Programme de réfection routière 2009: la ville ne doit pas paralyser son réseau routier au profit de chantiers !



    Quelle est la véritable stratégie, à long terme, pour une mise à niveau
    efficace et durable de nos routes?

    MONTREAL, le 3 févr. /CNW Telbec/ - A la suite de la conférence de presse
de M. Sammy Forcillo, grand responsable notamment des infrastructures et de la
voirie, le chef de l'Opposition officielle de la Ville de Montréal et maire de
l'arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté, tient à rappeler qu'il faut
d'abord et avant tout s'assurer d'une meilleure planification des travaux sur
le territoire de la ville de Montréal, avant de se féliciter des "beaux
chantiers routiers" réalisés. Il est essentiel d'avoir une véritable stratégie
et des objectifs clairs en ce qui concerne les rues et trottoirs de la
métropole.
    "Investir massivement pour relancer l'économie et vouloir par la bande
créer des emplois sont louables", a affirmé M. Benoit Labonté. "Toutefois, il
est impératif que l'administration centrale prenne une nouvelle approche et
s'assure d'une coordination adéquate au plan de la circulation et des
chantiers qui seront mis en oeuvre dans la métropole, afin d'éviter de revivre
les imbroglios de l'an dernier, notamment sur boulevard Saint-Laurent que M.
Forcillo qualifie de beau chantier routier. Il ne faut pas oublier le
mécontentement des citoyens et les problèmes qu'ont vécu les commerçants lors
de cette réfection."
    "Aujourd'hui, créer un Bureau de coordination des travaux routiers et
d'infrastructures, relevant directement du Directeur général, se révèle des
plus pertinent, si l'on considère l'ampleur des travaux envisagés. Ce bureau
aurait pour tâche d'optimiser la coordination des travaux d'infrastructures en
souterrain et en surface sur le territoire de la Ville de Montréal, afin de
s'assurer que les divers échéanciers soient également respectés par tous les
intervenants externes à la Ville", a ajouté le chef de l'Opposition
officielle. "Cette initiative, qui avait été proposée en motion et défaite par
l'administration Tremblay, démontrerait la volonté de la ville-centre à
vouloir faire les choses autrement et de façon plus efficace."
    La décrépitude du réseau routier montréalais n'est plus à démontrer.
Compte tenu de la croissance des investissements dédiés à la réfection
routière et de l'urgence d'investir dans le réseau vieillissant, le maire de
Montréal doit avoir une stratégie bien définie pour doter la ville d'un réseau
artériel digne d'une métropole du 21e siècle.
    Au cours des prochaines semaines, l'administration dévoilera ses
chantiers pour 2009. "Malgré la volonté de l'administration actuelle de
réhabiliter les infrastructures routières, M. Forcillo doit envisager les
nouvelles technologies disponibles, ou du moins revoir celles utilisées -
particulièrement pour remplir de manière efficace et durable les fameux
nids-de-poule - , pour réellement mettre à niveau le réseau de nos routes et
boulevards. Devrons-nous attendre encore 10 à 15 ans avant que le réseau soit
correctement mis à niveau...", a pour sa part souligné Anie Samson, Leader de
l'Opposition officielle et maire de l'arrondissement de
Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension.
    L'administration du maire Tremblay doit s'assurer, dans le meilleur
intérêt de ses citoyens, que les meilleures technologies et méthodes de
réfection seront utilisées dans les chantiers prévus. "Malgré des
investissement importants, le citoyen montréalais peut en général s'attendre à
ce que les mêmes travaux soient repris au cours des deux prochaines années.
Nous nous devons d'en finir avec le remplissage de trous, de nids-de-poule et
de réfection de morceaux de problèmes", a ajouté Mme Anie Samson.
    Finalement, M. Benoit Labonté souhaite lancer un nouvel appel à la
transparence. "Il faut être capable d'informer clairement les Montréalais de
l'état du réseau et, surtout, des travaux à venir, pour ne pas amputer la
métropole au point de vue circulation", a-t-il expliqué. "Par ailleurs, le
maire de Montréal a une occasion unique, auprès du gouvernement fédéral,
d'aller chercher des sommes additionnelles pour moderniser davantage le réseau
routier montréalais. Dans sa grande liste de 800 projets, quelles sont
précisément ses priorités à ce chapitre, afin de doter la métropole
d'infrastructures routières innovantes, performantes, mais surtout durables.
Pour ce faire, il faut une fois de plus du leadership et de la vision", a
conclu M. Labonté.




Renseignements :

Renseignements: Caroline Martel, Attachée de presse, Cabinet du chef de
l'Opposition officielle, (514) 872-2990, Cell.: (514) 247-0446

Profil de l'entreprise

Ville de Montréal - Cabinet de la chef de l'Opposition officielle

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.