, d'initier une dynamique de changement, entre autres en appliquant de façon rigoureuse la politique d'égalité en emploi de la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi dans des organismes publics, tant au niveau de la ville centre que dans ses arrondissements », a expliqué Monsef Derraji.

Au nom des cinq maires issus de Vision Montréal, Louise Harel a demandé à la Commission des droits de la personne et droits de la jeunesse de formuler des recommandations pour chaque arrondissement et de proposer des outils permettant de les atteindre. Notons que la Loi sur l'accès à l'égalité en emploi dans des organismes publics prévoit que la Commission peut prêter son assistance à l'élaboration d'un programme d'accès à l'égalité en emploi.

« Une étude portant sur l'intégration des immigrants sur le marché du travail au Québec démontre qu'une majorité d'entre eux (51 %) détiennent au moins un baccalauréat. Pourquoi se priver de cette main d'œuvre qualifiée? Si cette proportion est si forte au sein des personnes issues de l'immigration, celles-ci devraient être mieux représentées dans la fonction publique montréalaise! » a déclaré Anie Samson.

« C'est entre autres dans l'optique de favoriser l'accès à la fonction publique montréalaise que Vision Montréal a donné son appui à la création d'un guichet d'embauche unique qui regroupera dorénavant toutes les activités de recrutement d'employés et de comblement des postes », a rappelé Louise Harel. « En rassemblant en un seul point d'entrée les services de recrutement, il sera beaucoup plus simple et accessible pour les Montréalais issus de la diversité de postuler à la Ville de Montréal », a-t-elle expliqué.

Mettre fin au profilage racial
Les conséquences négatives du profilage racial chez les individus qui en font l'objet et les communautés auxquelles ils appartiennent, notamment en ce qui a trait à l'estime de soi et à la perte de confiance envers les institutions publiques, préoccupent l'équipe de Vision Montréal.

« Nous avons salué la semaine dernière les recommandations du rapport de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse sur le profilage racial, a indiqué le porte-parole de Vision Montréal en matière de sécurité publique, Réal Ménard. Toutefois, la Ville de Montréal doit mette un terme à la saga juridique contre la Commission, qui dure depuis 2006, en retirant du dossier maître Pierre-Yves Boisvert, responsable pour la Ville de Montréal, afin que le tribunal des droits de la personne puisse statuer sur des causes de profilage racial impliquant des policiers », a-t-il soutenu.

« Aussi, nous souhaitons que la Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) identifie, dans chacun des 49 postes de quartier, un responsable de la question de la lutte au profilage racial, qui sera le répondant pour tout ce qui se rapporte à ce phénomène », a fait valoir Réal Ménard.

Miser sur la diversité
« Monsieur Bouchard a partagé avec nous sa vision d'un Montréal riche en interactions, rapprochements, échanges et initiatives intercommunautaires et nous souscrivons à ce projet emballant », a poursuivi le président de Vision Montréal, monsieur Derraji. « En valorisant la diversité, Vision Montréal désire que la métropole s'épanouisse dans le respect de toutes les personnes, quelle que soit leur origine, qui en forment le tissu social pour faciliter leur intégration et permettre l'émergence d'une appartenance commune », a-t-il ajouté.

« Plus que jamais nous sommes convaincus de la nécessite d'intégrer la diversité culturelle dans toutes les sphères de notre action politique, notamment dans nos efforts pour favoriser l'accès à l'emploi des membres des communautés culturelles, pour faire de Montréal une métropole accueillante et cosmopolite », a conclu Louise Harel.

 

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements :

Marie-Hélène d'Entremont
Attachée de presse
Cabinet de la chef de l'Opposition officielle
Bureau : 514-872-2934
Cell. : 514-247-0446
mh.dentremont-sauve@ville.montreal.qc.ca

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements sur cet organisme

COMMUNIQUES MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.