Productivité dans les blocs opératoires : Les médecins spécialistes et le ministère devront collaborer davantage avec les centres hospitaliers



    MONTREAL, le 3 oct. /CNW Telbec/ - S'adressant à 200 artisans de la santé
(dont près de la moitié affectés aux blocs opératoires des centres
hospitaliers du Québec) réunis vendredi à Montréal pour faire le bilan de la
tournée des blocs opératoires réalisée par le ministère et la FMSQ, la
directrice générale de l'Association québécoise d'établissements de santé et
de services sociaux (AQESSS), Mme Lise Denis, a affirmé que "la façon la plus
efficace, la plus rapide et la plus simple d'augmenter le nombre d'opérations
dans les blocs opératoires aura été de faire en sorte que les médecins
spécialistes, les intervenants dans les salles d'opération et les
gestionnaires d'établissement puissent collaborer et trouver ensemble des
solutions à des problèmes reliés notamment à la circulation des brancardiers,
au manque de petits équipements chirurgicaux ou à l'intégration d'infirmières
auxiliaires au sein des équipes des blocs opératoires."
    Mme Denis a fait cette déclaration lors d'un événement organisé
conjointement par l'AQESSS, la FMSQ (Fédération des médecins spécialistes du
Québec) et le MSSS et ayant pour objectif de faire connaître à l'ensemble des
établissements de santé et de services sociaux les constats de la visite de 16
blocs opératoires effectuée, entre autres, par le docteur Michel A. Bureau,
sous-ministre à la Direction des services de santé et médecine universitaire
du MSSS, et le docteur Gaétan Barrette, président de la FMSQ. L'AQESSS a
notamment participé à deux de ces visites.
    "Nous constatons que dans bien des cas, ces visites ont permis d'établir
- ou de rétablir - le dialogue et la collaboration entre gestionnaires et
cliniciens, entre personnel soignant et chefs de département", a expliqué Lise
Denis. L'échange d'expertise a conduit à l'identification de certaines sources
de ralentissement de la productivité. Des sources parfois physiques
(aménagement des salles, matériel désuet ou manquant), ou parfois liées à
l'organisation du travail (brancardiers, infirmières auxiliaires, horaires,
temps de nettoyage entre les interventions, etc.). L'événement de ce matin,
intitulé Gagner 5 % et plus au bloc opératoire, a notamment permis de
présenter des améliorations concrètes réalisées dans les blocs opératoires du
CHUM (Montréal), du CHUS (Sherbrooke) et du Centre de santé et de services
sociaux Jardins-Roussillon (Hôpital Anna-Laberge). Ces établissements ont mis
en place des modes de fonctionnement de nature à inspirer l'ensemble des
centres hospitaliers.
    La directrice générale de l'AQESSS estime que le type de collaboration
établi entre le MSSS, la FMSQ et son association pour améliorer l'efficacité
des blocs opératoires et "où il y a échange d'expertise et recherche commune
de solutions" doit se poursuivre.
    Pour la directrice générale de l'AQESSS, puisque la collaboration entre
le MSSS, la FMSQ et les établissements a indéniablement produit de la
plus-value, il faut trouver les moyens de la poursuivre. "Nous souhaitons
notamment que les établissements puissent compter sur la collaboration des
associations médicales pour l'identification de problèmes dans les blocs
opératoires ou pour modifier ou bonifier les pratiques. Si nous poursuivons
tous les mêmes objectifs d'accessibilité, de performance, d'économie et
d'efficacité, c'est la population qui en tirera les bénéfices, grâce notamment
à une réduction des délais d'attente en chirurgie", a insisté Mme Denis.
    Elle a de plus rappelé que lors de ces visites, le ministère de la Santé
et des Services sociaux a dégagé des budgets permettant aux établissements de
régler rapidement les problèmes liés, par exemple, aux petits équipements.
L'AQESSS souhaite maintenant que l'ensemble des blocs opératoires vivant des
problèmes similaires aient accès à ces montants, sans attendre le passage de
l'équipe du MSSS et de la FMSQ.

    L'AQESSS représente 135 établissements publics, soit l'ensemble des
centres hospitaliers, centres hospitaliers universitaires (CHU), centres
hospitaliers affiliés (CHA), centres affiliés universitaires (CAU), instituts,
centres de santé et de services sociaux (CSSS) et CHSLD du Québec.




Renseignements :

Renseignements: Catherine Bourgault-Poulin, Responsable des relations
avec les médias, (514) 282-4252, Cell.: (514) 346-1017; www.aqesss.qc.ca;
Source: AQESSS, Direction des communications et des affaires associatives

Profil de l'entreprise

Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux (AQESSS)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.