Programme décennal de dragage d'entretien du chenal de la Grande-Entrée aux Iles-de-la-Madeleine - LE BAPE INFORME LA POPULATION LE 1ER MAI 2007 AUX ILES-DE-LA-MADELEINE



    QUEBEC, le 3 avril /CNW Telbec/ - Le Bureau d'audiences publiques sur
l'environnement (BAPE) tient une séance d'information sur le Programme
décennal de dragage d'entretien du chenal de la Grande-Entrée aux
Iles-de-la-Madeleine par Mines Seleine inc. Cette séance à laquelle
participera le promoteur sera animée par une représentante du BAPE et aura
lieu le mardi 1er mai 2007, à compter de 19 h 30, à la salle municipale
Capitole de l'Est, située au 214, route 199, à Grande-Entrée. L'objet de la
séance d'information est de permettre aux citoyens de s'informer sur le
programme, la procédure d'évaluation et d'examen des impacts sur
l'environnement, le processus de consultation publique ainsi que sur le rôle
du BAPE. Cette séance d'information s'inscrit dans le mandat que le ministre
du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, M. Claude Béchard,
a confié au BAPE. Ce dernier doit rendre accessibles au public l'étude
d'impact et l'ensemble du dossier relatif au programme. La période
d'information et de consultation publiques débute aujourd'hui le 3 avril et se
terminera le 18 mai 2007.
    C'est durant cette période de 45 jours que tout citoyen, tout groupe,
toute municipalité ou tout organisme peut faire la demande d'une audience
publique auprès du ministre du Développement durable, de l'Environnement et
des Parcs. Le cas échéant, une commission du BAPE pourrait être chargée
d'enquêter sur le projet et de consulter la population à cet effet.

    OU CONSULTER LA DOCUMENTATION SUR LE PROJET ?

    Les citoyens peuvent se renseigner sur le projet en consultant l'étude
d'impact réalisée par le promoteur et les autres documents décrivant le projet
et, entre autres, ses répercussions sur l'environnement. A compter
d'aujourd'hui et jusqu'au 18 mai 2007, ces documents peuvent être consultés au
bureau du BAPE à Québec, à la Bibliothèque centrale de l'Université du Québec
à Montréal de même que dans le site Internet du BAPE au www.bape.gouv.qc.ca,
sous la rubrique "Mandats en cours". L'ensemble du dossier est également
disponible aux endroits suivants :
    
    - municipalité des Iles-de-la-Madeleine, point de service de
      Grande-Entrée, 214, route 199 ;
    - bibliothèque municipale de Cap-aux-Meules, 3-315, chemin Principal.
    

    QUEL EST LE DROIT DU CITOYEN ?

    Toute personne, tout groupe, tout organisme ou toute municipalité qui
désire recevoir de l'information supplémentaire ou des précisions, obtenir
l'avis d'experts sur le projet ou faire connaître son opinion et sa position à
l'égard du projet peut faire une demande d'audience publique pendant la
période d'information et de consultation publiques. Cette demande doit être
transmise, par écrit, au plus tard le 18 mai 2007, au ministre du
Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, M. Claude Béchard,
675, boulevard René-Lévesque Est, 30e étage, Québec (Québec) G1R 5V7. Le
requérant doit y indiquer les motifs de sa demande et son intérêt par rapport
au milieu touché par le projet.

    LE PROJET

    Mines Seleine inc., division de la Société canadienne de Sel ltée,
projette d'effectuer un dragage d'entretien du chenal de la Grande-Entrée
menant aux installations de Mines Seleine aux Iles-de-la-Madeleine. Ces
travaux d'entretien ont pour but d'assurer une profondeur d'eau sécuritaire et
efficace aux navires qui serviront à l'expédition du sel au cours des
prochaines années. Ce projet vise essentiellement les travaux de dragage
nécessaires au maintien des profondeurs initiales dans le chenal de navigation
de Grande-Entrée, soit 7,3 m à l'intérieur de la lagune et 8,3 m à l'extérieur
ainsi que la gestion à long terme des sédiments et des sables qui seraient
dragués. Selon l'étude d'impact, les matériaux dragués représenteraient des
volumes importants de l'ordre de 250 000 m3 aux cinq ans et seraient déposés
en mer.
    Le dragage d'entretien régulier serait réalisé à l'aide d'une drague
hydraulique autoporteuse en appliquant les mesures visant à limiter les
impacts sur le milieu. La drague mécanique à benne preneuse pourrait toutefois
être utilisée lors d'interventions exceptionnelles pour enlever de petites
quantités très localisées constituant des entraves importantes à la
navigation. Dans les deux cas, tous les matériaux dragués seraient gérés par
immersion en mer. Chaque année, un relevé bathymétrique du chenal serait mené
de façon à identifier précisément les conditions de navigation et, le cas
échéant, les besoins en dragage.

    Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d'atténuation
    proposées dans l'étude d'impact

    Selon l'étude d'impact, l'analyse des interventions envisagées
démontrerait que les travaux pourraient se réaliser sans porter atteinte de
façon significative aux environnements biophysique et humain. Localisés à
l'extérieur des zones importantes pour la vie marine, l'immersion en mer des
sédiments dragués aurait peu de répercussions sur l'habitat naturel et sur
l'utilisation du milieu selon le promoteur. Afin de faciliter l'échange avec
les autres utilisateurs des eaux durant les travaux, l'emplacement de l'aire
de dépôt sera balisé de façon à répondre aux exigences de la Garde côtière
canadienne avant le début des travaux, les bouées seront maintenues en place
pendant toute la durée des travaux, un avis à la navigation serait publié afin
d'aviser les utilisateurs, et la zone de pêche au crabe commun située à
l'extérieur de la lagune, à l'ouest du chenal, entre les deux bouées de
navigation, serait interdite de navigation pour la drague et le bateau de
service. La majorité des impacts appréhendés ne dureraient que quelques
semaines aux cinq ans et sont considérés par le promoteur comme n'ayant aucun
effet à long terme sur le milieu. Les seuls impacts résiduels sont les impacts
permanents causés par l'immersion en mer des sédiments dragués. Le choix des
sites de mise en dépôt aurait été fait de façon à éviter les secteurs ayant
une importance pour les espèces ayant une valeur économique. La seule
compensation envisagée serait en lien avec la perturbation de l'habitat du
poisson. Si elle est jugée nécessaire, la nature de cette compensation serait
déterminée, en consultation avec les autorités responsables, préalablement à
chaque dragage à l'intérieur du programme décennal. De plus, chaque dragage
ferait l'objet d'une surveillance et d'un contrôle visant à s'assurer que les
travaux respectent les modalités du décret ministériel, du certificat
d'autorisation et des permis fédéraux, et se conforment à la description des
devis.
    Les personnes désireuses d'obtenir plus de renseignements peuvent
communiquer avec Mme Karine Lavoie, au numéro 418 643-7447 ou, sans frais, au
1 800 463-4732 poste 536, ou par courrier électronique à l'adresse
drag-iles-madeleine@bape.gouv.qc.ca.
    -%SU: ENV
    -%RE: 63




Renseignements :

Renseignements: Rédaction: Marielle Jean, conseillère en communication;
Source: Karine Lavoie, conseillère en communication, (418) 643-7447 ou, sans
frais, au 1-800-463-4732 poste 536, drag-iles-madeleine@bape.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.