Programme décennal de dragage d'entretien de la halte nautique de Saint-Michel-de-Bellechasse - LE BAPE INFORME LA POPULATION LE 18 FEVRIER 2009 A SAINT-MICHEL-DE-BELLECHASSE



    QUEBEC, le 27 janv. /CNW Telbec/ - Le Bureau d'audiences publiques sur
l'environnement (BAPE) tient une séance d'information sur le Programme
décennal de dragage d'entretien de la halte nautique de
Saint-Michel-de-Bellechasse par la Société de développement de l'Anse
Saint-Michel inc. Cette séance à laquelle participera le promoteur sera animée
par une représentante du BAPE et aura lieu le mercredi 18 février 2009, à
compter de 19 h 30, au gymnase de l'école le Phare, situé au 39, rue
Principale, à Saint-Michel-de-Bellechasse. L'objet de la séance d'information
est de permettre aux citoyens de s'informer sur le projet, la procédure
d'évaluation et d'examen des impacts sur l'environnement, le processus de
consultation publique ainsi que sur le rôle du BAPE. Cette séance
d'information s'inscrit dans le mandat que la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, a confié au
BAPE. Ce dernier doit rendre accessibles au public l'étude d'impact et
l'ensemble du dossier relatif au projet. La période d'information et de
consultation publiques débute aujourd'hui, le 27 janvier 2009, et se terminera
le 13 mars 2009.
    C'est durant cette période de 45 jours que tout citoyen, tout groupe,
toute municipalité ou tout organisme peut faire la demande d'une audience
publique auprès de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et
des Parcs. Le cas échéant, une commission du BAPE pourrait être chargée
d'enquêter sur le projet et de consulter la population à cet effet.

    OU CONSULTER LA DOCUMENTATION SUR LE PROJET ?

    Les citoyens peuvent se renseigner sur le projet en consultant l'étude
d'impact réalisée par le promoteur et les autres documents décrivant le projet
et, entre autres, ses répercussions sur l'environnement. A compter
d'aujourd'hui et jusqu'au 13 mars 2009, ces documents peuvent être consultés à
l'endroit suivant :

    
    - Bibliothèque Benoît-Lacroix, 8, avenue Saint-Charles, Saint-Michel-de-
      Bellechasse.
    

    L'ensemble du dossier est également disponible au bureau du BAPE à
Québec, au 575, rue Saint-Amable, bureau 2.10 et à Montréal, à la Bibliothèque
centrale de l'Université du Québec à Montréal, Pavillon Hubert-Aquin, au 1255,
rue Saint-Denis, local A-M100, de même que dans le site Web du BAPE au
www.bape.gouv.qc.ca, sous la rubrique "Mandats en cours".

    QUEL EST LE DROIT DU CITOYEN ?

    Toute personne, tout groupe, tout organisme ou toute municipalité qui
désire que le projet soit discuté et évalué publiquement peut faire une
demande d'audience publique pendant la période d'information et de
consultation publiques. Cette demande doit être transmise, par écrit, au plus
tard le 13 mars 2009, à la ministre du Développement durable, de
l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, 675, boulevard
René-Lévesque Est, 30e étage, Québec (Québec) G1R 5V7. Le requérant doit y
indiquer les motifs de sa demande et son intérêt par rapport au milieu touché
par le projet.

    QU'EST-CE QUE LE BAPE ?

    Le BAPE est un organisme d'information et de consultation publiques qui
permet aux citoyens de s'informer et de s'exprimer sur un projet et ainsi
participer au processus menant à la décision gouvernementale. Le BAPE
accomplit les mandats qui lui sont confiés par la ministre du Développement
durable, de l'Environnement et des Parcs, notamment le mandat d'information et
de consultation publiques d'une durée de 45 jours et celui d'enquête et
d'audience publique d'une durée maximale de 4 mois.

    LE PROJET

    La Société de développement de l'Anse Saint-Michel inc. propose
d'effectuer des dragages d'entretien récurrents dans le bassin et le chenal
d'entrée de la halte nautique de Saint-Michel-de-Bellechasse afin de retrouver
des profondeurs permettant de garantir des conditions de navigation
sécuritaires, soit 2 m dans la moitié sud du bassin, 3 m dans sa moitié nord
et 2,5 m le long du chenal. Les volumes excavés annuellement seraient de
l'ordre de 3 000 à 5 000 m3 sur une superficie totale de 17 410 m2.
L'équipement retenu, une drague mécanique mise au point par la Société pour
les usages personnels de la halte nautique, semblerait mieux adapté aux
besoins des gestionnaires de la halte nautique. Cet équipement permettrait
d'excaver les sédiments et de les transporter vers un site de rejet en eau
libre autorisé par le ministère du Développement durable, de l'Environnement
et des Parcs en 2004, 2006 et 2007, sans avoir à les transporter sur une
barge. Ce site est situé à environ 500 m de l'entrée du bassin de la halte
nautique et se situe bien en retrait du chenal de navigation du fleuve
Saint-laurent et donc des aires de navigation commerciale. Les dimensions
restreintes et la grande manoeuvrabilité de la drague mécanique permettraient
aussi d'effectuer les travaux de dragage sans nuire aux activités nautiques de
la marina.
    Les travaux d'échelonneraient de juin à octobre de chaque année sur une
période de 10 ans. Le coût total du projet est estimé à 290,000 $.

    Les répercussions prévues par le promoteur et les mesures d'atténuation
    proposées dans l'étude d'impact

    Les principales répercussions appréhendées concernent la qualité de
l'eau, la bathymétrie à la halte nautique et au site de rejet, la faune
benthique, les faunes ichtyenne et avienne, le bruit, l'utilisation du site et
l'économie locale.
    Plusieurs mesures d'atténuation ont été intégrées au projet notamment le
choix de la période de dragage qui débute après la période de fraie des
espèces sensibles, l'utilisation d'un équipement de dragage dont toutes les
composantes liquides des systèmes hydrauliques sont d'huile végétale pour
prévenir une éventuelle fuite, l'étanchéité du godet qui ferait en sorte
qu'aucun sédiment ne peut s'échapper dans la colonne d'eau lors du transport
et la technique de dragage qui permettrait de retirer les sédiments et de les
déposer à un autre endroit sans le brouillage de l'eau. D'après l'étude
d'impact, les répercussions résiduelles résulteraient donc d'une légère
augmentation des concentrations de matières en suspension dans le fond de
l'eau, de la modification de la bathymétrie des aires de dragage et le long du
tracé qui serait emprunté par les sédiments, et de la présence et du
déplacement de l'équipement sur le site. Quant au bruit généré par les
équipements, il serait similaire à celui des autres embarcations fréquentant
le site.

    Les personnes désireuses d'obtenir plus de renseignements peuvent
communiquer avec madame Louise Bourdages, au numéro suivant : 418 643-7447,
poste 532 ou, sans frais, au 1 800 463-4732, ou par courrier électronique à
l'adresse suivante : dragage-saint-michel-de-bellechasse@bape.gouv.qc.ca.
    -%SU: ENV
    -%RE: 37,64




Renseignements :

Renseignements: Marielle Jean, conseillère en communication, (418)
643-7447, poste 532, sans frais, 1 800 463-4732


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.